Agence des services frontaliers du Canada

Agence des services frontaliers du Canada

24 mai 2013 12h15 HE

Le Canada annonce un projet pilote de traitement à distance des voyageurs pour prolonger les heures de service au point d'entrée de Piney, au Manitoba

WINNIPEG, MANITOBA--(Marketwired - 24 mai 2013) - L'honorable Vic Toews, ministre de la Sécurité publique, a annoncé aujourd'hui que l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) ira de l'avant avec un projet pilote de traitement à distance des voyageurs à Piney, au Manitoba, en avril 2015. Ce projet s'inscrit dans le cadre de l'Initiative des petits points d'entrée et points d'entrée éloignés, l'un des engagements du Plan d'action Par-delà la frontière.

Les objectifs du projet consistent à vérifier la viabilité et les avantages potentiels d'élargir le traitement à distance des voyageurs à des petits points d'entrée et points d'entrée éloignés sélectionnés comme un moyen de maintenir l'intégrité de la frontière et l'accès aux services frontaliers essentiels, tout en augmentant l'efficacité.

« Le gouvernement est toujours déterminé à assurer l'efficacité de la frontière commune, tout en traitant les risques le plus tôt possible, a rappelé Vic Toews, ministre de la Sécurité publique. Ce projet pilote permettra de maintenir des normes de sécurité élevées, tout en améliorant l'accès aux services frontaliers pour les voyageurs légitimes qui passent la frontière canado-américaine après les heures normales de service. »

Le projet pilote à Piney, au Manitoba, est une approche nécessitant l'inscription des utilisateurs qui fera appel à la technologie pour le traitement à distance des voyageurs. L'ASFC effectuera une vérification préalable des personnes intéressées à participer au projet pilote. Celles-ci n'auront aucun frais à débourser. Cette approche lui permettra d'évaluer dans quelle mesure le recours à l'inscription des utilisateurs réduirait le risque que des voyageurs non admissibles ou à risque élevé utilisent le point d'entrée. Les citoyens du Canada ou des États-Unis, les résidents permanents du Canada et les résidents permanents légitimes des États-Unis pourront présenter une demande d'inscription. Seules les personnes qui satisfont aux critères d'évaluation pourront participer au projet pilote.

Durant le projet pilote, les voyageurs arrivant au point d'entrée après les heures de service seront traités par un agent des services frontaliers affecté dans un centre de traitement à distance, au moyen d'une guérite permettant une interaction audio bidirectionnelle, ainsi qu'une interaction vidéo unidirectionnelle. L'agent pourra voir le voyageur et le véhicule grâce à des caméras. Les opérations se dérouleront comme à l'habitude pendant les heures normales de service et les voyageurs seront traités conformément aux procédures actuelles.

Le point d'entrée de Piney, au Manitoba, a été choisi comme emplacement pilote en raison du nombre peu élevé de voyageurs et de véhicules commerciaux qui s'y présentent chaque jour. De plus, l'aménagement du point d'entrée permet l'installation de la technologie à distance pour prévoir les mesures de sécurité nécessaires. Il s'agit d'un des projets pilotes; l'autre se trouve au point d'entrée de Morses Line, au Québec.

L'ASFC continuera de veiller à l'application des lois canadiennes et de s'acquitter de son rôle face à la répression des infractions au Code criminel dans un environnement de traitement à distance des voyageurs. Ses partenaires d'exécution de la loi appuient le projet et continueront de collaborer avec elle selon les besoins.

Le 4 février 2011, le premier ministre Harper et le président Obama ont formulé la Déclaration Par-delà la frontière, qui articule une vision commune selon laquelle les deux pays collaborent afin d'éliminer les menaces le plus tôt possible et d'une manière qui accélère la circulation légitime des personnes, des biens et des services à la frontière. Le Plan d'action Par-delà la frontière, annoncé en décembre 2011, décrit les étapes précises que les deux pays entendent adopter pour réaliser les objectifs visant à renforcer la sécurité du périmètre et la compétitivité économique, tel qu'il a été exprimé dans la Déclaration.

Pour des renseignements supplémentaires sur le Plan d'action Par-delà la frontière, veuillez consulter le http://actionplan.gc.ca/fr/content/dela-la-frontiere.

Suivez l'Agence des services frontaliers du Canada (@Frontierecan) et Sécurité publique Canada (@Securite_Canada) sur Twitter.

Renseignements

  • Relations avec les médias
    Agence des services frontaliers du Canada
    613-957-6500

    Julie Carmichael
    Directrice des communications
    Cabinet du ministre de la Sécurité publique
    613-991-2924