Association des sages-femmes du Nouveau-Brunswick

21 févr. 2014 05h00 HE

L'Association des sages-femmes du Nouveau-Brunswick souhaite être en partenariat avec le Ministre de la Sante afin de diminuer le taux de césariennes, améliorer les issues maternelles

MONCTON, NOUVEAU-BRUNSWICK--(Marketwired - 21 fév. 2014) - L'Association des sages-femmes du Nouveau-Brunswick accueil favorablement l'intention du gouvernement Conservateur de diminuer le taux de naissances césariennes et améliorer les issues maternelles pour les femmes enceintes et leurs nouveaux nées. Le 19 février, le ministre de la santé Hugh Flemming a annoncé un programme de santé périnatale pour le Nouveau-Brunswick, qui recueillera des données sur la santé maternelle et des bébés, y inclus les taux de naissances césariennes. Le taux de césariennes au N-B est en augmentation constante, est a atteint 28% de tous les accouchements.

Dans pratiquement toutes les juridictions Canadiennes, les sages-femmes font partie intégrante des systèmes de santé publique provinciales ou territoriales, et jouent un rôle essentiel dans la diminution des interventions obstétriques pour les mères et leurs nouveau-nés.

"Les sages-femmes enregistrées dans les autres provinces ont démontré un taux bas de césariennes et d'excellents résultats pour les femmes et leurs bébés," dit Kate LeBlanc, présidente de l'Association des Sages-Femmes du Nouveau-Brunswick. "Les enquêtes démontrent que les sages-femmes enregistrées offrent un service efficace qui favorise la santé. L'inclusion des soins sage-femme dans les services maternels est un élément indispensable de la solution," conclut-elle.

Le Nouveau-Brunswick reste une des dernières provinces à intégrer les sages-femmes dans le système de santé public. Dans la Colombie-Britannique, en Alberta, au Manitoba, en Saskatchewan, en Ontario, au Québec et en Nouvelle-Écosse, les sages-femmes offrent des services de santé de première ligne durant la grossesse, l'accouchement, et jusqu'a six semaines après la naissance. Les sages-femmes en Ontario, où les sages-femmes font partie du réseau public de santé depuis vingt ans, démontrent d'excellents résultats, un taux de naissance césarienne de 15%, et un taux de satisfaction très élevé parmi leurs clients. Plus de 1200 sages-femmes travaillent actuellement au Canada.

En 2013, le gouvernement Conservateur a suspendu le mandat du Conseil des sages-femmes du Nouveau-Brunswick. Créé en 2010 pour surveiller l'implémentation de la Loi sur les sages-femmes, le Conseil était en train de développer les règlements, directives, et normes de pratique nécessaires pour l'intégration fortement anticipée des services sages-femmes dans la province.

"Nous attendons avec plaisir l'opportunité de travailler avec M. Flemming pour améliorer la santé périnatale au Nouveau-Brunswick," dit LeBlanc. "L'intégration des sages-femmes dans le système de santé promet à la fois d'économiser au système de soins de santé et de fournir des meilleurs issues de santé pour les mères et leurs bébés."

À propos de L'ASFNB/MANB

L'ASFNB/MANB se compose de sages-femmes enregistrées et d'étudiantes en pratique sage-femme qui veulent travailler au Nouveau-Brunswick. L'ASFNB maintient une présence active en ligne, qui se trouve sur Facebook au https://www.facebook.com/NewBrunswickMidwives

Renseignements

  • Pour arranger une entrevue avec
    les sages-femmes de L'ASFNB :
    Catharine Tunnacliffe, Communications
    647-624-5279
    ctunnacliffe@gmail.com