Agence des services frontaliers du Canada

Agence des services frontaliers du Canada

05 déc. 2011 15h45 HE

L'ASFC empêche des marchandises radioactives d'entrer au Canada

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 5 déc. 2011) - L'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) a annoncé l'interception et la saisie de 19 conteneurs maritimes positifs à un faible niveau de rayonnements artificiels. L'ASFC a identifié la source de radiation comme étant du cobalt-60. Depuis le début octobre, des conteneurs maritimes contaminés avec du cobalt-60 ont été interceptés et sont consignés dans le port de Vancouver et à Prince Rupert.

Le cobalt-60 est une substance radioactive artificielle utilisée à plusieurs fins industrielles et notamment pour les traitements médicaux. Le premier conteneur renfermant des produits contaminés avec du cobalt-60 a été localisé dans le port de Vancouver le 3 octobre 2011.

« Notre gouvernement continue d'assurer la sécurité et la protection des Canadiens contre les menaces externes, a annoncé l'honorable Vic Toews, ministre de la Sécurité publique. Grâce à l'utilisation de matériel de détection des radiations et aux efforts des agents de l'ASFC, des marchandises contaminées avec le radio-isotope cobalt-60 ont été identifiées et consignées. »

Le personnel de l'ASFC, y compris ses agents responsables de la radioprotection, travaille en étroite collaboration avec la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) afin de s'assurer que les conteneurs sont interceptés, consignés et manipulés selon la règlementation canadienne. Les deux organismes travaillent ensemble afin de prendre les précautions nécessaires pour la santé de tout le personnel des points d'entrée. De plus, la CCSN détermine si ces chargements sont admissibles au Canada, s'ils sont manipulés adéquatement et si les exigences en matière de transport sont respectées.

Le matériel de détection des radiations renforce la sécurité dans les ports en aidant à réprimer la contrebande et en empêchant l'entrée au Canada des marchandises dangereuses. L'ASFC utilise les portiques de détection des radiations et les unités autoportées. Ces outils exercent des fonctions précises qui sont complémentaires en ce qui a trait à la détection de radiations. En plaçant les portiques de détection des radiations aux points d'entrée les plus proches de la frontière, l'ASFC peut visualiser tous les conteneurs arrivant dans les ports canadiens, améliorer la sécurité des terminaux portuaires et protéger la santé et la sécurité du public.

Renseignements

  • Relations avec les médias
    Agence des services frontaliers du Canada
    613-957-6500 ou 1-877-761-5945