Anciens Combattants Canada

Anciens Combattants Canada

22 févr. 2007 17h02 HE

Le Canada en deuil par suite du décès d'un de ses derniers anciens combattants de la Première Guerre mondiale

OTTAWA, ONTARIO--(CCNMatthews - 22 fév. 2007) - L'honorable Greg Thompson, ministre des Anciens Combattants, a transmis aujourd'hui, au nom de la population du Canada, ses condoléances à la famille de
M. Lloyd Clemett, l'un des derniers anciens combattants canadiens de la Première Guerre mondiale. M. Clemett est décédé tard la nuit dernière à l'âge de 107 ans.

"M. Clemett était un homme remarquable, qui a toujours été aussi fier d'être Canadien que lorsqu'il portait l'uniforme", a indiqué le Ministre. " Sa détermination à vouloir défendre notre liberté reflète celle de centaines de milliers de Canadiens qui ont accompli des choses extraordinaires au nom de la paix, de la démocratie et de la primauté du droit. Ce sont des gens comme M. Clemett qui ont contribué à l'édification de notre nation. Nous leur serons éternellement reconnaissants. Jamais nous n'oublierons leurs contributions et leur héritage."

Monsieur Clemett est né le 10 décembre 1899 à Toronto, en Ontario. Il était le plus âgé des trois derniers anciens combattants canadiens de la Première Guerre mondiale connus au pays, et l'un des deux derniers résidant en Ontario.

Le Canada ne compte plus que deux anciens combattants de la Première Guerre mondiale encore en vie : M. P. Dwight Wilson, de Toronto, en Ontario, et M. John F. Babcock, de Spokane, dans l'état de Washington.

Fiche d'information

Soldat Lloyd Clemett

Monsieur Clemett est né le 10 décembre 1899 à Toronto, en Ontario. Il était le plus âgé des trois derniers anciens combattants canadiens de la Première Guerre mondiale connus au pays, et l'un des deux derniers résidant en Ontario.

En janvier 1916, M. Clemett s'est enrôle comme clairon au sein du 93e Bataillon, à Peterborough, mais il est vite transféré au 109e Bataillon. En juillet, son bataillon arrive en Angleterre. En décembre, M. Clemett est affecté au 12e Bataillon, et en février, au Corps forestier. Il joint les rangs du Corps au Havre, en France, le 12 juillet 1917, puis il est transféré au 75e Bataillon d'infanterie du Canada, le 6 octobre 1918. Son bataillon attendait d'être appelé au combat lorsque la guerre prend fin.

En raison d'une grève des débardeurs britanniques, M. Clemett ne rentre chez lui qu'en juillet 1918, soit après la signature de l'Armistice. A son retour, il suit des cours offerts par l'Armée et réussit à obtenir un emploi comme agent de chemin de fer. Il perd son emploi durant la dépression, mais est embauché par l'ancien village de Leaside, qui fait maintenant partie de Toronto, et il y restera jusqu'à sa retraite. Son épouse Catherine et lui ont eu deux fils. En
août 2004, M. Clemett est admis dans l'aile Kilgour du Sunnybrook Health Sciences Centre de Toronto, l'un des plus grands établissements de soins pour anciens combattants du Canada.

Renseignements

  • Anciens Combattants Canada
    Janice Summerby
    Conseillère, Relations avec les médias
    613-992-7468
    ou
    Cabinet du ministre des Anciens Combattants
    Gerald A. Lefebvre
    Directeur des communications
    613-996-4649