Bureau de l'ombudsman fédéral des victimes d'actes criminels

Bureau de l'ombudsman fédéral des victimes d'actes criminels

07 avr. 2014 08h31 HE

Le Bureau de l'ombudsman fédéral des victimes d'actes criminels souligne la Semaine nationale de sensibilisation aux victimes d'actes criminels

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 7 avril 2014) - L'ombudsman fédérale des victimes d'actes criminels, Sue O'Sullivan, a souligné ce matin la Semaine nationale de sensibilisation aux victimes d'actes criminels en félicitant les victimes et les défenseurs de leurs droits d'avoir contribué à la mise en place de la Charte des droits des victimes récemment annoncée et en encourageant les Canadiens à faire connaître leur point de vue sur la Charte au cours des mois à venir.

Faits en bref

  • Depuis son lancement en 2006, la Semaine nationale de sensibilisation aux victimes d'actes criminels vise à favoriser une réflexion sur la façon dont le Canada répond aux besoins des victimes d'actes criminels.
  • Le Bureau de l'ombudsman fédéral des victimes d'actes criminels aide à répondre aux besoins des victimes, défend leurs intérêts et formule des recommandations à l'intention du gouvernement fédéral sur des questions qui ont des répercussions négatives sur les victimes.

Citations

  • « La Semaine nationale de sensibilisation aux victimes d'actes criminels est une importante occasion de faire connaître les difficultés auxquelles font face les victimes ainsi que leur force et leur résilience remarquables, a déclaré Mme O'Sullivan. Cette année, la Semaine revêt une importance particulière, puisque la toute première Charte des droits des victimes vient d'être annoncée. De plus, au cours des prochains mois, le Canada aura l'occasion de débattre de cette avancée déterminante pour les victimes et de la renforcer. J'encourage tous les Canadiens à exprimer leurs opinions au sujet du projet de loi à mesure que celui-ci traverse les étapes de son adoption par le Parlement. »
  • « J'aimerais remercier tous les Canadiens, y compris les victimes, les défenseurs des droits des victimes et les bénévoles, qui travaillent sans relâche pour défendre les intérêts des victimes d'actes criminels, a ajouté Mme O'Sullivan. Leur travail acharné contribue à susciter les changements qui font en sorte que les victimes soient informées, prises en compte, protégées et soutenues. »

Liens connexes

Renseignements