Ministère de la Défense nationale

Ministère de la Défense nationale

29 nov. 2013 10h00 HE

L'Armée canadienne participe à un exercice amphibie au large de la Nouvelle-Zélande

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 29 nov. 2013) - Des soldats des Forces armées canadiennes de la 2e Division du Canada basés à Québec ont terminé leur participation à l'exercice Southern Katipo 2013, du 4 au 29 novembre, au large de la Nouvelle-Zélande. L'exercice amphibie rassemblait des forces militaires d'Australie, de France, de Malaisie, de Papouasie-Nouvelle-Guinée, de Singapour, des Tonga, du Royaume-Uni et des États-Unis.

« Un exercice multinational comme l'exercice Southern Katipo 2013 permet à nos soldats de perfectionner leurs compétences et leurs connaissances », explique le lieutenant-général Marquis Hainse, commandant de l'Armée canadienne. « Le but de l'Armée canadienne est de renforcer l'interopérabilité avec les forces alliées dans le contexte d'une opération amphibie tout en améliorant notre disponibilité opérationnelle et notre souplesse afin d'intervenir dans une myriade de défis. »

Le scénario de l'exercice, qui exigeait l'aide de forces internationales pour rétablir la paix, la sécurité et la loi en état de détérioration, se concentrait sur la planification opérationnelle, l'exécution et le commandement et contrôle d'une force opérationnelle interarmées multinationale en déploiement. Il s'agissait d'un atterrissage amphibie difficile, avec un accent sur l'interopérabilité entre les effectifs maritimes, aériens et terrestres. Les soldats de l'Armée canadienne ont participé à un certain nombre d'activités comme des opérations aéroterrestres, la protection des forces, et des opérations d'évacuation de non-combattants.

Les 10 nations participantes ont contribué au total 2200 membres à l'exercice, dont un total d'environ 1500 soldats, et certains pays ont fourni les vaisseaux et les aéronefs. Il s'agissait de la première participation des Forces armées canadiennes à l'exercice Southern Katipo. Le peloton, provenant principalement du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada, comprenait des officiers d'état-major et des éléments habilitants du 3e Bataillon, Royal 22e Régiment, du 5e Régiment d'artillerie légère du Canada et du 5e Régiment du génie de combat.

« Cet exercice représente un entraînement collectif utile pour nos troupes dans un contexte international », a dit le brigadier-général Jean-Marc Lanthier, commandant de la 2e Division du Canada. « Je suis très heureux que nos soldats aient eu cette occasion de parfaire leurs compétences existantes. »

L'exercice Southern Katipo est le plus important exercice militaire international à avoir lieu en Nouvelle-Zélande. Au départ, l'exercice devait avoir lieu en février, mais à la suite du séisme dévastateur qui a frappé Christchurch cette année, il a été remis à plus tard. Il devrait se poursuivre tous les deux ans.

Note à l'intention des rédacteurs en chef : Pour de plus amples renseignements sur la 2e Division du Canada.

Renseignements