Association canadienne de la construction

Association canadienne de la construction

08 mai 2008 10h15 HE

L'Association canadienne de la construction demande de l'aide fédérale pour un centre des métiers de la construction et des sciences du bâtiment au Collège Algonquin

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 8 mai 2008) - L'Association canadienne de la construction a exhorté aujourd'hui le gouvernement fédéral et tous les autres ordres de gouvernement à injecter les fonds nécessaires pour que le Collège Algonquin puisse aller de l'avant avec sa proposition de créer un Centre de démonstration environnementale pour les métiers de la construction et les sciences du bâtiment. Cette proposition exige un financement de 69 millions de dollars pour créer 600 nouvelles places étudiantes par année au sein des programmes de formation dans les métiers de la construction et d'accueillir plus de 2 500 étudiants dans des disciplines croisées.

Au cours d'un événement tenu au Campus Woodroffe du Collège Algonquin, M. Paul Charette, président du conseil de l'Association canadienne de la construction, M. Mike Sharp, président du conseil de l'Association de la construction d'Ottawa, et M. Robert Gillett, président du Collège Algonquin, ont demandé avec insistance une aide fédérale pour cette initiative, ainsi que pour le secteur collégial dans son ensemble.

"Etant donné que l'industrie canadienne de la construction devra recruter plus de 300 000 nouveaux membres de la population active d'ici 2016, et qu'actuellement nous devons faire entrer au pays des milliers de travailleurs immigrants pour répondre aux besoins de main-d'oeuvre, il est impérieux que le gouvernement fédéral entre en jeu et apporte un appui indispensable pour renforcer la capacité du système collégial canadien, afin que nous puissions offrir une formation adéquate à notre main-d'oeuvre canadienne ", a déclaré M. Charette, président du Conseil de l'ACC. " Au cours de la dernière décennie, le gouvernement fédéral a investi considérablement dans le système universitaire - il est maintenant temps de mettre le financement de notre système collégial sur un pied d'égalité avec celui consenti aux universités. Un investissement dans le Centre des métiers de la construction et des sciences du bâtiment du Collège Algonquin constituerait un témoignage important de cet appui", a-t-il ajouté.

"Grâce au soutien de tous les ordres de gouvernement, nous pourrons assurer annuellement la formation de centaines de travailleurs de plus et leur permettre d'acquérir les compétences nécessaires pour réussir dans l'industrie de la construction", a précisé M. Gillett, président du Collège Algonquin. "Les projets d'envergure à réaliser dans la région d'Ottawa, comme la remise en état des bâtiments de la Colline du Parlement et l'expansion proposée du transport en commun, démontrent qu'il faut prendre des mesures dès aujourd'hui pour remédier à cette pénurie de main-d'oeuvre."

L'Association canadienne de la construction (ACC) est le porte-parole de l'industrie nationale de la construction non résidentielle. L'ACC représente plus de 20 000 entreprises de la construction regroupées sous une structure intégrée qui compte quelque 70 associations de la construction locales et provinciales. Avec des campus situés dans la Capitale nationale et dans la vallée de l'Outaouais, le Collège Algonquin d'arts appliqués et de technologie est le quatrième collège en importance en Ontario. Le Collège Algonquin compte une population diversifiée de près de 16 000 étudiants à plein temps et de plus de 39 000 étudiants à temps partiel inscrits dans plus de 140 programmes. Le Collège Algonquin s'engage à appuyer la réussite de ses étudiants.

Renseignements

  • Association canadienne de la construction
    M. Jeff Morrison
    Cellulaire : 613-291-9377
    Bureau : 613-236-9455