Bureau du surintendant des institutions financières

Bureau du surintendant des institutions financières

23 févr. 2009 11h41 HE

Le BSIF modifie l'ordonnance d'établissement du bureau de représentation de la Stanford International Bank

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 23 fév. 2009) - Le Bureau du surintendant des institutions financières (BSIF) a annoncé vendredi le 20 février 2009, la modification de l'ordonnance délivrée le 8 septembre 2004 autorisant la Stanford International Bank Ltd. à maintenir un bureau de représentation du Canada.

Plutôt que de la révoquer, la surintendante a choisi de modifier l'ordonnance, permettant ainsi au bureau de représentation de demeurer ouvert afin que ses clients canadiens puissent poursuivre leurs démarches visant à recouvrer les placements effectués par l'intermédiaire de la Stanford International Bank à Antigua. La modification stipule que la banque Stanford International doit limiter les activités de son bureau de représentation au Canada à l'exercice de la fonction d'agent de liaison entre ses autres bureaux et ses clients au Canada qui souhaitent retirer les sommes qu'ils ont déposées auprès d'elle ou qu'ils ont autrement placées par son intermédiaire. Cette modification entre en vigueur le 20 février 2009 et le demeurera jusqu'à nouvel ordre.

Le BSIF maintient la surveillance des activités du bureau de représentation à Montréal.

Le BSIF rappelle aux Canadiens que les bureaux de représentation établis au Canada ne peuvent effectuer d'opérations bancaires. Les Canadiens qui transigent avec des sociétés étrangères doivent être conscients des risques que cela comporte et s'efforcer de réunir le plus renseignements possible au sujet des sociétés en question.

Constitué en 1987 en vertu d'une loi du Parlement, le Bureau du surintendant des institutions financières (BSIF) est le principal organisme de réglementation et de surveillance des institutions de dépôts, des sociétés d'assurances et des régimes de retraite privés fédéraux. Son mandat prévoit qu'il lui incombe de promouvoir et d'administrer un cadre de réglementation duquel résulte un système stable et solide qui soit en mesure de soutenir la confiance du public et la concurrence des marchés.

Renseignements