Réseau québécois d'urgences pour les mammifères marins



Réseau québécois d

30 oct. 2012 14h11 HE

Le béluga de Montréal est-il parti? Urgences Mammifères Marins demande au public d'être vigilant

QUÉBEC, QUÉBEC--(Marketwire - 30 oct. 2012) - La dernière observation du béluga dans le Vieux-Port de Montréal remonte au 23 octobre. Malgré quatre jours de monitorage intensif de vendredi à lundi, l'animal n'a pas été revu. Les experts espèrent que cela signifie que l'animal est reparti vers l'aval, obéissant au signal migratoire suivi par sa population.

La dernière fois que le béluga a été vu, son état avait été jugé sérieux, mais non critique. Il était amaigri et sa peau avait subi les effets d'un séjour prolongé en eau douce. Il est aussi possible que son état se soit rapidement détérioré et que l'animal soit mort.

Le Réseau québécois d'urgences pour les mammifères marins demande au public d'être vigilant et de rapporter rapidement toute observation d'un béluga en amont de son habitat normal. Également, on demande de rester alerte afin de repérer une possible carcasse de béluga. Le suivi photographique et les analyses génétiques dont a fait l'objet le béluga permettront de le reconnaître s'il est retrouvé. Toute nouvelle observation du béluga du Vieux-Port permettrait d'en apprendre plus sur cet animal et d'améliorer notre capacité d'intervention pour ce type de cas.

Le béluga était observé dans le Vieux-Port depuis le 28 septembre. Il faisait l'objet d'un monitorage par l'équipe du GREMM. Un comité d'experts composé de biologistes et de vétérinaires du GREMM, du CQSAS, de Pêches et Océans Canada et du Centre de coordination du Réseau avait recommandé de ne pas intervenir auprès de l'animal et de laisser faire la nature.

Le béluga du Saint-Laurent est une petite population menacée, protégée par la Loi sur les espèces en péril. Les mortalités récentes de nouveaux-nés et de femelles au moment de la mise bas augmentent le niveau d'inquiétude pour cette population.

Le Réseau québécois d'urgences pour les mammifères marins existe grâce à l'implication de 15 organisations privées et gouvernementales. Il a pour mandat d'organiser, de coordonner et de mettre en œuvre des mesures visant à réduire les mortalités accidentelles de mammifères marins, à secourir des mammifères marins en difficulté et à favoriser l'acquisition de connaissances auprès des animaux morts dans les eaux du Saint-Laurent limitrophes du Québec.

Le Réseau compte sur les riverains et les utilisateurs du Saint-Laurent pour rapporter rapidement tout cas de mammifères marins (baleines et phoques) en difficulté ou mort au 1-877-7baleine (1-877-722-5346).

Renseignements

  • Robert Michaud
    Coordonnateur Réseau québécois d'urgences
    pour les mammifères marins
    418-235-4701