Association canadienne des soins de santé

Association canadienne des soins de santé

29 mars 2012 22h39 HE

Le Budget 2012 manque la cible du leadership en santé, selon l'ACS

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 29 mars 2012) - L'Association canadienne des soins de santé (ACS) est d'avis que le Budget 2012 traduit l'importance qu'accorde le gouvernement à la création d'emplois et à la croissance économique du Canada. Elle se demande toutefois où est le leadership fédéral lorsqu'il est question d'améliorer le système de santé.

« Le Budget 2012 traite de bien des préoccupations importantes qui se rapportent à la santé », a déclaré Pamela C. Fralick, présidente et chef de la direction de l'Association canadienne des soins de santé. « Cependant, le Canada n'aura pas le système de santé de classe mondiale qu'il mérite avec une approche aussi fragmentaire. Le leadership du gouvernement fédéral est une composante essentielle à une amélioration exhaustive du système de santé. »

L'ACS se réjouit des annonces sur un important réseau de professionnels de la santé mentale dont les recherches cibleront le traitement de la dépression et mettront l'accent sur la prévention du suicide et le syndrome de stress post-traumatique, de même que sur l'investissement dans la recherche en génomique et sur l'investissement pour un projet de recherche à l'Université McMaster qui évaluera la prestation de soins de santé par des équipes interprofessionnelles, et sur les travaux en vue de trouver des solutions de rechange aux technologies actuelles de production d'isotopes. L'ACS réserve également un accueil favorable à l'annulation de la composante fédérale des prêts d'études canadiens des médecins et des infirmières et infirmiers, mais elle aurait aimé que ces mesures soient étendues à d'autres professionnels de la santé.

L'ACS se réjouit aussi des annonces d'investissements en éducation et en infrastructures hydrauliques qui reconnaissent l'urgence de s'occuper des déterminants sociaux de la santé dans les collectivités autochtones. Malheureusement, les montants promis sont de beaucoup inférieurs aux attentes fondées sur les dialogues des derniers mois. Nous espérons que ces montants ne sont qu'un point de départ dans l'engagement du gouvernement à résoudre de tels problèmes.

Par ailleurs, nous ne savons pas encore dans quelle mesure les coupes à Santé Canada et à l'Agence de la santé publique du Canada auront des incidences sur les programmes ou sur les niveaux d'effectifs, mais il semble peu probable que le modèle des services partagés des deux organismes permettra de réaliser toutes les économies anticipées. De plus, les coupes aux Instituts de recherche en santé du Canada auront pour effet de réduire les fonds disponibles pour la recherche en santé, et les compressions à Statistique Canada pourraient nuire à notre capacité de surveiller la santé et d'identifier les services nécessaires. Enfin, les modifications aux critères d'admissibilité au remboursement de la TPS sont modestes et insuffisantes, si l'on tient compte des iniquités qui existent dans les diverses régions du pays et entre les types d'établissements de soins.

L'engagement de décembre 2011 du gouvernement fédéral à maintenir un financement stable et prévisible pour la santé était une première étape bien accueillie. Toutefois, l'absence d'un cadre d'imputabilité dans ce financement jusqu'à maintenant, conjuguée à l'approche fragmentaire du budget d'aujourd'hui, amène l'ACS à souhaiter que le gouvernement fédéral assume un plus grand rôle de leadership en santé.

Depuis 80 ans, l'Association canadienne des soins de santé (ACS) est une championne reconnue du système de santé du Canada. Nous sommes la seule fédération d'associations et d'organisations provinciales et territoriales en santé qui représentent toute l'étendue du système de santé. Pour en savoir davantage sur nos solutions aux défis qui se posent pour le système de santé, consultez le www.cha.ca. Suivez-nous sur Twitter : @CHA_ACS.

L'Association canadienne des soins de santé (ACS) est une championne reconnue d'un système de santé de qualité, viable et responsable, qui donne accès à un continuum de services comparables à la grandeur du pays, tout en préconisant un système public fort, comme composante essentielle et fondamentale de ce système. L'ACS est un chef de file en matière d'élaboration et de promotion de solutions politiques en santé qui répondent aux besoins des Canadiens.

Renseignements

  • Teresa Neuman, spécialiste des communications
    613-241-8005, poste 205
    tneuman@cha.ca
    Cell. : 613-282-6003