Bureau de la concurrence Canada

Bureau de la concurrence Canada

22 sept. 2011 11h18 HE

Le Bureau de la concurrence demande au fabricant de Nivea de corriger des déclarations publiques inexactes au sujet de son consentement

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 22 sept. 2011) - Le Bureau de la concurrence a annoncé aujourd'hui qu'il a exigé que la société Beiersdorf Canada Inc. corrige une déclaration publique inexacte qu'elle a faite au sujet du consentement récemment signé avec lui.

Initialement, le 7 septembre 2011, un consentement a été signé avec la société Beiersdorf, le distributeur canadien de Nivea, afin que celle-ci cesse de donner des indications jugées fausses ou trompeuses par le Bureau au sujet de son produit « My Silhouette ». Ces indications portaient notamment à croire que l'usage régulier de ce produit permettait d'amincir et de remodeler le corps en y entraînant une réduction allant jusqu'à trois centimètres des parties ciblées.

Le Bureau a notamment déterminé que Beiersdorf avait fourni au public des indications de rendement concernant le produit My Silhouette qui n'étaient pas fondées sur des épreuves suffisantes et appropriées, ce qui est contraire aux dispositions de la Loi sur la concurrence relatives aux indications fausses ou trompeuses. Dans le cadre du consentement, Beiersdorf a convenu qu'elle ne conteste pas cette conclusion. Toutefois, dans des déclarations aux médias, dans un communiqué et sur le site Web Nivea.ca, la société a mentionné que « les représentations concernant la performance et le testage en lien avec "My Silhouette" de Nivea sont soutenus par de la recherche indépendante, laquelle s'est toujours conformée aux normes et lignes directrices canadiennes ».

« Beiersdorf Canada Inc. doit prendre des mesures immédiates pour assurer le respect du consentement, de telle sorte qu'aucune infraction n'ait lieu à l'avenir », a déclaré Melanie Aitken, commissaire de la concurrence. « Le Bureau a informé Beiersdorf qu'elle doit respecter la lettre et l'esprit des engagements qu'elle a pris dans le cadre du consentement et qu'aucun effort visant à déroger à ces engagements ne sera toléré. »

Beiersdorf a convenu de retirer la déclaration fautive. Toutefois, le Bureau continuera à surveiller le respect de l'accord. Si d'autres infractions au consentement ont lieu, le Bureau prendra d'autres mesures d'application au besoin.

Selon les modalités du consentement, Beiersdorf devait rembourser aux clients canadiens le prix d'achat et les frais d'expédition, retirer immédiatement le produit des tablettes du Canada et acquitter une sanction administrative pécuniaire de 300 000 $. La société devait aussi publier un avis correctif sur le site Web canadien de Nivea et dans les principaux journaux canadiens et payer 80 000 $ pour couvrir les frais liés à l'enquête du Bureau.

Pour de plus amples informations sur le consentement, veuillez consulter le communiqué.

Le Bureau de la concurrence, en tant qu'organisme d'application de la loi indépendant, veille à ce que les entreprises et les consommateurs canadiens prospèrent dans un marché concurrentiel et innovateur.

Demande de renseignements/Formulaire de plainte

Renseignements

  • Renseignements à l'intention des médias : Greg Scott
    Conseiller principal en communications
    Direction générale des affaires publiques
    819-953-4257

    Renseignements généraux : Centre des renseignements
    Bureau de la concurrence
    819-997-4282
    Sans frais : 1-800-348-5358
    ATS (malentendants) : 1-800-642-3844
    www.bureaudelaconcurrence.gc.ca