Agence des services frontaliers du Canada

Agence des services frontaliers du Canada

15 févr. 2012 10h36 HE

L'ASFC élargit son programme pilote visant à augmenter les retours volontaires

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 15 fév. 2012) - L'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) a annoncé aujourd'hui qu'elle élargissait son programme pilote d'aide au retour volontaire et à la réintégration (ARVR) afin d'encourager davantage de demandeurs d'asile déboutés à quitter volontairement le Canada. Le programme, qui sera lancé pendant l'été 2012 dans la région du Grand Toronto, sera désormais ouvert aux personnes qui sont déjà dans le système d'octroi de l'asile actuel ainsi qu'aux personnes qui souhaitent retourner dans un autre pays.

Grâce à l'élargissement du programme pilote, l'ASFC pourrait entraîner jusqu'à 6 995 retours volontaires en fournissant une aide à la réintégration aux personnes qui souhaitent retourner dans leur pays d'origine. Ces retours volontaires seront assurés par un tiers fournisseur de services fiable. Par conséquent, les agents d'exécution de la loi de l'ASFC pourront se concentrer dorénavant sur les cas de renvois plus complexes et plus prioritaires, y compris ceux liés à la grande criminalité et aux crimes contre l'humanité.

Des programmes d'aide au retour volontaire et à la réintégration ont été adoptés avec succès dans des pays européens, ainsi qu'au Royaume-Uni et en Australie. Les retours volontaires se sont avérés plus humains, plus opportuns et plus économiques que les traditionnels renvois forcés.

En vertu du programme pilote d'ARVR, l'ASFC collaborera avec un fournisseur de services, qui administrera le programme en son nom. Le fournisseur de services s'occupera des dispositions de voyage des participants admissibles et leur offrira des conseils pour faciliter leur départ ainsi qu'une aide en nature à la réintégration pouvant représenter jusqu'à 2 000 $CAN.

L'aide à la réintégration sera offerte aux participants à leur arrivée dans leur pays d'origine pour les appuyer dans leurs démarches de réinstallation. Cette aide pourra servir à démarrer une petite entreprise ou à bénéficier de services, tels que l'éducation, la formation professionnelle ou le placement sur le marché du travail. L'objectif visé est d'aider les participants à retrouver un mode de vie durable et sécuritaire dans leur pays d'origine, de sorte qu'ils soient moins enclins à vouloir quitter leur pays pour revenir s'établir au Canada.

Pour bénéficier du programme, les participants potentiels devront répondre à des critères d'admissibilité rigoureux. Le programme n'est pas ouvert aux criminels, ni aux individus qui, selon la Commission de l'immigration et du statut de réfugié du Canada, auraient présenté une demande manifestement non fondée (frauduleuse ou non crédible). Il ne s'adresse pas non plus aux personnes qui n'auraient pas collaboré au processus de renvoi. Pour en savoir plus à ce sujet, consulter le document d'information sur l'ARVR.

Ce programme pilote, un élément clé de l'initiative du gouvernement sur les mesures de réformes équitables concernant les réfugiés, est un autre exemple qui démontre comment le gouvernement du Canada renforce l'intégrité de la frontière et du système d'asile et d'immigration du Canada, et ce, tout en veillant à la sécurité de la population canadienne.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur le programme pilote, consulter le site Web de l'ASFC.

Renseignements

  • Administration centrale :
    Ligne de l'ASFC destinée aux médias
    613 957 6500