Association nationale des retraités fédéraux

Association nationale des retraités fédéraux

13 févr. 2014 14h20 HE

Le budget fédéral de 2014 pénalise surtout les retraités fédéraux

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 13 fév. 2014) - Les retraités fédéraux se sentent trahis par le budget fédéral de 2014, selon lequel le gouvernement doublera arbitrairement la cotisation au Régime de soins de santé de la fonction publique (RSSFP) pour les retraités des Forces canadiennes, de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) et de la fonction publique, de même que pour les anciens combattants à la retraite. Le gouvernement a également signalé qu'il prévoyait augmenter de deux à six ans le nombre minimum d'années de service nécessaires pour que les employés soient admissibles au RSSFP quand ils prendront leur retraite.

« Les retraités fédéraux, surtout nos anciens combattants, sont déçus que le gouvernement ait choisi d'annoncer cette décision budgétaire unilatérale, explique Gary Oberg, président national de l'Association nationale des retraités fédéraux (ANRF). Nous croyons que cette décision est sans précédent et ne tient pas compte des principes de négociation. »

La cotisation et les conditions d'admissibilité liées au RSSFP ont fait l'objet de négociations continues au sein du Comité des partenaires du Conseil national mixte composé de représentants des syndicats, des retraités et de l'employeur. Au milieu de l'année 2013, les médias ont signalé aux retraités fédéraux la possibilité que le Conseil du Trésor apporte des changements non négociables au RSSFP. L'ANRF a lancé la campagne de sensibilisation « Respectez votre promesse », à la suite de laquelle des milliers de lettres ont été envoyées aux députés et à Tony Clement, président du Conseil du Trésor, et des pétitions ont recueilli plus de 24 000 signatures. Les lettres et les pétitions demandaient à monsieur Clement de respecter la promesse qu'il avait faite aux retraités fédéraux et d'abandonner immédiatement les plans qui nuiraient à la sécurité du revenu de retraite et des soins de santé de tous les Canadiens.

« Nous avions confiance que le gouvernement honorerait le processus de négociation, de même que ses promesses, mentionne Oberg. Le budget d'hier a démontré que ce gouvernement ne respecte pas le processus de négociation et qu'il semble croire qu'il a le droit de légiférer ce qui devrait être négocié. »

L'ANRF est la plus importante organisation pancanadienne représentant plus de 186 000 membres actifs et retraités du secteur public fédéral. Notre effectif se compose de fonctionnaires fédéraux, d'anciens membres des Forces canadiennes et de la GRC, de juges de nomination fédérale, ainsi que de leurs conjoints et survivants. L'ANRF est une association sans but lucratif comptant 83 sections dans tout le Canada, et elle se consacre à l'amélioration de la sécurité du revenu de retraite et des soins de santé pour tous les Canadiens. Les fonctionnaires et les anciens combattants s'enorgueillissent d'être au service des Canadiens, même quand ils sont à la retraite.

Renseignements

  • Rosemary Pitfield
    Directrice des communications
    Bureau : 613-745-2559, poste 225
    Cell. : 613-323-0872