BUREAU DE LA SECURITE DES TRANSPORTS DU CANADA

BUREAU DE LA SECURITE DES TRANSPORTS DU CANADA

12 déc. 2007 10h05 HE

Le Bureau de la sécurité des transports du Canada constate des lacunes liées à l'atterrissage d'un aéronef dans des conditions météo qui se dégradent

GATINEAU, QUEBEC--(Marketwire - 12 déc. 2007) - Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) publie son rapport final (A05H0002) sur la sortie en bout de piste de l'Airbus A340 d'Air France survenue à l'aéroport international de Toronto/Lester B. Pearson (Ontario) le 2 août 2005.

Depuis l'accident d'Air France à Toronto, à l'échelle mondiale, 10 avions gros porteur sont sortis en bout de piste dans des conditions météo défavorables. "Il s'agit d'un risque inacceptable", a déclaré Wendy Tadros, présidente du BST. "Nous croyons que d'autres mesures doivent être prises pour nous assurer que tous les aéronefs peuvent atterrir en toute sécurité de façon à ce que les passagers ne subissent pas de blessures. C'est pour cette raison que le BST émet sept recommandations aujourd'hui", a ajouté Mme Tadros.

Les cinq premières recommandations se concentrent sur l'équipage et la nécessité d'adopter des normes, de la formation et des procédures obligatoires. Le BST formule également deux recommandations visant à réduire le risque de blessures à la suite d'un accident.

Rappelons que le 2 août 2005, l'Airbus A340-313 a quitté Paris en France pour assurer le vol 358 à destination de Toronto. A bord se trouvaient 297 passagers et 12 membres d'équipage. Lorsque l'aéronef s'est approché de Toronto, un orage violent sévissait et les conditions changeaient rapidement; il y avait des sautes de vent et la visibilité était réduite. L'appareil s'est présenté trop haut et à une vitesse trop élevée. Lorsqu'il a touché des roues à environ la moitié de la piste d'atterrissage mouillée et contaminée, il a tout simplement manqué d'espace.

Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Le présent communiqué, le document d'information, les photos et le rapport final A05H0002 sont disponibles sur le site Web du BST (www.bst.gc.ca).

Renseignements

  • Bureau de la sécurité des transports du Canada
    John Cottreau
    Conseiller principal, Relations avec les médias
    819-994-8053
    613-292-4146 (cellulaire)
    ou
    Bureau de la sécurité des transports du Canada
    Julie Leroux
    Spécialiste des relations avec les médias
    819-994-8067
    613-290-9875 (cellulaire)