Bureau de la concurrence Canada

Bureau de la concurrence Canada

03 sept. 2014 09h30 HE

Le Bureau de la concurrence approuve la vente de 14 journaux communautaires de Transcontinental

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 3 sept. 2014) - Bureau de la concurrence

Le Bureau de la concurrence a annoncé aujourd'hui qu'il a approuvé la vente de 14 journaux communautaires de Transcontinental. De ces journaux, 3 demeureront en exploitation comme des hebdomadaires classiques tandis que les 11 autres seront exploités en format en ligne.

Le Journal de Saint-Hubert (Saint-Hubert) et Le Rive-Sud Express (Longueuil) sont achetés par Les MÉDIAS de la Rive-Sud.

L'Écho du Nord (Saint-Jérôme) est acheté par une entreprise administrée par Serge Langlois, Michel Langlois, Claude Langlois, Carole Côté et Pierre-Marc Langlois, quatre éditeurs chevronnés qui produisent aussi d'autres journaux communautaires dans la région par l'entremise des Éditions Blainville Deux-Montagnes.

Pour sa part, Néomédia, une division de iClic inc., se porte acquéreur de 11 journaux. Néomédia est établie à Saint-Georges de Beauce et possède sa propre plateforme de diffusion ainsi qu'un savoir-faire particulier dans les sites Web de nouvelles locales et régionales. L'entreprise achète les journaux communautaires suivants et prévoit les exploiter en format en ligne :

  • Agri-Vallée, Valleyfield
  • Chambly Express, Chambly
  • Le Journal de Joliette, Joliette
  • Le Point du Lac-Saint-Jean, Saint-Félicien
  • Le Réveil, Saguenay
  • L'Écho de la Rive-Nord, Sainte-Thérèse
  • L'Écho de Laval, Laval
  • L'Écho de Trois-Rivières, Trois-Rivières
  • Pub Extra Magazine, Laval-Laurentides
  • Sorel-Tracy Express, Sorel-Tracy
  • Vallée du Richelieu Express, Mont-Saint-Hilaire

Ces ventes sont réalisées conformément au consentement conclu en mai 2014 entre le Bureau et Transcontinental concernant la proposition d'acquisition par cette dernière de 74 journaux communautaires de Québecor Média inc. Le consentement visait à préserver la concurrence dans le domaine de la vente de publicités dans les journaux communautaires de plusieurs régions du Québec en exigeant que 33 journaux communautaires soient mis en vente.

Le processus de vente avait pour but d'évaluer des solutions de rechange permettant d'éviter que Transcontinental conserve la propriété de tous les journaux. Cependant, en dépit de mesures incitatives comme l'absence de prix plancher et la fourniture par Transcontinental de services de distribution et d'impression à tout acheteur potentiel pour une période donnée, certains journaux n'ont pas trouvé d'acquéreur.

Transcontinental conserve ainsi l'entière propriété des 19 journaux communautaires qui n'ont pas été vendus.

Les faits en bref

  • iClic exploite enbeauce.com, une source de nouvelles locales pour la région de la Beauce. De plus, iClic a permis à une quinzaine de journaux régionaux papier de faire la transition vers le Web.
  • Avant de consentir à ce que iClic devienne acquéreur, le commissaire a soigneusement pris en considération plusieurs facteurs, à savoir les critères établis dans le consentement et les indications données à la partie 13 du document intitulé Fusions - Lignes directrices pour l'application de la loi. En définitive, le commissaire a estimé que iClic viendrait diminuer la puissance commerciale de Transcontinental dans ces marchés et que, du point de vue de la concurrence, il était préférable que ce soit cette société qui achète les 11 journaux, compte tenu du fait notamment que, sans cet achat, ils auraient probablement dû fermer leurs portes.
  • Au Canada, le Bureau examine les fusions en vertu de la Loi sur la concurrence afin de veiller à ce qu'elles n'aient pas pour effet d'empêcher ou de diminuer sensiblement la concurrence.

Citation

« Le Bureau se réjouit que 14 journaux aient trouvé acheteur. Cependant, je comprends que certaines collectivités seront déçues de l'absence d'acheteur acceptable pour leur journal ou déçues d'en voir disparaître la version imprimée. Je demeure convaincu que le Bureau a fait tout son possible pour jauger le marché afin de trouver une solution de rechange permettant d'éviter que Transcontinental conserve la propriété de tous les journaux. Malheureusement, dans la conjoncture actuelle où plusieurs journaux affrontent des difficultés financières en raison de la transformation que subit actuellement l'industrie des journaux communautaires, les lois du marché font en sorte que les solutions sont limitées. »

John Pecman, commissaire de la concurrence

Renseignements connexes

Énoncé de position : Énoncé du Bureau de la concurrence concernant l'acquisition par Transcontinental des journaux communautaires de Québecor Média au Québec

Suivez-nous sur Twitter : @Burconcurrence

Le Bureau de la concurrence, en tant qu'organisme d'application de la loi indépendant, veille à ce que les entreprises et les consommateurs canadiens prospèrent dans un marché concurrentiel et innovateur.

Renseignements

  • Renseignements à l'intention des médias :
    Relations avec les médias
    819-994-5945
    media@cb-bc.gc.ca

    Renseignements généraux :
    Centre des renseignements
    Bureau de la concurrence
    819-997-4282 / Numéro sans frais : 1-800-348-5358
    ATS (malentendants) : 1-800-642-3844
    www.bureaudelaconcurrence.gc.ca