Pêches et Océans Canada

Pêches et Océans Canada

02 mars 2009 18h08 HE

Le Canada est déçu des résultats du vote de la Commission du marché intérieur et de la protection du consommateur du Parlement européen

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 2 mars 2009) - L'honorable Gail Shea, ministre des Pêches et des Océans, a fait la déclaration suivante aujourd'hui :

Le gouvernement du Canada est déçu du vote plus tôt aujourd'hui par la Commission du marché intérieur et de la protection du consommateur du Parlement européen endossant une proposition de règlement qui interdirait la vente de produits dérivés du phoque et qui limiterait la capacité des Inuits à faire le commerce de leurs produits.

Le Canada a déployé de nombreux efforts pour donner l'heure juste au sujet de la chasse au phoque canadienne et nous avons fourni une multitude de preuves démontrant que cette chasse est sans cruauté et durable. Malheureusement, ces preuves demeurent mal entendues en Europe. Malgré tout, je comprends bien la nature codécisionnelle du processus législatif européen, et ce processus n'est pas terminé. Le vote d'aujourd'hui n'est qu'une étape parmi plusieurs, et le Parlement européen n'a pas encore tranché de façon décisive sur la question. Nous espérons que le résultat final sera positif pour le Canada. Entretemps, le Canada continuera de défendre le droit des chasseurs de phoques canadiens à gagner leur vie.

Le Canada ne fonde pas ses décisions commerciales sur des arguments émotifs, et nous nous attendons à ce que les autres partis agissent de même. Nous demandons expressément aux parlementaires de l'Union européenne d'examiner tous les faits relatifs à la chasse au phoque canadienne et d'opter pour une approche qui inclura une clause dérogatoire acceptable pour le Canada.

Nous continuerons à contribuer aux discussions internationales en fournissant des renseignements factuels, et nous restons prêts à discuter de cette question avec tous les gouvernements concernés afin d'en venir à une solution représentant un compromis acceptable qui reconnaîtra que la chasse au phoque canadienne est sans cruauté, durable et légitime. Nous continuerons également à explorer toutes nos options légales, y compris la possibilité d'exercer nos droits par rapport à des actions qui ne sont pas conformes aux obligations des pays membres de l'Organisation mondiale du commerce.

Le gouvernement du Canada demeure résolu dans son engagement à défendre les activités économiques légitimes des Canadiens et prendra les mesures nécessaires afin de préserver l'accès au marché des produits canadiens dérivés du phoque.

Renseignements

  • Pêches et Océans Canada
    Phil Jenkins
    Relations avec les médias
    613-990-7537
    ou
    Pêches et Océans Canada
    Cabinet de la ministre
    Ann Matejicka
    Directrice des communications
    613-992-3474