Infrastructure Canada

Infrastructure Canada
GOUVERNEMENT DU YUKON

GOUVERNEMENT DU YUKON

29 mai 2009 14h37 HE

Le Canada lance un fonds pour l'infrastructure verte d'un milliard de dollars

Création d'emplois au Yukon grâce à la construction de la centrale hydroélectrique Mayo B et de la ligne de transport d'énergie Carmacks-Stewart

WHITEHORSE, YUKON--(Marketwire - 29 mai 2009) - Brian Jean, secrétaire parlementaire de John Baird, ministre des Transports et de l'Infrastructure du Canada, et Dennis Fentie, premier ministre du Yukon, ont annoncé aujourd'hui que l'amélioration des infrastructures hydroélectriques actuelles de la centrale Mayo et la réalisation de la deuxième phase de la ligne de transport d'énergie Carmacks-Stewart constitueront le premier projet financé en vertu du nouveau Fonds pour l'infrastructure verte, d'une valeur d'un milliard de dollars aux termes du Plan d'action économique du gouvernement du Canada.

"Sous la direction du premier ministre Stephen Harper, notre gouvernement cible des investissements dans l'infrastructure verte afin de stimuler l'économie et de protéger l'environnement, a indiqué le ministre Baird. Ce nouveau Fonds pour l'infrastructure verte fait partie du Plan d'action économique du gouvernement, qui vise la création d'emplois et la stimulation de l'économie par l'entremise d'investissements dans l'infrastructure, tout en favorisant la croissance à long terme et la protection de l'environnement."

"L'initiative Mayo B permet la création de partenariats entre notre gouvernement, les Premières nations du Yukon et le gouvernement fédéral. La production accrue d'hydroélectricité nous permettra de réduire notre bilan carbone en évitant de produire chaque année des milliers de tonnes de gaz à effet de serre, et ce, pour un Yukon plus vert, a ajouté le premier ministre Dennis Fentie. En étant proactif dans le développement de l'énergie verte, non seulement nous produirons de l'énergie plus rentable, mais nous créerons des emplois à long terme pour les Yukonnais."

"Le gouvernement du Canada reconnaît l'importance de soutenir les projets d'infrastructure qui stimuleront l'économie et créeront des emplois pour les Canadiens, tout en favorisant un environnement plus sain et plus vert, a déclaré Brian Jean, secrétaire parlementaire du ministre des Transports et de l'Infrastructure du Canada. Nous nous efforçons de lancer dès maintenant des projets comme les initiatives de la centrale hydroélectrique Mayo et de la ligne de transport d'énergie, afin d'aider à offrir des possibilités économiques pour les Yukonnais tout en préconisant la réalisation d'une infrastructure respectueuse de l'environnement."

Comme le Yukon génère actuellement une bonne partie de son électricité au diesel, le projet devrait permettre de réduire la production future de diesel d'ici 2012, ce qui permettra une réduction des gaz à effet de serre issus de la production d'énergie par rapport aux niveaux actuels.

Les gouvernements du Canada et du Yukon ont tous deux consenti des fonds aux fins de ce projet. Le gouvernement du Canada fournira un financement allant jusqu'à 71 millions de dollars pour le projet. Le coût total du projet est estimé à 160 millions de dollars.

Les améliorations qui seront apportées à l'installation hydroélectrique Mayo B visent la construction d'une nouvelle centrale, en aval de la centrale actuelle. De plus, les travaux prévus aux fins de la deuxième phase de la ligne de transport d'énergie Carmacks-Stewart prévoient la mise en place d'une ligne de transport reliant les deux réseaux de distribution du Yukon. Cet investissement s'inscrit également dans le cadre de la Stratégie pour le Nord mise en place par le gouvernement du Canada pour renforcer la souveraineté du Canada, pour protéger notre patrimoine environnemental, pour promouvoir le développement économique et social, ainsi que pour assurer l'amélioration et le transfert de la gouvernance.

Le gouvernement du Canada versera un milliard de dollars sur cinq ans en vertu du Fonds pour l'infrastructure verte. Ce Fonds vise à soutenir la production et le transport d'énergie durable, ainsi que le traitement des eaux usées et la gestion des déchets solides à l'échelle municipale. Le gouvernement collabore avec les provinces, les territoires et d'autres intervenants afin de cibler et d'approuver davantage de projets en vertu de ce Fonds.

