Infrastructure Canada

Infrastructure Canada

09 avr. 2009 14h19 HE

Le Canada, la Colombie-Britannique et TransLink font un investissement en vue d'améliorer la sureté du transport en commun

VANCOUVER, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(Marketwire - 9 avril 2009) - La sécurité des usagers du transport en commun en Colombie-Britannique sera améliorée grâce à un projet prioritaire de 100 millions de dollars identifié aujourd'hui par les gouvernements du Canada, de la Colombie-Britannique et Translink. Ce projet vise à mettre en oeuvre des portes d'accès contrôlé (tarifs aux barrières) et des cartes de péage électronique (cartes à puce) dans le système de transport en commun dans le Lower Mainland. Le premier ministre Gordon Campbell, le député de South-Surrey-White Rock-Cloverdale à la Chambre des communes, Russ Hiebert, de même que le président-directeur général (PDG) de TransLink, Tom Prendergast, en ont fait l'annonce aujourd'hui. On s'attend à ce que se projet soit mis en chantier au printemps 2010.

"Nous travaillons en partenariat avec le gouvernement fédéral et TransLink en vue d'améliorer la sécurité et la sûreté et la commodité des passagers sur le Sky Train et dans l'ensemble du transport en commun du Lower Mainland, a dit le premier ministre Campbell. Toute personne qui choisit d'utiliser le transport en commun a le droit de se sentir en sécurité. La mise en place des tarifs aux barrières et des cartes à puce permettra de créer un environnement plus sécuritaire pour les usagers du transport en commun et sera une façon efficace de réduire la fraude."

"En offrant des avantages réels aux résidants de cette province par l'entremise de projets en infrastructure tel que celui-ci, notre gouvernement accroit encore plus notre partenariat déjà fort avec la Colombie-Britannique, à déclaré le député Russ Hiebert. Non seulement le gouvernement du Canada investit en vue d'améliorer la sécurité, mais nous aidons aussi à créer des emplois et à relancer notre économie."

"Les cartes à puce permettront aux usagers du transport en commun de profiter d'un accès au système plus simple et plus convenable, a indiqué le PDG de TransLink, Tom Prendergast. Les tarifs aux barrières viendront appuyer le système de cartes à puce et permettront d'améliorer sensiblement la perception du public quant à la sécurité et à la sûreté du transport en commun et lui permettra de constater que nous nous penchons sur les questions de fraude."

En plus de contribuer à la sécurité des passagers, les cartes à puce généreront également des données sur les usagers qui donneront à TransLink un avantage important dans la planification des services futurs ainsi que la capacité à plus long terme d'établir des tarifs qui iront de pair avec le service offert.

Les mesures de sécurité antérieures en matière de transport en commun dans le Lower Mainland comprennent notamment la création du Transit Police Service, le premier service canadien de police de transport en commun doté de pleins pouvoirs policiers.


DOCUMENT D'INFORMATION

EXPANSION DES SERVICES DE TRANSPORT EN COMMUN DANS LE LOWER MAINLAND

Le gouvernement du Canada, la Province de la Colombie-Britannique et TransLink ont identifié les améliorations suivantes qui doivent être apportées afin d'accroître la sûreté du transport ferroviaire sur le réseau de transport léger et rapide automatisé (TLRA). Ces améliorations ont été apportées à titre de priorité de financement en infrastructure.

Le financement fédéral sera accordé à la condition que les projets satisfassent à toutes les exigences fédérales en matière d'admissibilité du Fonds Chantiers Canada et à la condition que la Province de la Colombie-Britannique signe un accord de contribution.

En plus de cette annonce de financement, le gouvernement du Canada prend des mesures importantes pour appuyer la croissance économique. Le Plan d'action économique du Canada, annoncé dans le budget de 2009, est un plan équilibré visant à stimuler l'économie et qui comprend des investissements considérables dans l'infrastructure, l'allègement fiscal et les transferts. Ce plan injectera près de 12 milliards de dollars sur une période de deux ans dans le financement de nouvelles infrastructures afin de stimuler l'économie, de répondre aux besoins des collectivités à l'échelle du Canada et de contribuer à la croissance économique à long terme par le truchement d'investissements dans l'infrastructure publique, par exemple les routes, l'épuration des eaux, l'énergie verte et le transport en commun.

Sûreté du transport ferroviaire : Réseau TLRA

Ce projet permettra de convertir le système de paiement actuel du réseau de transport léger et rapide automatisé (TLRA) à un système qui utilise des barrières pour contrôler l'accès des quais aux gares. Le projet permettra également de lancer les cartes à puce électroniques comme mode de paiement. Ces améliorations permettront non seulement d'accroître la sécurité des passagers mais aussi de veiller à ce que tous les utilisateurs paient le tarif établi pour utiliser le réseau de transport léger avancé sur rail.

On compte 49 stations devant être modernisées, en plus de la mise en oeuvre d'un système de paiement par carte à puce électronique dans la zone de transport en commun de Metro Vancouver.

Le financement pour ce projet provient d'un partenariat entre le gouvernement du Canada, la Colombie-Britannique et TransLink. La province investira jusqu'à un montant de 40 millions de dollars et le gouvernement du Canada a engagé jusqu'à 30 millions de dollars pour un maximum du tiers des couts admissibles de ce projet.

Le coût total des améliorations à la sûreté du transport ferroviaire sur le réseau TLRA est de l'ordre de 100 millions de dollars.

Renseignements

  • Cabinet du premier ministre
    Bridgitte Anderson
    Attachée de presse
    604-307-7177
    ou
    Transport Canada
    Ottawa
    Relations avec les médias
    613-991-0700
    ou
    Ministère des Transports et de l'Infrastructure
    Bureau des relations publiques
    Jeff Knight
    250-356-7707
    ou
    TransLink
    Ken Hardie
    Directeur des communications
    604-453-4606