Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
Fédération canadienne des municipalités

Fédération canadienne des municipalités
Union des municipalités du Québec

Union des municipalités du Québec
Ville de Montréal

Ville de Montréal

17 févr. 2014 12h56 HE

Le Canada appuie les communautés haïtiennes pour augmenter la transparence, l'efficacité et la croissance économique

L'appui technique aux municipalités aura comme résultat une meilleure prestation de services aux citoyens

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 17 fév. 2014) - Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

Le sénateur Claude Carignan, au nom du ministre du Développement international et ministre de la Francophonie, l'honorable Christian Paradis, en présence du maire de Montréal, M. Denis Coderre, a annoncé aujourd'hui la prolongation du Programme de coopération des municipalités Haïti-Canada (PCM).

« Le Canada continue de jouer un rôle de premier plan dans la reconstruction et l'avancement d'Haïti. Nous étions aux côtés d'Haïti quand le séisme s'est produit il y a plus de quatre ans, et nous le sommes encore aujourd'hui, a dit le sénateur Carignan au nom du ministre Paradis. Nous travaillons et partageons notre savoir-faire avec les collectivités afin de les rendre plus autonomes, d'améliorer la prestation de services à leurs citoyens, et de favoriser la croissance économique durable - ce qui demeure une des meilleures façons de réduire la pauvreté. »

« Le séisme de janvier 2010 fut dévastateur : des milliers de pertes de vies, des infrastructures fortement fragilisées, l'appareil administratif de l'État anéanti... Cependant, le grand bouleversement survenu il y a quatre ans a fait ressortir le meilleur de nous tous. Je tiens donc à souligner le travail exemplaire fait par nos employés municipaux, volontaires pour des missions depuis 2011, et les autorités municipales de Port-au-Prince. Merci encore pour votre courage et votre générosité, qui seront encore mis à contribution pour cette deuxième phase du PCM », a déclaré le maire de Montréal, M. Denis Coderre.

« La Fédération canadienne des municipalités, forte de plus de 2 000 membres, qui représentent 90 % de la population canadienne, est fière de renouveler son engagement pour l'avenir d'Haïti. Pendant les cinq prochaines années, nous renforcerons les liens tissés avec nos contreparties ici au Canada et en Haïti, et continuerons de proposer des solutions innovatrices pour améliorer les services à la population, la mobilisation fiscale, la bonne gouvernance, la collaboration intercommune et le développement économique local. En soutenant nos efforts, le gouvernement du Canada démontre qu'il est à l'écoute de ses partenaires et renforce sa position de joueur clé dans le dossier de la gouvernance locale et du soutien à la décentralisation, et nous nous en réjouissons », a dit Claude Dauphin, président de la Fédération canadienne des municipalités (FCM) et maire de l'arrondissement de Lachine.

« L'action de l'UMQ a toujours été marquée du sceau de la solidarité. Dès le lendemain du séisme survenu en Haïti, nous avons mobilisé le milieu municipal pour venir en aide au peuple haïtien et aux collectivités détruites. Nous avons été présents pour les aider à planifier la reconstruction de leurs villes, à rétablir les administrations municipales et à les doter de quelques infrastructures de base, grâce à l'appui financier et technique de plusieurs municipalités membres de l'UMQ. Je suis très fière de ce que nous avons pu réaliser avec nos partenaires et nous poursuivrons ce travail dans le cadre du PCM2 », a déclaré la première vice-présidente de l'Union des municipalités du Québec (UMQ) et mairesse de Sainte-Julie, madame Suzanne Roy.

Cette initiative, qui s'appuie sur les résultats très prometteurs de la première phase et qui en assurera la durabilité, est mise en œuvre par un consortium comprenant la Ville de Montréal, la FCM et l'UMQ. L'objectif principal du projet est d'aider cinq collectivités haïtiennes à se doter d'une administration transparente, efficace et durable, et d'assurer la prestation de services à leurs résidents.

Les partenaires présents ont procédé à la signature du protocole d'entente pour le projet.

Les faits en bref

  • En janvier 2010, l'un des pires tremblements de terre de l'histoire récente frappait les zones les plus urbanisées d'Haïti. La ville de Port-au-Prince et les communes de la région des Palmes étaient parmi les plus durement touchées.

