SOURCE: Colombian Coffee Grower Federation

28 mai 2013 06h00 HE

Le Café de Colombia est la première Indication Géographique Protégée (IGP) étrangère à être reconnue en Suisse

GENÈVE, SUISSE--(Marketwired - May 28, 2013) - Grâce à sa qualité d'origine, le Café de Colombia est de plus en plus reconnu à l'étranger et répond à un nombre croissant d'instruments juridiques étrangers sollicités afin de le promouvoir et de protéger sa réputation et ses qualités uniques.

Après plus de quatre ans de procédure, la Federación Nacional de Cafeteros (FNC), le syndicat représentant les producteurs de café colombiens, est parvenue à obtenir en Suisse une Indication Géographique Protégée (IGP) pour le Café de Colombia, ce qui en fait le premier produit étranger à satisfaire les exigences rigoureuses de la nation suisse pour obtenir cette protection.

Cette étape importante dans la stratégie de protection de Café de Colombia, qui marque également une étape importante dans l'évolution des indications géographiques, sera reconnue par l'Office fédéral de l'agriculture du gouvernement suisse (OFAG) auprès de la Fédération Colombienne des Producteurs de Café le 29 mai à 16 h 30, heure locale, dans le cadre de la réunion du Comité des marques et des indications géographiques de l'Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI), qui se tiendra à Genève, en Suisse, cette semaine.

« Bienvenue à Café de Colombia, qui rejoint les 27 indications géographiques protégées déjà reconnues en Suisse. La Fédération Colombienne des Producteurs de Café a répondu à toutes nos questions d'une manière très professionnelle », a déclaré Paolo Degiorgi, de l'unité chargée de la qualité et de la promotion au sein de l'Office fédéral de l'agriculture du gouvernement Suisse. « L'événement, qui se tient à Genève, témoigne du fait que le système suisse d'indications géographiques est ouvert à tous les produits pouvant faire preuve d'une bonne organisation et de contrôles de la qualité », a-t-il ajouté.

Grâce aux efforts de la FNC, Café de Colombia a été la première Indication Géographique Protégée non-européenne à être reconnue en 2007 par les 27 pays de l'Union Européenne. Ainsi, ce produit bénéficie d'une protection d'origine spéciale sur le marché important de l'UE. En outre, le café colombien dispose d'instruments complémentaires de protection aux États-Unis et au Canada, dans le cadre du système des marques de certification. Dans d'autres pays, il est reconnu comme appellation d'origine. La Suisse est un marché clé pour sa reconnaissance en tant qu'IGP dans la mesure où de grandes entreprises de l'industrie mondiale du café ont établi leur siège social dans ce pays pour mener leurs opérations commerciales.

L'IGP Café de Colombia est un instrument juridique qui permet aux producteurs de café en Colombie, par le biais de leur fédération, de promouvoir et de défendre l'origine de celui-ci sur les marchés internationaux. Des outils juridiques permettent de freiner les violations relatives à l'origine d'un produit par les industriels ou distributeurs qui cherchent à tirer indûment profit de la notoriété et de la qualité du café colombien, un produit internationalement reconnu, en voulant faire passer du café non colombien en tant que tel.

À cet égard, Eduardo Muñoz, ambassadeur de Colombie auprès de l'Organisation Mondiale du Commerce, a déclaré : « Café de Colombia s'est distingué en mettant au point une stratégie de différenciation et de protection de sa réputation qui est respectée dans le monde entier. La reconnaissance du gouvernement suisse, qui sera présentée au siège de l'Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle, est un autre signe de respect et d'admiration découlant de cette stratégie menée par la Fédération ».

La FNC réunit plus de 560 000 familles productrices de café en Colombie. L'une de ses principales contributions consiste à concevoir et mettre en œuvre des stratégies à valeur ajoutée, telles que la protection de l'origine, qui se traduisent par une augmentation des revenus pour les producteurs de café.

Quel est le rôle des indications géographiques pour Café de Colombia?

Grâce à la capacité d'élaboration d'instruments favorables à la collectivité au sein de leurs institutions, 560 000 producteurs de café colombien ont réussi à mettre en place un système de qualité et d'assistance au produit, qui peut ainsi être protégé en vertu des systèmes de propriété intellectuelle. Cela permet de renforcer les stratégies de différenciation et de valeur ajoutée que la FNC a favorisées depuis sa création, en cherchant toujours à protéger l'origine et à faire reconnaître le produit phare de la Colombie.

Grâce à des contrôles de qualité très stricts tout au long de la chaîne de production, y compris l'analyse de plus de 30 000 échantillons par an en Colombie et de 2 000 sur les marchés internationaux, le café de Colombie, exclusivement produit à partir de la variété arabica, s'est positionné sur les marchés internationaux comme le meilleur café doux lavé dans le monde. Ses qualités sensorielles et sa consistance le démarquent, non seulement des autres cafés doux, mais aussi des grains de café produits à basse altitude ou issus de caféiers robusta cultivés sous d'autres latitudes.

Les indications géographiques deviennent ainsi un élément d'une importance vitale pour poursuivre et garantir cette stratégie de différenciation, car elles sont un moyen de protection permettant au café colombien d'éviter la concurrence déloyale et un élément de garantie d'origine pour le consommateur.

À propos de la Fédération Colombienne des Producteurs de Café (FNC)
 
La FNC est une organisation à but non lucratif fondée en 1927 et qui représente plus de 500 000 familles productrices de café. Considérée comme l'une des plus grandes organisations rurales au monde, elle cherche à améliorer le bien-être et la qualité de vie des producteurs de café colombiens. Dans le cadre de son programme Sustainability that Matters®, la FNC a élaboré une politique intégrale de développement durable axée sur les producteurs de café et qui comprend des initiatives productives, sociales et environnementales. La Fédération mène également des projets de recherche scientifique, de transfert de technologie ainsi que des initiatives sociales et industrielles, pour soutenir la production et la commercialisation du café colombien. Pour en savoir plus, veuillez consulter : www.federaciondecafeteros.org - www.cafedecolombia.com

Renseignements