Barreau du Haut-Canada

Barreau du Haut-Canada

22 nov. 2013 11h41 HE

Le Barreau du Haut-Canada est grandement préoccupé par la détention de Me Adam Sharief au Soudan

TORONTO, ONTARIO--(Marketwired - 22 nov. 2013) - Le Barreau du Haut-Canada* est gravement préoccupé par la détention de l'avocat Adam Sharief au Soudan.

En plus de sa fonction d'avocat, Adam Sharief est coordonnateur de l'Association du Barreau du Darfour au Darfour-Sud. Selon les rapports, Me Sharief a été arrêté le 26 septembre 2013 et détenu sans accusations officielles et sans accès à un avocat.

Six jours avant son arrestation, Me Sharief avait participé à une entrevue avec la station de radio indépendante, Radio Dabanga. Lors de l'entrevue, Me Sharief a critiqué le gouverneur du Darfour-Sud pour le manque de sécurité à Nyala - capitale du Darfour-Sud. Cette critique était liée aux manifestations qui ont éclaté à Nyala le 18 septembre 2013 après le meurtre d'Ismail Ibrahim Wadi, éminent homme d'affaires de la région et président de l'équipe locale de soccer, et du meurtre de son fils et de son neveu. Les manifestants ont tenu la milice locale employée par les autorités pour responsable des meurtres.

Me Sharief a également critiqué les tirs à balles réelles par les forces de sécurité le 19 septembre 2013, date des funérailles d'Ibrahim Wadi, pour disperser les manifestants qui s'étaient rassemblés autour des bureaux gouvernementaux du Darfour-Sud demandant la démission du gouverneur. Selon les rapports, au moins cinq personnes ont été tuées par des tirs à balles réelles durant les manifestations et au moins 48 personnes ont souffert de blessures graves et ont dû être hospitalisées.

De récents rapports indiquent que Me Sharief a été libéré de prison. Le Barreau est toutefois préoccupé par la détention et le harcèlement de Me Adam Sharief. Dans le passé, le Barreau du Haut-Canada a condamné la persécution et le mauvais traitement d'avocats au Soudan. Les instruments internationaux des droits de la personne, notamment la Déclaration universelle des droits de l'homme déclarent que l'indépendance de la magistrature et le respect des droits de l'homme sont essentiels pour renforcer la primauté du droit.

Le Barreau exhorte les autorités soudanaises :

  1. à garantir en toutes circonstances l'intégrité physique et psychologique de Me Sharief et celle des autres défenseurs des droits de la personne au Soudan;
  1. à mettre fin aux actes de harcèlement, y compris sur le plan juridique, contre les avocats des droits de la personne et contre tous les autres défenseurs des droits de la personne au Soudan;
  1. à faire en sorte que tous les avocats puissent exercer leurs activités pacifiques et légitimes sans craindre la violence physique ou d'autres violations des droits de la personne;
  1. à se conformer en toutes circonstances aux dispositions des Principes de base relatifs au rôle du barreau et à celles de la Déclaration sur les défenseurs des droits de l'homme;
  1. à assurer en toutes circonstances le respect des libertés et droits fondamentaux de la personne conformément aux normes internationales en matière de droits de la personne et aux instruments internationaux.

*Le Barreau du Haut-Canada est l'organisme régissant plus de 46 100 avocates et avocats et quelque 5 600 parajuristes dans la province de l'Ontario au Canada. Le trésorier en est le chef.

Le mandat du Barreau est de réglementer la profession juridique dans l'intérêt du public en maintenant l'indépendance, l'intégrité et l'honneur de la profession juridique pour faire progresser la cause de la justice et la primauté du droit.

Renseignements