Agriculture et Agroalimentaire Canada

Agriculture et Agroalimentaire Canada

13 avr. 2007 16h11 HE

Le Canada et l'Ontario consacrent 15 millions de dollars à l'industrie du boeuf pour l'aider à renforcer l'interdiction sur les aliments du bétail

OTTAWA, ONTARIO--(CCNMatthews - 13 avril 2007) - Le gouvernement du Canada et la Province de l'Ontario consacrent 15 millions de dollars à l'industrie ontarienne du boeuf pour aider celle-ci à accélérer l'éradication de l'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) du cheptel bovin de l'Ontario. Ce financement fédéral-provincial aidera le secteur de la transformation industrielle du boeuf de la province à se conformer au renforcement de l'interdiction frappant les aliments du bétail, décrétée par l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) et entrant en vigueur le 12 juillet 2007.

"Le nouveau gouvernement du Canada reconnaît les efforts considérables déployés par l'industrie bovine pour que les produits de boeuf soient les plus salubres possible et de la meilleure qualité qui soit, a déclaré l'honorable Chuck Strahl, ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire et ministre de la Commission canadienne du blé. Nous sommes heureux de contribuer au financement du programme ontarien qui vise à aider l'industrie à satisfaire à la nouvelle exigence réglementaire."

"Nous comprenons que l'industrie ontarienne du boeuf a dû relever d'énormes défis en raison des conséquences de l'ESB. C'est pourquoi le gouvernement McGuinty a consacré 6 millions de dollars pour aider ce secteur à se conformer au nouveau règlement fédéral, a affirmé Mme Leona Dombrowsky, ministre de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales de l'Ontario. Cet investissement renforcera la position de l'industrie ontarienne du boeuf sur le marché international, qui est un marché très concurrentiel."

Ce financement aidera l'industrie bovine de l'Ontario à retirer toute matière à risque spécifiée (MRS), c'est-à-dire tous les tissus pouvant être porteurs de l'ESB, afin qu'ils n'entrent pas dans la fabrication des aliments pour les animaux, des aliments pour les animaux de compagnie et des engrais. Une entente prévoit que le gouvernement fédéral assumera 60 p. 100 des coûts dans le cadre du programme et le gouvernement provincial 40 p. 100.

La contribution fédérale de 9 millions de dollars à l'intention de l'Ontario fait partie de l'enveloppe de 80 millions de dollars destinés aux programmes d'élimination des MRS à l'échelle du pays. Le financement fédéral s'ajoute à la contribution provinciale de 6 millions de dollars, pour réaliser un tout de 15 millions de dollars sur deux ans, pour appuyer la mise en place d'une infrastructure ou d'autres mesures qui serviront au secteur pour se conformer au renforcement de l'interdiction frappant les aliments du bétail. Les industries touchées sont notamment les éleveurs, les ramasseurs de cadavres d'animaux, les usines d'équarrissage, les abattoirs et les transformateurs de la viande.

La mise en oeuvre des mesures de renforcement de l'interdiction sur les aliments du bétail assurera la protection de la santé animale, permettra d'accroître la confiance des consommateurs et renforcera les marchés de l'industrie de l'élevage bovin au Canada et à l'étranger.

Outre le financement du programme des MRS, l'Ontario offre un financement de 4 millions de dollars pour le projet de recyclage des cadavres d'animaux. Ce fonds constituera un appui de transition jusqu'à la mise en place de l'infrastructure de l'élimination des MRS et jusqu'à la mise à jour des règlements concernant l'élimination des cadavres d'animaux.

"Ainsi, l'Ontario continuera pour l'instant de bénéficier d'un service de ramassage des cadavres d'animaux, et l'on aura le temps d'élaborer un plan durable de gestion des cadavres d'animaux pour l'avenir", a souligné Mme Dombrowsky.

Pour plus de détails sur le programme des MRS et le processus de demande de financement, prière de visiter le site www.ontario.ca/omafra ou faire le 1-866-641-3663.

Note à l'intention des journalistes : Une photo de l'honorable Chuck Strahl, ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire et ministre de la Commission canadienne du blé, et de Mme Leona Dombrowsky, ministre de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales de l'Ontario, soulignant la signature de l'accord mentionné plus haut sera disponible sur le fil photo de la presse canadienne.

