Association canadienne de l'hydroélectricité

Association canadienne de l'hydroélectricité

30 mars 2012 16h01 HE

L'Association canadienne de l'hydroélectricité accueille favorablement les orientations du budget en matière de réforme réglementaire

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 30 mars 2012) - L'Association canadienne de l'hydroélectricité (ACH) a réagi avec satisfaction aux améliorations proposées à la réglementation environnementale dans le budget fédéral, Plan d'action économique 2012, déposé le jeudi 29 mars par l'honorable James Flaherty, ministre des Finances. « Le gouvernement a annoncé qu'il s'attaquera à plusieurs problématiques de longue date concernant le régime réglementaire sur l'environnement applicable aux projets de développement des ressources renouvelables », a déclaré le président de l'ACH, Jacob Irving. « Nous sommes heureux de l'annonce d'une réforme en profondeur visant à rendre le système plus efficient, plus transparent et plus fiable sans compromettre la protection de l'environnement. »

L'hydroélectricité est la plus importante source d'énergie renouvelable au Canada et constitue un atout majeur dans la lutte contre les changements climatiques. Les membres de l'ACH cherchent à mettre en œuvre et à exploiter leurs projets dans le respect des principes du développement durable. Les Canadiens peuvent déjà compter sur une capacité hydroélectrique installée de 74 000 mégawatts d'énergie propre, renouvelable et à faibles émissions. Notre industrie représente plus de 60 % de l'électricité produite au Canada et notre pays est le troisième producteur mondial d'hydroélectricité. Au-delà de ces chiffres déjà impressionnants, le potentiel existe de plus que doubler notre capacité de production hydroélectrique existante, et de le faire en respectant l'environnement. L'hydroélectricité contribue aussi à favoriser l'émergence de diverses sources d'énergie intermittentes comme l'éolien et le solaire. Un cadre réglementaire efficace est essentiel pour faciliter la mise en valeur de nos ressources d'énergie propre et renouvelable.

« Il nous faut éliminer les redondances réglementaires, encourager la substitution du processus fédéral par les processus provinciaux, améliorer la coordination entre les organismes fédéraux et fixer des échéances réalistes », a souligné M. Irving. L'ACH est d'avis que les chevauchements réglementaires et les multiples processus sans calendrier précis ne font rien pour la protection de l'environnement, et qu'ils peuvent même avoir l'effet inverse. L'ACH voit dans le budget 2012 la volonté de s'attaquer à ces lourdeurs en rendant la protection de l'environnement plus prévisible et plus efficace.

L'ACH préconise depuis longtemps l'approche « un projet, une évaluation environnementale » dans toute la mesure du possible et voit dans le budget de jeudi des signes encourageants. Selon l'annonce, les examens de projet seront effectués d'une manière coordonnée et en utilisant la substitution de processus là ou ce sera raisonnable. Les évaluations environnementales devront être lancées dès que possible et respecter des échéances. Par ailleurs, l'ACH se réjouit de voir que le gouvernement fédéral a prévu un financement pour les consultations avec les Autochtones. En plus de satisfaire à l'obligation juridique du gouvernement de consulter ces communautés, ces consultations permettront aux projets hydroélectriques de respecter les valeurs autochtones et d'offrir des retombées locales intéressantes.

« Le gouvernement a identifié d'importantes améliorations possibles qui favorisent le développement d'une filière de production d'électricité propre et renouvelable au Canada », a indiqué M. Irving. « En même temps, il est essentiel pour nous que les Canadiens soient confiants dans le fait que nos activités répondent aux plus hauts standards en matière d'environnement. »

L'Association canadienne de l'hydroélectricité

Fondée en 1998, l'Association canadienne de l'hydroélectricité (ACH) est l'association nationale vouée à la défense des intérêts de l'industrie hydroélectrique. Son principal mandat consiste à promouvoir, à l'échelle nationale et internationale, les avantages économiques et environnementaux ainsi que le caractère renouvelable de l'hydroélectricité dans la recherche de solutions énergétiques durables. Les membres de l'ACH représentent plus de 95 % de la capacité hydroélectrique au Canada.

Renseignements