Société canadienne d'hypothèques et de logement

Société canadienne d'hypothèques et de logement

25 mai 2015 08h15 HE

L'augmentation des stocks et la modération des facteurs fondamentaux ralentiront le rythme des mises en chantier jusqu'en 2016

REGINA, SASKATCHEWAN--(Marketwired - 25 mai 2015) - Selon l'édition du printemps 2015 de Perspectives du marché de l'habitation pour Regina publiée aujourd'hui par la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), le nombre de mises en chantier d'habitations devrait descendre à 1 975 en 2015 et à 1 945 en 2016 dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Regina.

« La conjoncture économique moins favorable en raison de la baisse des cours du pétrole et des stocks élevés de logements neufs ralentira le rythme des mises en chantier à Regina cette année et l'an prochain. L'offre accrue de logements existants incitera les constructeurs locaux à tenter de répondre à la demande de logements neufs en vendant des unités en construction ou en stock, ce qui fera diminuer les mises en chantier jusqu'en 2016 », a déclaré Goodson Mwale, analyste principal de marché à la SCHL pour la Saskatchewan.

Après avoir enregistré une baisse de 43 % de 2013 à 2014, les mises en chantier de maisons individuelles devraient légèrement diminuer à 625 en 2015, pour se situer bien en-deçà de la moyenne sur cinq ans de 982 unités. Les stocks élevés de logements neufs et l'offre croissante de logements existants limiteront les mises en chantier de maisons individuelles cette année, tout comme le feront le ralentissement de la croissance de l'emploi et la diminution du solde migratoire. Comme la conjoncture économique devrait demeurer anémique l'an prochain, un léger recul à 600 logements est prévu en 2016.

Les mises en chantier de logements collectifs, y compris les jumelés, les maisons en rangée et les appartements, devraient diminuer pour une deuxième année consécutive en 2015, à 1 350 logements, et demeurer près de ce niveau en 2016, à 1 345 logements. L'augmentation des stocks, la hausse du taux d'inoccupation des logements locatifs et la modération des facteurs stimulant la demande inciteront les constructeurs locaux à commencer moins d'ensembles de logements collectifs au cours de la période de prévision.

Sur le marché de la revente de Regina, les ventes MLS® devraient diminuer en 2015, étant donné que les risques de baisse que pose le recul des cours du pétrole influencent les facteurs économiques fondamentaux et modèrent la demande de logements existants. Au total, 3 500 transactions MLS® sont prévues cette année, une baisse de 6,2 % par rapport à 2014. Les ventes d'habitations existantes à Regina devraient demeurer relativement stables en 2016, à 3 535.

Selon les prévisions, l'offre de logements existants demeurera élevée au cours des prochains mois tandis que la demande diminuera, ce qui consolidera le marché favorable aux acheteurs dans la majeure partie de la RMR de Regina. Dans ces conditions, le prix MLS® moyen à Regina devrait passer de 314 899 $ en 2014 à 304 000 $ en 2015, avant d'augmenter légèrement à 307 000 $ en 2016.

En tant qu'autorité en matière d'habitation au Canada, la SCHL contribue à la stabilité du marché du logement et du système financier, elle vient en aide aux Canadiens dans le besoin et elle fournit des résultats de recherches et des conseils objectifs aux gouvernements, aux consommateurs et au secteur de l'habitation.

Pour en savoir davantage, rendez-vous au www.schl.ca ou composez le 1-800-668-2642. Les rapports standards d'analyse de marché que produit la SCHL peuvent être téléchargés gratuitement au www.schl.ca/marchedelhabitation.

Suivez la SCHL sur Twitter @SCHL_ca

Données supplémentaires disponibles sur demande

(Also available in English)

Renseignements

  • Centre d'analyse de marché
    Goodson Mwale, analyste principal de marché
    306-975-4897
    gmwale@schl.ca

    Relations avec les médias
    Dan Toth, conseillère, Relations publiques
    403-515-2976
    dtoth@cmhc-schl.gc.ca