Association canadienne de la construction

Association canadienne de la construction

11 janv. 2006 12h45 HE

L'Association canadienne de la construction se réjouit du plan conservateur d'investir dans l'infrastructure routière du Canada

OTTAWA, ONTARIO--(CCNMatthews - 11 jan. 2006) - L'Association canadienne de la construction (ACC) a accueilli favorablement l'annonce faite aujourd'hui par le chef conservateur Stephen Harper qu'un futur gouvernement conservateur créerait un programme d'infrastructure autonome pour investir dans les routes, les autoroutes et les passages frontaliers du Canada. Cette annonce a été dévoilée dans le cadre de la conférence annuelle de l'Association des constructeurs de routes du Nouveau-Brunswick, qui se déroule à Fredericton.

Le programme annoncé aujourd'hui par M. Harper prévoit un investissement de 2 milliards de dollars sur cinq ans dans les routes, les autoroutes et les passages frontaliers du Canada. Les fonds seront affectés progressivement sur une période de cinq ans pour atteindre finalement 600 millions de dollars par année et demeureront ensuite à ce niveau indéfiniment. Ce programme viendrait s'ajouter aux programmes d'infrastructure fédéraux existants, lesquels seraient également renouvelés et prolongés dans le cadre du plan conservateur.

Cette annonce fait suite à une campagne nationale lancée l'automne dernier par la coalition "réparez nos routes". Cette coalition, constituée de l'Alliance canadienne du camionnage, l'Association des ingénieurs-conseils du Canada, l'Association de l'industrie touristique du Canada, l'Association canadienne de l'autobus et l'Association canadienne de la construction - réclamait un programme permanent destiné à l'infrastructure routière comme celui annoncé aujourd'hui par M. Harper.

"Cette annonce de M. Harper répond à un besoin que l'ACC a identifié il y plus de vingt ans maintenant", a déclaré M. Michael Atkinson, président de l'ACC. "Le sous-financement des réseaux routiers entraîne pour les Canadiens des coûts qui se mesurent en pertes de productivité, en pertes de possibilités économiques et en pertes de temps de déplacement, sans oublier que la piètre qualité de nos routes et autoroutes entraîne également des pertes de vie."

"L'annonce faite aujourd'hui est une bonne nouvelle pour tous les Canadiens", a précisé M. Jeff Morrison, porte-parole de la coalition "réparez nos routes". "Alors que le gouvernement fédéral perçoit des recettes sans précédent tirées de la taxe fédérale sur l'essence, mais ne réinvestit qu'une infime part de ce montant dans nos routes, il est temps qu'Ottawa reconnaisse le besoin et l'importance d'avoir un réseau d'infrastructure routière de qualité à l'échelle du pays."

Renseignements

  • Association canadienne de la construction
    Jeff Morrison
    (613) 294-3033 (Cellulaire)
    jeff@cca-acc.com