Bureau de la concurrence Canada

Bureau de la concurrence Canada

27 févr. 2009 16h24 HE

Le Bureau de la concurrence annonce les résultats de l'examen de la fusion XL-Lakeside

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 27 fév. 2009) - Le Bureau de la concurrence a annoncé aujourd'hui que, pour l'heure, il ne contestera pas l'acquisition par XL Foods Inc. de l'usine de conditionnement de bouf exploitée par Lakeside, une filiale canadienne de Tyson Foods, Inc.

Le Bureau entend toutefois surveiller de près l'industrie du conditionnement et réévaluera les effets de la transaction sur la concurrence lorsque les retombées des mesures d'étiquetage américaines et la réponse des entreprises de conditionnement américaines à ces mesures se préciseront. Ces mesures pourraient amoindrir la capacité des producteurs de bovins canadiens à vendre leurs produits sur le marché américain.

Dans le cadre de son examen de la transaction, le Bureau a consulté plus de 50 acteurs de l'industrie dans l'Ouest canadien. En outre, il a obtenu des ordonnances d'enquête exigeant de tous les grands acteurs de l'industrie qu'ils produisent des documents et des renseignements.

Il est significatif que les principaux motifs d'inquiétude des acteurs de l'industrie n'avaient pas trait à la transaction, mais plutôt à la possibilité que l'usine de Lakeside, à Brooks (Alberta), fermerait si la transaction n'aboutissait pas ainsi qu'aux récentes dispositions légales américaines sur l'indication obligatoire du pays d'origine dans l'étiquetage (IOPOE). Les acteurs de l'industrie ont confirmé que les entreprises de conditionnement américaines achetaient des bovins d'abattage canadiens en grandes quantités, mais se sont dits inquiets que ces entreprises puissent adopter des exigences encore plus rigoureuses en matière d'étiquetage du boeuf.

Les acteurs de l'industrie prévoient que le règlement final relatif à l'IOPOE pourrait permettre aux entreprises de conditionnement américaines d'augmenter leurs achats de bovins d'abattage canadiens. Toutefois, si les acheteurs américains adoptent des pratiques plus rigoureuses en ce qui concerne l'indication du pays d'origine pour les produits du boeuf, cela pourrait inhiber les ventes de bovins d'abattage canadiens aux Etats-Unis.

Le Bureau n'hésitera pas à prendre les mesures correctives qui s'imposent s'il conclut, au terme de sa réévaluation, que la transaction a occasionné ou est susceptible d'occasionner une diminution sensible ou un empêchement de la concurrence.

Le Bureau de la concurrence est un organisme indépendant qui contribue à la prospérité des Canadiens en protégeant et en favorisant des marchés concurrentiels et en permettant aux consommateurs de faire des choix éclairés.

Renseignements

  • Renseignements à l'intention des médias :
    Bureau de la concurrence
    Pamela Wong, Conseillère en communications
    Direction générale des relations externes
    et des affaires publiques
    819-953-7734
    ou
    Renseignements généraux :
    Bureau de la concurrence
    Centre des renseignements
    819-997-4282
    Sans frais : 1-800-348-5358
    ATS (malentendants) : 1-800-642-3844