DOCUMENT D'INFORMATION

Programme d'aide financière pour l'élimination des matières à risque spécifiées (Canada-Ontario)

Pourquoi le gouvernement du Canada met-il en oeuvre le renforcement de l'interdiction sur les aliments du bétail?

L'interdiction actuelle a permis de limiter efficacement la propagation de l'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) depuis sa mise en oeuvre, en 1997. Les nouvelles dispositions visent à protéger encore davantage la santé animale et permettront d'accélérer l'éradication de l'ESB dans les troupeaux canadiens. Les mesures que prend le Canada sont appuyées par une équipe internationale d'experts en santé animale, qui a examiné la situation canadienne en 2003. La communauté commerçante internationale verra que le Canada est résolu à offrir des produits de viande des plus salubres et de la plus grande qualité qui soit.

Que sont les matières à risque spécifiées?

Les matières à risque spécifiées (MRS) sont des tissus qui, chez les bovins affectés par l'ESB, contiennent l'agent infectieux qui transmet l'ESB. Ces tissus, précisés dans la réglementation canadienne, sont les suivants : le crâne, l'encéphale, les ganglions de Gasser (nerfs rattachés à l'encéphale), les yeux, les amygdales, la moelle épinière et les ganglions de la racine dorsale (nerfs rattachés à la moelle épinière) des bovins âgés de 30 mois ou plus, ainsi que l'iléon distal (partie de l'intestin grêle) des bovins de tous âges.

A quoi serviront les fonds?

Le financement aidera à faire face aux dépenses en capital pour la construction immédiate et à long terme d'infrastructures adéquates pour la manutention et le transport des MRS. Des fonds sont également destinés à l'amélioration des moyens d'élimination des MRS. Le programme peut appuyer la recherche visant à créer des moyens novateurs de disposer des MRS, notamment la production d'énergie ou la commercialisation de sous-produits.

Qui est admissible au financement du programme ?

Une grande partie de l'industrie, dont les groupes suivants :

- les abattoirs pour bovins réglementés par le gouvernement fédéral et titulaires d'un permis provincial;


- les entreprises d'équarrissages;

- les sociétés autorisées à détruire les MRS ou en assurer le confinement;

- les particuliers ou sociétés disposant de technologies nouvelles permettant d'éliminer l'infectiosité et de valoriser les MRS;

- les particuliers ou les sociétés de l'Ontario qui offrent des solutions pour éliminer les MRS produits dans la province.

Pour obtenir un formulaire de demande et des lignes directrices ou pour obtenir réponse à toute question concernant ces programmes, veuillez communiquer avec le ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales de l'Ontario (MAAARO) au numéro sans frais 1-866-641-3663 ou à l'adresse électronique SRM.omafra@ontario.ca.

Quelles sont les dates d'échéance pour présenter sa demande de financement ?

Pour ceux qui demandent le financement de projets d'élimination des MRS, l'échéance est le lundi 30 avril 2007.

Pour les abattoirs demandant le financement de la séparation et de la ségrégation des MRS ou du confinement et de la destruction sur place de ces matériels, l'échéance est le vendredi 28 décembre 2007.

Pour obtenir plus de détails sur l'interdiction de l'Agence canadienne d'inspection des aliments relativement aux aliments du bétail, consulter le site www.inspection.gc.ca/esb.

Communiqué de l'ACIA concernant la recommandation préliminaire de l'Organisation mondiale de la santé animale à l'égard de l'ESB au Canada : www.inspection.gc.ca/francais/corpaffr/newcom/2007/20070309f.shtml

MULTIMEDIA AVAILABLE:
http://www.ccnmatthews.com/fm/2179

Renseignements

  • Agriculture et Agroalimentaire Canada, Ottawa (Ontario)
    Relations avec les médias
    613-759-7972 ou 1-866-345-7972
    ou
    Cabinet de la ministre Dombrowsky
    Kelly Synnott
    416-326-6439
    ou
    Direction générale des communications du AAARO
    Brent Ross
    416-326-9342