Agriculture et Agroalimentaire Canada

Agriculture et Agroalimentaire Canada

22 mai 2009 11h42 HE

Le Canada fait la promotion d'accords de libre-échange essentiels avec la Colombie et le Pérou

LIMA, PEROU--(Marketwire - 22 mai 2009) -

A l'attention des directeurs de l'information: Une photo accompagnant ce communiqué est disponible sur le site internet de Marketwire.

La Colombie et le Pérou constituent des marchés essentiels pour les producteurs canadiens de bétail, de céréales et de légumineuses à grains, et le gouvernement du Canada met tout en oeuvre pour passer et appliquer rapidement des accords de libre-échange avec ces pays. Le ministre de l'Agriculture, Gerry Ritz, a dirigé une délégation canadienne en Colombie et au Pérou afin d'accélérer la mise en oeuvre de ces importants accords de libre-échange.

Les rencontres entre les représentants du Canada et de la Colombie ont également mené à l'adoption d'un processus clair qui permettra à la Colombie de réautoriser pleinement les importations de boeuf et de bétail canadiens.

"Le gouvernement conservateur du Canada s'emploie à créer des débouchés internationaux pour les producteurs canadiens et à établir des relations solides entre le Canada et la Colombie afin de mettre en oeuvre l'accord de libre-échange, a déclaré le ministre Ritz. Je suis certain que nous pouvons répondre aux normes élevées de salubrité et de qualité de la Colombie, et même les dépasser, afin que ce pays réautorise les importations de boeuf et de bétail canadiens sur son marché dès cet été.

"Cet accord, qui constitue une percée, fournit des directives claires pour démontrer scientifiquement à nouveau que le boeuf et le bétail canadiens sont sécuritaires. Nous continuons de respecter les mêmes normes sanitaires strictes pour nos produits alimentaires, qu'ils soient destinés aux épiceries canadiennes ou aux marchés internationaux."

En plus de l'étude réalisée actuellement par la Communauté andine sur les systèmes sanitaires et phytosanitaires utilisés pour le boeuf et le bétail canadiens, il a été convenu que l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) fournirait à la Colombie une analyse détaillée des deux cas d'encéphalopathie spongiforme bovine les plus récents. L'ACIA remplira également un questionnaire technique requis par la Colombie. Elle fournira également des renseignements mis à jour sur les systèmes canadiens de sécurité du bétail et de salubrité alimentaire ainsi que sur les procédures sanitaires adoptés par le Canada. Le gouvernement colombien prendra une décision finale dans les quinze jours qui suivront la réception des renseignements demandés à l'ACIA. Si le Canada répond à ses exigences de façon satisfaisante, la Colombie réautorisera pleinement les importations de boeuf et de bétail canadiens.

La réussite de ce processus permettra de rétablir l'accès du boeuf et du bétail canadiens à un marché sud-américain pour la première fois depuis 2003. La Canadian Cattlemen's Association estime que le marché colombien aura une valeur de 6 millions de dollars pour les exportateurs de boeuf canadiens. Le Canadian Beef Breeds Council estime que les exportations accrues d'animaux reproducteurs et de ressources génétiques auront une valeur additionnelle de 1 million de dollars.

"En ce moment même, les concurrents provenant de pays tels que les Etats-Unis ou l'Argentine négocient ou ont déjà obtenu un accès sans droits de douanes aux marchés colombiens et péruviens, a expliqué le ministre Ritz. Les familles agricoles canadiennes comptent sur l'appui de tous les partis pour que les mesures législatives permettant la mise en oeuvre d'accords de libre-échange essentiels soient adoptées. Notre gouvernement conservateur s'est engagé à conclure de tels accords le plus rapidement possible."

La Commission canadienne du blé (CCB) a indiqué que la part de marché canadien essentielle en Colombie et au Pérou subit une concurrence de plus en plus importante des exportateurs américains et argentins.

- Les ventes de blé et d'orge de la CCB en Colombie et au Pérou totalisent environ 230 millions de dollars.

- Les exportations canadiennes de blé et d'orge en Colombie et au Pérou comprennent des droits de douanes appliqués dont la moyenne historique est de 15 pour cent.

- Les exportateurs de l'Argentine ont accès à la Colombie et au Pérou sans droits de douanes, et les accords de libre-échange avec les Etats-Unis donneront également aux exportateurs américains un accès sans droits de douanes.

Pulse Canada indique que les marchés colombiens et péruviens ont déjà une valeur d'environ 100 millions de dollars et qu'ils sont en pleine croissance. Cependant, les exportateurs canadiens font face à une concurrence grandissante de la part des exportateurs américains.

- Les exportations canadiennes de légumineuses à grains et de cultures spécialisées en Colombie se chiffrent à 80 millions de dollars.

- Sans un accord de libre-échange Canada-Colombie, les producteurs de légumineuses à grains et de céréales spécialisées seront désavantagés par un droit de douane de 15 pour cent.

- Les exportations canadiennes de légumineuses à grains et de céréales spécialisées au Pérou atteignent une valeur de 19 millions de dollars.

- Sans un accord de libre-échange Canada-Pérou, les producteurs canadiens seront désavantagés par un droit de douane de 25 pour cent pour les lentilles et les pois, et par un droit de douane de 12 pour cent pour les graines à canaris. Les producteurs canadiens de haricots sont désavantagés par un droit de douane de 60 pour cent.

Lors de sa visite en Colombie, le ministre Ritz a rencontré Jaime Bermudez, ministre des Affaires étrangères, et Luis Guillermo Plata, ministre du Commerce, de l'Industrie et du Tourisme. Au Pérou, il a rencontré Carlos Leyton, ministre de l'Agriculture, et Mercedes Aráoz, ministre du Commerce et du Tourisme.

Pour voir la photo associée à ce communiqué, veuillez visiter le lien suivant : http://www.marketwire.com/library/20090522-ritz_800.jpg

Renseignements

  • Agriculture et Agroalimentaire Canada
    Ottawa, Ontario
    Relations avec les médias
    613-759-7972
    1-866-345-7972
    ou
    Cabinet de l'honorable Gerry Ritz
    Meagan Murdoch
    Attachée de presse
    613-759-1059