  • Le Canada demeure un des plus importants bailleurs bilatéraux en Haïti, avec un investissement de plus de 1,4 milliard de dollars depuis 2006, dont plus de 850 millions de dollars depuis le séisme de 2010, pour répondre aux besoins humanitaires, appuyer la reconstruction et promouvoir la stabilité et le développement à long terme du pays.

  • En s'inscrivant dans la réalité post-séisme, le PCM a contribué au relèvement et à la reconstruction des institutions communales.

  • Cette initiative est conforme au cadre stratégique de développement du gouvernement d'Haïti qui veut placer les communes au centre de la croissance économique du pays, et elle s'inscrit également dans la Stratégie d'engagement du Canada dans les Amériques, une des priorités de la politique étrangère depuis 2007, la vision du Canada étant celle d'un hémisphère plus prospère, sécuritaire et démocratique. Plus précisément, cette annonce va dans le sens des engagements du Canada en matière de renforcement des institutions de la région.

  • Le Canada revoit actuellement sa stratégie d'engagement à long terme avec Haïti pour s'assurer d'obtenir des résultats tangibles et durables pour le peuple haïtien et pour se montrer responsable envers les contribuables canadiens.

Produits connexes

Le Canada appuie la transparence, l'efficacité et la durabilité en Haïti

Lien à la page Haïti http://www.acdi-cida.gc.ca/acdi-cida/acdi-cida.nsf/eng/JUD-12912349-NLX

Fiche d'information

Le Canada appuie la transparence, l'efficacité et la durabilité en Haïti

Approuvé en janvier 2011, le Programme de coopération municipale Haïti-Canada (PCM) est arrivé à terme à la fin de 2013. Son objectif était d'aider à la reconstruction d'Haïti en redonnant une capacité institutionnelle de base à cinq collectivités territoriales haïtiennes (la ville de Port-au-Prince et les communes de Gressier, Léogâne, Grand-Goâve et Petit-Goâve, dans la région des Palmes), à trois fédérations nationales d'élus locaux et au ministère de l'Intérieur et des Collectivités territoriales (MICT).

Les objectifs de cette initiative (PCM2) sont de rendre les collectivités et fédérations partenaires du projet plus autonomes, efficaces et transparentes, d'améliorer la prestation de services aux citoyens et citoyennes, ainsi que de favoriser le développement local et la croissance économique durable - ce qui est un des meilleurs moyens de réduire la pauvreté.

Pour finaliser le travail amorcé dans la première phase du PCM et répondre aux difficultés toujours présentes, les priorités proposées pour le PCM2 sont les suivantes :

  1. Continuer de renforcer les administrations municipales, notamment en matière de planification et de coordination du développement local.
  2. Renforcer la viabilité financière des partenaires en mettant l'emphase sur la collecte de revenus autonomes.
  3. Soutenir des initiatives municipales qui profitent aux citoyens et citoyennes ainsi qu'aux petites entreprises, comme l'amélioration des routes, l'eau et l'assainissement, l'électrification, et la gestion des déchets, afin de rendre les communes plus attrayantes et de stimuler la croissance économique locale.
  4. Continuer d'appuyer le MICT dans ses progrès vers la décentralisation.

La durée du PCM2 est de cinq ans, avec un budget total de 21,4 millions de dollars, qui comprendra une contribution du ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement (MAECD) de 19,1 millions de dollars et une contribution de 2,3 millions de dollars de la Fédération canadienne des municipalités, de la Ville de Montréal et de l'Union des municipalités du Québec. Les partenaires haïtiens se sont également engagés à prendre graduellement le relais de certains coûts du PCM2 à partir de la troisième année du projet.

Ces objectifs sont conformes avec le cadre stratégique de développement du gouvernement d'Haïti qui veut placer les communes au centre de la croissance économique du pays.

Pour plus de renseignements au sujet des projets du MAECD en Haïti, visitez le site Web du ministère : www.international.gc.ca.

Historique

Depuis 2006, l'aide humanitaire et au développement que le gouvernement canadien a versée à Haïti a atteint plus de 1,4 milliards de dollars. Au cours des trois exercices (2009-2010 à 2011-2012), Haïti a été le premier bénéficiaire de l'aide du Canada.

