Association canadienne de l'hydroélectricité

Association canadienne de l'hydroélectricité

28 sept. 2010 09h30 HE

L'Association canadienne de l'hydroélectricité se dit encouragée par le futur règlement fédéral sur l'électricité visant à favoriser la réduction des gaz à effet de serre

Grâce à ses considérables ressources hydrauliques, le Canada est bien outillé pour lutter contre les changements climatiques.

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 28 sept. 2010) -

À l'intention des rédacteurs-réviseurs de nouvelles et des agents des affectations

À l'occasion d'un congrès organisé par la Chambre de commerce du Canada et l'Institut canadien de politique énergétique, M. Jacob Irving, président de l'Association canadienne de l'hydroélectricité, a déclaré ce matin devant un rassemblement de chefs d'entreprise que le Canada disposait d'atouts exceptionnels pour lutter contre les changements climatiques.

Dans son allocution, M. Irving a insisté sur le rôle que peut jouer l'hydroélectricité –énergie propre et renouvelable prédominante – pour ce qui est de satisfaire les besoins du Canada dans les secteurs de l'électricité et du transport tout en contribuant à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et de polluants atmosphériques.

« L'hydroélectricité nous permet de grandement réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) produites par le secteur de l'électricité. Ce dont on parle moins, toutefois, c'est qu'il s'agit également d'une excellente solution pour diminuer les émissions dans le secteur des transports, a précisé M. Irving. Dans le contexte actuel où certaines villes tirent déjà profit de l'exploitation de trains électriques et de tramways, la mise en marché de véhicules électriques représente une occasion exceptionnelle. L'utilisation de voitures électriques et le recours à l'hydroélectricité pourraient contribuer à réduire considérablement les émissions de carbone liées au transport – l'une des plus importantes sources d'émissions atmosphériques au Canada. »

Actuellement, 60 % de l'électricité produite au Canada provient de centrales hydroélectriques. À l'échelle du pays, le potentiel inexploité représente plus du double de la puissance installée actuelle. À titre de principale source d'électricité du Canada, l'hydraulique est d'une importance cruciale pour l'économie du pays. Outre le fait qu'elle permette de créer et de maintenir des emplois de grande qualité à valeur ajoutée et de susciter des investissements majeurs soutenus, l'hydroélectricité représente une source de revenus considérables. Au cours de la prochaine décennie, on prévoit l'injection de plus de 50 milliards de dollars et la création de plus de 150 000 emplois dans le secteur de l'hydroélectricité.

« Grâce à l'hydroélectricité, le réseau d'électricité du Canada figure parmi les plus fiables et propres du monde. Nous disposons d'une source d'énergie non seulement renouvelable et abondante, mais également abordable et efficace. La grande fiabilité de cette énergie contribue à la forte compétitivité des industries et favorise un niveau de vie élevé », a ajouté M. Irving.

En juin dernier, le gouvernement du Canada a annoncé qu'un règlement sur les centrales thermiques alimentées au charbon pourrait être adopté prochainement. Le gouvernement a également pris des mesures dans le secteur des transports en imposant une proportion moyenne obligatoire de 5 % de carburant renouvelable dans l'essence afin de réduire les émissions produites par les automobiles. L'Association canadienne de l'hydroélectricité appuie ces initiatives, qu'elle considère comme un pas dans la bonne direction. Ces mesures permettront de lutter contre les changements climatiques et de réduire les émissions de gaz à effet de serre. 

À plus long terme, l'instauration d'une économie plus durable sera tributaire de l'adoption de politiques privilégiant une hausse globale des investissements dans la production d'énergie renouvelable. De telles politiques doivent inclure l'imposition d'une tarification des émissions de carbone et des améliorations aux processus de réglementation touchant l'examen et l'approbation des projets d'énergie renouvelable.

L'Association canadienne de l'hydroélectricité

Fondée en 1998, l'Association canadienne de l'hydroélectricité (ACH) est l'association nationale vouée à la défense des intérêts de l'industrie hydroélectrique. Son principal mandat consiste à promouvoir, à l'échelle nationale et internationale, les avantages environnementaux et économiques ainsi que le caractère renouvelable de l'hydroélectricité dans la recherche de solutions énergétiques durables. Les membres de l'ACH représentent plus de 95 % de la puissance hydroélectrique du Canada. www.canhydropower.org

Source : Association canadienne de l'hydroélectricité

Renseignements