Bateau canadien pour Gaza

Bateau canadien pour Gaza

05 mai 2011 15h51 HE

Le bateau canadien Tahrir naviguera vers Gaza pour aider à briser le blocus illégal

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 5 mai 2011) - Les organisateurs et organisatrices de la campagne du Bateau canadien pour Gaza annoncent aujourd'hui la conclusion fructueuse des derniers dispositifs d'achat et d'enregistrement d'un bateau qui transportera la délégation canadienne à Gaza. Le nom de Tahrir (Libération en langue arabe) a été donné au bateau canadien en l'honneur de la place Tahrir, au Caire, devenue le lieu central du soulèvement démocratique qui a propagé à l'ensemble du Moyen-Orient.

Le Tahrir canadien naviguera en compagnie de bateaux de France, des États-Unis, du Royaume-Uni, d'Italie, d'Espagne, de Suisse, de Grèce, de Turquie et d'autres pays, formant ensemble la Flottille de la liberté II. Ce mouvement international de solidarité avec le peuple palestinien permettra de braquer les projecteurs sur le blocus de Gaza où une population de 1,6 million de personnes se voit privée d'accès aux ressources essentielles et empêchée de circuler librement suite à l'imposition d'un blocus illégal par Israël.

Des milliers de Canadiens et de Canadiennes à travers le pays ont contribué à la levée de fonds de cette campagne et, avec l'élan qui se développe, nous sommes confiants d'atteindre au cours des prochaines semaines l'objectif qui avait été fixé. « Nous avons été comblés par la générosité d'individus et de groupes partout au Canada », a témoigné Wendy Goldsmith du Comité de levée de fonds pour le Bateau canadien pour Gaza, ajoutant être convaincue que « le bateau étant maintenant devenu réalité, l'aide de la communauté sera au rendez-vous pour recueillir la somme qui reste à recueillir. »

Le Tahrir est un bateau de 25 mètres avec une capacité de transporter environ 45 délégué-e-s venant de tous les coins du Canada, entre autres des personnalités publiques et des journalistes. De plus, le bateau canadien a conclu des ententes de partenariat avec des campagnes d'autres pays et transportera donc à son bord des délégué-e-s d'Australie, de Belgique et du Danemark. Un nouveau site internet www.tahrir.ca a été lancé aujourd'hui, coïncidant avec l'achat du bateau, et pour recueillir désormais tous les dons en ligne.

Malgré l'annonce de la volonté de l'Égypte d'ouvrir son poste-frontière de Rafah, le blocus maritime de Gaza par Israël demeure un obstacle majeur à l'exercice d'une vie normale pour la population gazaouie. Le Bateau canadien, avec le mouvement de la Flottille de liberté, poursuivra son action jusqu'à l'ouverture du port de Gaza de manière à assurer la libre circulation des personnes et des biens. « Gaza est le seul port de la Méditerranée fermé au commerce maritime et la seule région côtière au monde empêchée d'avoir accès à ses propres eaux territoriales », souligne David Heap, membre du comité de coordination du BCG. Ce dernier affirme que « Nous allons continuer de défier le blocus militaire illégal de Gaza jusqu'à ce que les Palestiniens et Palestiniennes de Gaza puissent circuler librement et faire du commerce avec le reste du monde. »

Puisque le gouvernement israélien s'entête à menacer d'utiliser la force contre la Flottille de liberté II, nous appelons tous les Canadiens et Canadiennes, ainsi que tous les député-e-s fédéraux de tous les partis, à unir leur voix aux nôtres pour demander au gouvernement canadien de poser des gestes concrets visant à assurer la sécurité des volontaires humanitaires qui seront en route pour Gaza. « Je suis de tout cœur avec les participant-e-s du Bateau canadien pour Gaza dans cette importante initiative pour la liberté et la justice en Palestine. Je presse le gouvernement canadien de tout faire en son possible pour éviter une agression israélienne contre la Flottille et les militant-e-s qui seront à bord », a dit Suzanne Weiss, survivante de l'Holocauste et militante pour les droits du peuple palestinien, à Toronto.

Le monde entier observe la situation. Nous ne nous laisserons pas intimider et nous n'oublierons pas les Palestiniens et Palestiniennes de Gaza.

Renseignements