Dans les jours qui ont suivi le tremblement de terre du 12 janvier 2010, le gouvernement du Canada a contribué pour 85 millions de dollars à l'aide humanitaire versée par ses partenaires nationaux et internationaux.

Le 6 avril 2010, le Canada a annoncé une aide supplémentaire de 65,15 millions de dollars destinée à de nombreux programmes d'aide humanitaire, pour un total de 150,15 millions de dollars. Le Canada a aussi aidé Haïti à rembourser sa dette à la Banque mondiale.

À la Conférence internationale des donateurs, tenue en mars 2010 à New York, le Canada s'est engagé à verser 400 millions de dollars sur deux ans pour appuyer le Plan d'action pour la reconstruction et le développement d'Haïti, ainsi que pour financer les priorités du gouvernement haïtien. Le Canada a rempli sa promesse en mars 2012.

Le 31 mars 2010, le Canada a annoncé que les particuliers canadiens avaient donné 220 millions de dollars à des organismes de bienfaisance canadiens admissibles pour venir en aide à Haïti. Le gouvernement a versé un montant équivalent au Fonds d'aide des victimes du séisme en Haïti, lequel a été déboursé en totalité le 31 mars 2013.

Le 13 janvier 2014, le ministre Paradis a annoncé un projet de 20 millions de dollars, en partenariat avec l'Organisation internationale pour les migrations, pour aider les familles haïtiennes à quitter les campements et à se réinstaller dans des logements sécuritaires et permanents. Cet engagement s'appuie sur le fructueux projet de relocalisation Champ de Mars, qui était aussi financé par le Canada, et grâce auquel près de 5 600 familles (20 000 personnes) ont été relogées.

Principaux résultats du programme de développement - 2006 à 2013

En juillet 2007, le premier ministre Harper a annoncé que le Canada s'engageait à jouer un plus grand rôle dans les Amériques. L'engagement du Canada dans les Amériques s'appuie sur trois objectifs principaux : promouvoir les valeurs démocratiques essentielles, renforcer les liens économiques et relever les nouveaux défis en matière de sécurité. Les efforts du Canada dans le domaine du développement international aideront également à réduire la pauvreté et les inégalités entre les régions.
Depuis 2006, l'appui à la reconstruction et au développement à long terme a produit les résultats suivants :

  • donner accès à des établissements de santé et à une aide professionnelle à 330 000 femmes enceintes;
  • renforcer le système de santé haïtien en vue d'améliorer la qualité des soins et l'accès aux soins pour 2,2 millions d'Haïtiens dans quatre provinces;
  • distribuer quotidiennement des repas chauds à plus de 1,5 million de garçons et de filles dans quatre provinces d'Haïti, tout au long de l'année scolaire;
  • favoriser l'accès au crédit et à des services financiers à 440 000 Haïtiens, ce qui a stimulé les petites et moyennes entreprises;
  • donner l'accès à 170 km de routes remises en état et reconstruites à plus de 3 millions d'Haïtiens, ce qui a augmenté les possibilités économiques et amélioré la qualité de vie;
  • depuis 2008, inscrire près de 90 % de la population adulte (plus de 5 millions de personnes) au registre d'état civil d'Haïti et fournir une carte d'identité nationale sécurisée, laquelle est essentielle pour obtenir un titre de propriété, un emploi, l'accès aux services bancaires et aux services gouvernementaux, ainsi que pour exercer le droit de vote.

Le Canada revoit actuellement sa stratégie d'engagement à long terme avec Haïti pour s'assurer d'obtenir des résultats tangibles et durables pour le peuple haïtien tout en se montrant responsable envers les contribuables canadiens. Les moyens de favoriser la croissance économique et la création d'emploi pour les Haïtiens, y compris par l'entremise d'une collaboration avec les partenaires du secteur privé, seront entre autres explorés. Mettre fin à la pauvreté et faire la promotion de la prospérité en Haïti sont deux éléments interreliés.

Suivez-nous sur Twitter : @MAECD_DEV

Renseignements

  • Margaux Stastny, directrice des Communications
    Cabinet du ministre du Développement international
    et ministre de la Francophonie
    819-953-6238
    margaux.stastny@international.gc.ca

    Le Service des relations avec les médias
    Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
    613-995-1874
    media@international.gc.ca