Gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada

22 févr. 2011 14h00 HE

Le Canada est le meilleur endroit pour investir : Le plan du gouvernement Harper axé sur des impôts peu élevés favorise la création d'emplois et la croissance dans la région du Québec

QUEBEC, QUEBEC--(Marketwire - 22 fév. 2011) - L'honorable Josée Verner, ministre des Affaires intergouvernementales, présidente du Conseil privé de la Reine pour le Canada, ministre de la Francophonie et ministre responsable de la région de Québec a aujourd'hui fait valoir que le plan du gouvernement Harper, axé sur la réduction des impôts, favorise la croissance économique et la création d'emplois. Le gouvernement a mis l'accent sur le maintien d'un niveau peu élevé des impôts et sur la libéralisation des échanges économiques, ce qui ouvre les marchés et attirent les investissements.

S'exprimant dans les locaux de Vitrerie Beaulieu Inc. à Lévis, la ministre Verner a déclaré : « L'économie demeure la grande priorité de notre gouvernement. C'est pourquoi nous gardons les impôts peu élevés afin de permettre à nos entreprises de faire croître notre économie et de créer des emplois pour les travailleurs dans la région de Québec ainsi que partout au Canada. »

Les Manufacturiers et exportateurs du Canada (MEC) affirment que la réduction des impôts des entreprises se traduit par la création d'emplois et l'augmentation du revenu par habitant des travailleurs canadiens.

M. Jayson Myers, président-directeur général de MEC a pour sa part ajouté : « Au cours des prochaines années, les emplois qui seront créés grâce aux réductions d'impôt accordées par les gouvernements fédéral et provinciaux se traduiront par des investissements additionnels dans de nouveaux produits, dans de nouvelles technologies, dans la recherche et le développement ainsi que dans le matériel et l'outillage. » 

La ministre Verner a par ailleurs ajouté : « Tout au long des consultations que nous avons menées dans la région de Québec et auprès des Canadiens d'un bout à l'autre du pays, on nous a répété que si nous voulons plus d'emplois, des salaires plus élevés et un meilleur niveau de vie, le Canada devait devenir l'endroit le plus attrayant pour faire des affaires et investir, ce tout en appuyant nos collectivités. »

« Maintenir un faible taux d'imposition pour les entreprises créatrices d'emplois est l'une des meilleures façons d'assurer la croissance économique à long terme, puisqu'on incite les entrepreneurs à investir et à accumuler du capital, haussant ainsi leur capacité de produire des biens et des services. » 

Le gouvernement Harper souligne les avantages liés à l'ouverture des marchés canadiens et au faible taux d'imposition des entreprises créatrices d'emplois, ce qui encouragent les investissements des entreprises étrangères. Parmi ces avantages, on peut citer :

  • le taux global d'imposition des nouveaux investissements des entreprises qui est le moins élevé de tous les autres pays du Groupe des Sept (G-7);

  • la dette et le déficit le plus bas de ces principales économies;

  • le système bancaire le plus solide du monde, selon le Forum économique mondial;

  • l'une des croissances économiques les plus rapides des pays du G-7 et, selon le Fonds monétaire international, cette croissance devrait se poursuivre;

  • la main-d'œuvre la plus qualifiée, avec la proportion la plus élevée de diplômés postsecondaires parmi les pays membres de l'Organisation de coopération et de développement économiques;

  • l'élimination des droits de douane sur les intrants manufacturiers et le matériel, ce qui fera du Canada la seule zone libre de droits de douane pour l'industrie manufacturière parmi les pays du Groupe des Vingt (G–20) d'ici 2015;

  • les mesures fiscales incitatives les plus généreuses de tous les pays industrialisés en matière de recherche et de développement.

« Nous faisons en sorte que les entrepreneurs d'ici, qui travaillent assidûment, puissent profiter de meilleures conditions pour assurer la croissance de leurs entreprises en y réinvestissant leurs bénéfices. Les entreprises peuvent ainsi prospérer et créer plus d'emplois mieux rémunérés, ce qui est très positif pour l'économie et les familles québécoises, incluant celles de la région de Québec », a conclu la ministre Verner.

Depuis qu'il est arrivé au pouvoir en 2006, le gouvernement Harper a lancé un ambitieux programme commercial. En cinq ans à peine, le Canada a signé des accords de libre-échange avec huit pays : la Colombie, le Pérou, la Jordanie, le Panama et les quatre pays membres de l'Association européenne de libre-échange : l'Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse. Actuellement, le Canada est en négociation avec près de 50 pays. Le gouvernement Harper négocie aussi des partenariats économiques avec deux des principales économies du monde : l'Union européenne et l'Inde.

Si vous désirez obtenir des renseignements supplémentaires sur le Plan d'action économique du Canada, veuillez visiter le site www.actionplan.gc.ca/fra/index.asp.

Pour recevoir un courriel chaque fois qu'un communiqué est publié, inscrivez-vous à http://www.fin.gc.ca/scripts/register-fra.asp.

Renseignements

  • Cabinet du ministre des Finances
    Annette Robertson
    Attachée de presse
    613-996-7861
    ou
    Ministère des Finances
    Jack Aubry
    Relations avec les médias
    613-996-8080