Gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada

04 mars 2009 16h28 HE

Le Canada annonce son soutien aux prochaines élections en Afghanistan

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 4 mars 2009) - Aujourd'hui, l'honorable Beverley J. Oda, ministre de la Coopération internationale et vice-présidente du Comité du Cabinet sur l'Afghanistan, ainsi que l'honorable Stockwell Day, ministre du Commerce international, ministre de la Porte d'entrée de l'Asie-Pacifique et président du Comité du Cabinet sur l'Afghanistan, ont annoncé que le Canada apportera son soutien aux élections présidentielles et des conseils provinciaux prévues au mois d'août de cette année et aux élections parlementaires et des conseils de district prévues en 2010 en Afghanistan. Pour la première fois depuis la chute des talibans, les Afghans dirigent leur processus électoral national par l'entremise de la Commission électorale indépendante de l'Afghanistan avec l'appui de la communauté internationale.

"Le Canada continuera de collaborer avec l'Afghanistan à l'approche de ce tournant historique dans son cheminement démocratique, a déclaré la ministre Oda. Il faudra faire preuve de patience et de persévérance, à l'intérieur comme à l'extérieur de l'Afghanistan, pour que ce processus piloté par les Afghans soit mené à bien. Les progrès réalisés jusqu'à maintenant sont encourageants, surtout au chapitre de la participation des femmes à titre de candidates et d'électrices."

La mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan coordonnera l'aide électorale internationale, laquelle devrait nécessiter un financement international global de plus de 260 millions de dollars canadiens pour les élections de 2009 seulement. Par sa contribution qui pourrait atteindre 35 millions de dollars d'ici 2011, le Canada joue un rôle de chef de file dans le cadre de cette initiative multilatérale concertée.

"Il incombera aux Afghans de garantir la réussite des élections, a affirmé le ministre Day. Même si la contribution du Canada doit servir à faciliter la tenue d'élections qui seront crédibles aux yeux des Afghans, il est primordial que les Afghans croient en la légitimité du processus électoral. Il importera aussi de faire en sorte que les Afghans de toutes les régions du pays puissent participer au processus électoral."

La contribution du Canada au processus électoral afghan permettra de soutenir les mécanismes fondamentaux de ces élections, comme l'inscription des électeurs, le recrutement et la formation du personnel électoral, la production et le transport du matériel électoral et la vérification des résultats.

Le Canada aidera ainsi à renforcer les capacités du principal organisme afghan chargé de gérer le processus électoral, soit la Commission électorale indépendante, grâce à la prestation d'une aide directe et à sa contribution au projet de renforcement des capacités juridiques et électorales pour demain (ELECT) du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), qui jouera un important rôle de soutien à cette Commission.

Le Canada rendra compte des progrès touchant l'inscription des électeurs et d'autres processus électoraux connexes en présentant des rapports trimestriels au Parlement sur son engagement en Afghanistan. Malgré les difficultés, en date de mars 2009, plus de 4 millions d'électeurs étaient inscrits sur la liste électorale, y compris près de 550 000 dans le sud du pays, dont plus de 300 000 à Kandahar. Ces nouveaux électeurs s'ajoutent aux quelque 12 millions de personnes qui sont inscrits à l'actuel registre national des électeurs (2005), même s'il pourrait y avoir un certain dédoublement dans le cas des personnes qui ont perdu leurs cartes d'inscription, etc.

Pour obtenir de plus amples renseignements et pour vous abonner aux mises à jour périodiques concernant l'engagement du Canada en Afghanistan, visitez le site www.afghanistan.gc.ca.


FICHE D'INFORMATION

ELECTIONS EN AFGHANISTAN

Pour la première fois depuis la chute des talibans, les Afghans dirigeront leur processus électoral par l'entremise de la Commission électorale indépendante de l'Afghanistan avec l'appui de la communauté internationale. Par sa contribution, qui pourrait atteindre 35 millions de dollars d'ici 2011, le Canada joue un rôle de premier plan dans le cadre de cette initiative multilatérale concertée dirigée par la Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA).

Le Canada versera une bonne partie de ses fonds au projet de renforcement des capacités juridiques et électorales pour demain (ELECT) du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), lequel soutient la Commission électorale indépendante de l'Afghanistan. En collaborant directement avec celle-ci, le projet ELECT du PNUD constitue le principal véhicule par lequel le Canada peut appuyer les mécanismes fondamentaux de ces élections, comme l'inscription des électeurs, le recrutement et la formation du personnel électoral, la production et le transport du matériel électoral et la vérification des résultats, tout en respectant la prise en charge du processus électoral par les Afghans. Le projet appuiera également la création d'organismes clés comme une commission des plaintes en matière électorale et une commission des médias. En partenariat avec d'autres parties intéressées, le projet ELECT du PNUD soutiendra en outre des programmes complémentaires d'éducation et de sensibilisation des électeurs, ainsi que de formation des policiers.

Une Commission mixte de surveillance des élections composée d'Afghans et de représentants de la communauté internationale a géré la tenue des dernières élections en Afghanistan. Ces élections, organisées le 9 octobre 2004 et gagnées par le président Karzai avec 55,4 p. 100 des suffrages, ont marqué un tournant décisif dans la transition de l'Afghanistan vers un Etat démocratique et autosuffisant.

Les Afghans sont de nouveaux retournés aux urnes le 18 septembre 2005 pour élire le Parlement et les conseils provinciaux. Ces élections ont elles aussi été couronnées de succès puisque près de sept millions d'Afghans se sont prévalus de leur droit de vote. Notons qu'environ 43 p. 100 de ces électeurs étaient de sexe féminin, ce qui est remarquable pour un pays où les femmes étaient jusque-là écartées de la vie politique.

Le 19 décembre 2005, l'inauguration du premier Parlement afghan depuis plus d'une trentaine d'années marquait l'émergence d'une nouvelle démocratie. L'Assemblée nationale est composée de deux chambres : la chambre basse, la Wolesi Jirga, avec 249 membres élus, et la chambre haute, la Meshrano Jirga, qui compte 102 membres (dont certains ont été nommés). Les Afghans peuvent maintenant faire entendre leur voix par l'intermédiaire des parlementaires élus qui travaillent à la reconstruction de leur pays.

Pour voir les photos prises lors de l'inscription des électeurs au cours des élections actuelles ou précédentes, veuillez consulter la galerie de photos CamérAf à l'adresse suivante : www.afghanistan.gc.ca. Nous pouvons vous fournir des images à haute résolution sur demande.

Renseignements

  • Cabinet de la ministre de la Coopération internationale
    Michelle Coates
    Attachée de presse
    819-953-6238
    ou
    Agence canadienne de développement international (ACDI)
    Bureau des relations avec les médias
    819-953-6534
    media@acdi-cida.gc.ca