Agence de la santé publique du Canada

Agence de la santé publique du Canada

17 sept. 2007 11h14 HE

Le Canada déploie un laboratoire mobile pour lutter contre l’éclosion d’Ebola dans la République Démocratique du Congo

WINNIPEG, MANITOBA--(Marketwire - 17 sept. 2007) - Les scientifiques de l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) s'envolent aujourd'hui vers la République démocratique du Congo afin de prêter leur assistance, en raison de l'éclosion du virus d'Ebola dans ce pays. On croit que ce virus, un genre contagieux de fièvre hémorragique, a infecté 372 personnes en République démocratique du Congo, et 166 en sont décédées.

"Il est important de contribuer à la santé publique mondiale", a déclaré Tony Clement, ministre de la Santé. "Comme les maladies infectieuses ne connaissent pas de frontières, il est essentiel de travailler ensemble à restreindre leur propagation et leur incidence sur la collectivité mondiale."

A la demande du Réseau mondial d'alerte et d'action en cas d'épidémie de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), les responsables de l'ASPC travaillant au Laboratoire national de microbiologie de Winnipeg monteront un laboratoire mobile dans la région touchée afin de fournir un soutien en diagnostic rapide. Les chercheurs de l'ASPC effectueront des diagnostics rapides afin d'établir des différences avec des maladies ayant des symptômes similaires. Cela permettra de s'assurer que les personnes infectées à l'Ebola soient traitées adéquatement et qu'elles soient isolées en vue de réduire le risque de transmission.

"A l'Agence de la Santé publique du Canada, nous avons la responsabilité de faire part de notre expérience et de notre expertise à nos partenaires internationaux", affirme le Dr David Butler-Jones, administrateur en chef de la santé publique. "Nos équipes d'intervention d'urgence ont été mobilisées partout au monde afin d'aider à limiter la propagation des maladies infectieuses, et elles possèdent une vaste expérience du travail sur le terrain et prêtent leur concours dans les régions les plus éloignées du monde."

Les laboratoires mobiles de l'ASPC ont été déployés auparavant en Angola, au Vietnam et en Chine lors d'interventions d'urgence en matière de santé publique, dont la fièvre de Marburg, la grippe aviaire et le SRAS. L'ASPC a deux laboratoires mobiles complets pouvant être déployés à tout moment, et tous les articles nécessaires à ces laboratoires ont été conçus de façon à pouvoir être transportés aisément et en toute sécurité.

Les chercheurs de l'ASPC qui se rendront en République démocratique du Congo sont des chefs de file dans la recherche sur les fièvres virales hémorragiques. Cette équipe est en train d'élaborer un vaccin très prometteur contre l'Ebola. Ce vaccin sera utilisé non seulement à titre préventif, mais également comme traitement ultérieur à l'infection. Ce développement pourrait s'avérer utile pour le contrôle et le traitement de futures éclosions d'Ebola.

FICHE D'INFORMATION

Laboratoire national de microbiologie, Laboratoire mobile

Le Laboratoire national de microbiologie (LNM) de l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) est doté d'une capacité de laboratoire mobile pouvant être déployée à bref avis afin de prêter assistance n'importe où au monde en cas de crise relative à la santé publique. Ce laboratoire mobile est un chef de file en tests de diagnostic rapides, contribuant ainsi à limiter la propagation et l'incidence des maladies infectieuses sur la scène internationale.

Des équipes de deux à quatre chercheurs de l'ASPC sont déployées avec le laboratoire mobile, à la demande du Réseau mondial d'alerte et d'action en cas d'épidémie (RMAACE) de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Les équipes de l'ASPC travaillent en étroite collaboration avec l'OMS, le gouvernement des pays touchés et d'autres partenaires qui réagissent à cette situation. Le laboratoire mobile peut également être utilisé au Canada lorsqu'un soutien de laboratoire est nécessaire à un emplacement donné.

L'ASPC a deux laboratoires mobiles complets pouvant être déployés à tout moment, et tous les articles nécessaires à ces laboratoires ont été conçus de façon à pouvoir être transportés aisément et en toute sécurité. La situation en présence, plus particulièrement le genre de tests de diagnostic nécessaires et les ressources, ainsi que l'infrastructure disponibles localement, déterminera le genre de matériel que l'équipe apportera à cet emplacement. Chaque laboratoire mobile comprend un isolateur, un microscope, une batterie de tests divers, des accessoires pour la détection rapide du virus, une génératrice, un ordinateur portatif conçu pour résister aux conditions difficiles (humidité, poussière et chaleur), ainsi qu'un téléphone mobile GSN.

Les chercheurs hautement qualifiés de l'ASPC ont une vaste expérience de travail sur le terrain en région éloignée partout au monde. L'équipe est très versée dans les mesures de sécurité appropriées quant à la manutention de matériel potentiellement infecté, et elle peut travailler de manière sécuritaire dans des situations à risque très élevé. Chacun des membres reçoit toutes les immunisations appropriées et leur santé est surveillée conformément à un plan préétabli accompagnant la mission.

Par le passé, le laboratoire mobile a répondu à des éclosions de SRAS en Chine et à Hong Kong, du virus de Marburg en Angola, d'Ebola en République démocratique du Congo, et du virus Nipah (ou encéphalite porcine) au Bangladesh.

Also available in English

Renseignements

  • Agence de la santé publique du Canada
    Elaine Krawchenko
    204-789-5046