Agence de la santé publique du Canada

Agence de la santé publique du Canada

11 déc. 2013 11h51 HE

Le Canada affiche un leadership international lors du Sommet du G8 sur la démence

Tous les pays ont accepté d'augmenter le financement durant la prochaine décennie

LONDRES, ANGLETERRE--(Marketwired - 11 déc. 2013) - L'honorable Rona Ambrose, ministre de la Santé du Canada, a participé aujourd'hui au sommet du G8 sur la démence. Les ministres de la santé des pays du G8 se sont réunis pour discuter de la façon dont ils pouvaient mieux coordonner les efforts et définir une approche internationale à l'égard de cet enjeu de santé publique important.

« Le Canada est un chef de file dans le domaine de la recherche sur la démence. Notre gouvernement s'engage à prendre les mesures appropriées pour faire face au problème grandissant de la démence », a déclaré la ministre Ambrose. « En nous concertant avec des pays qui poursuivent des objectifs similaires, nous pouvons rassembler le meilleur de la recherche, des innovations et des partenariats afin de prévenir ou de retarder l'apparition de la démence, et améliorer la qualité de vie des personnes atteintes et de leur famille, ainsi que la qualité des soins et des traitements offerts».

Le risque de démence s'accroît avec l'âge. D'ici 2030, on s'attend à ce que le pourcentage de Canadiens âgés de plus de 65 ans augmente au-delà de 20 %, ce qui pourrait entraîner une hausse proportionnelle de la prévalence des maladies liées à la démence. Bon nombre de pays font face à une situation similaire.

S'adressant à l'assemblée plénière, la ministre a réitéré l'engagement du Canada à travailler avec les pays du G8 pour agir sur la démence et souligné certaines des mesures prises par le gouvernement fédéral qui permettent une meilleure coordination des efforts.

Dans le discours du Trône de 2013, le Canada a promis de renouveler ses investissements dans des recherches sur la santé portant sur l'augmentation des cas de démence et de maladies connexes.

Les mesures fédérales en cours incluent :

  • Investissement dans la recherche sur des troubles neurologiques comme la démence et des maladies connexes pour en élucider les causes.
  • Développement de partenariats avec le secteur privé pour soutenir la recherche transformatrice sur la maladie d'Alzheimer - par ex. le projet des Fonds de recherche sur le cerveau du Canada avec la famille Chagnon du Québec, l'un des plus larges investissements dans la prévention de la maladie d'Alzheimer au pays
  • Recours à la surveillance et à l'analyse pour mesurer l'incidence de troubles comme la démence sur la population canadienne et le système de soins de santé afin de déterminer les besoins.
  • Mise en commun des connaissances avec des partenaires du Canada et du monde entier.
  • Soutien à des initiatives visant à élargir l'éventail de milieux de soins et de soignants en soins palliatifs et de fin de vie, prodigués aux personnes atteintes de démence ou de maladies connexes.

« Nous sommes heureux de travailler aux côtés du gouvernement du Canada au Sommet du G8 », a déclaré Mimi Lowi-Young, directrice générale de la Société Alzheimer du Canada. « La démence demeure un problème préoccupant et crucial, et nous continuerons à travailler avec le gouvernement sur les prochaines étapes ».

Après les débats de la journée, les ministres du G8 ont publié une déclaration dans laquelle ils reconnaissent la nécessité d'une collaboration internationale pour alléger le fardeau que la démence fait porter à la population et à l'économie. La déclaration énonce également douze engagements définis d'un commun accord par les pays du G8, dont la tenue de quatre ateliers en 2014.

« Je suis fière que le Canada et la France coprésideront un atelier mondial de suivi sur la démence en 2014 », a affirmé la ministre Ambrose.

Le sommet a aussi donné à la ministre l'occasion de rencontrer la Dre Margaret Chan, directrice générale de l'Organisation mondiale de la Santé, les ministres de la santé d'autres pays ainsi que l'honorable Jeremy Hunt, secrétaire d'État à la Santé du Royaume-Uni et président du sommet, afin de discuter de questions liées à la santé, comme la santé mentale et la prévention de la violence, ainsi que des possibilités de collaboration futures.

Le Groupe des huit (G8) sert de cadre aux dirigeants de huit des nations les plus industrialisées du monde pour l'atteinte de consensus à l'égard de questions centrales et la recherche de solutions à des problèmes mondiaux. Les membres du G8 sont le Canada, la France, l'Allemagne, l'Italie, le Japon, la Russie, le Royaume-Uni, les États-Unis et l'Union européenne. Le Royaume-Uni en assure la présidence en 2013.

Also available in English

Les communiqués de l'Agence de la santé publique du Canada sont accessibles sur Internet, à l'adresse suivante : www.aspc.gc.ca

Renseignements

  • Renseignements aux médias
    Michael Bolkenius
    Cabinet de l'honorable Rona Ambrose
    Ministre fédérale de la Santé
    613-957-0200

    Agence de la santé publique du Canada
    Relations avec les médias
    613-957-2983

    Renseignements au public
    613-957-2991
    1-866 225-0709