Le gouvernement du Canada s'apprête ainsi à réaliser l'un des plus importants programmes d'infrastructure de toute l'histoire, afin de créer des emplois et de stimuler l'économie. Le Plan d'action économique de 2009 vise à accélérer et à déployer les récents investissements fédéraux historiques dans l'infrastructure, par l'entremise d'un nouveau Fonds de stimulation de l'infrastructure de près 12 milliards de dollars sur deux ans.

Pour en savoir davantage au sujet du Plan d'action économique du Canada, visitez le www.actionplan.gc.ca/fra/index.asp. Pour plus de renseignements sur les investissements du gouvernement du Canada dans l'infrastructure, visitez le www.creerdesemplois.gc.ca.


DOCUMENT D'INFORMATION

FONDS POUR L'INFRASTRUCTURE VERTE

Par l'entremise du Plan d'action économique du Canada, le gouvernement fédéral injectera un milliard de dollars sur cinq ans dans un Fonds pour l'infrastructure verte (FIV). Ce Fonds est destiné à soutenir la production et le transport d'énergie durable, ainsi que le traitement des eaux usées et la gestion des déchets solides à l'échelle municipale. Les investissements ciblés par le Fonds pour l'infrastructure verte visent à améliorer la qualité de l'environnement et mèneront, à long terme, à une économie plus durable.

A propos du programme

Ce Fonds permettra de mettre en évidence les priorités écologiques, telles que la production et le transport d'énergie verte, la construction et l'amélioration de réseaux de traitement des eaux usées, ainsi que l'amélioration de la gestion des déchets solides. L'infrastructure énergétique durable, comme les lignes modernes de transport d'énergie, contribuera à l'amélioration de la qualité de l'air et à la réduction des émissions de dioxyde de carbone.

Les projets admissibles sont ceux qui favorisent l'assainissement de l'air et de l'eau et la réduction des émissions de gaz à effet de serre, et qui relèvent de l'une des catégories suivantes : infrastructure de traitement des eaux usées; infrastructure de production d'énergie verte; infrastructure de transport de l'énergie verte, infrastructure de traitement des déchets solides municipaux et infrastructure de transport et de stockage de dioxyde de carbone.

Fonctionnement du programme

Le nouveau Fonds pour l'infrastructure verte de un milliard de dollars sera attribué au mérite, afin de soutenir des projets d'infrastructure verte dans un cadre de partage des coûts. Le mérite des projets sera établi en fonction de critères d'évaluation comme l'admissibilité, les exigences financières et les avantages des projets.

Les promoteurs de projets peuvent résumer leur projet dans une lettre. Si leur projet suscite un intérêt, ils seront invités à présenter une proposition plus détaillée, décrivant le projet et ses composantes, de même qu'une estimation des coûts, les avantages et les résultats escomptés. Les promoteurs dont les projets seront sélectionnés signeront une entente de contribution avec le gouvernement du Canada. Cette entente présentera les coûts admissibles et non admissibles, ainsi que la contribution fédérale et ses limites.

Qui est admissible?

Sont admissibles les provinces, les territoires, les administrations locales ou régionales, les organismes du secteur public, les organisations sans but lucratif et les entreprises privées. Le promoteur peut être une entité seule ou travailler en partenariat avec une province, un territoire ou un gouvernement.


DOCUMENT D'INFORMATION

INSTALLATION HYDROELECTRIQUE MAYO B ET LIGNE DE TRANSPORT D'ENERGIE CARMACKS-STEWART

Les gouvernements du Canada et du Yukon oeuvrent ensemble à appuyer un projet d'infrastructure verte au Yukon, lequel prévoit des améliorations à l'installation hydroélectrique Mayo B, et le déploiement de la ligne de transport d'énergie Carmacks-Stewart. Ce projet a été choisi aux fins d'un financement en vertu du Fonds pour l'infrastructure verte du gouvernement fédéral.

Les améliorations qui seront apportées à l'installation hydroélectrique Mayo visent la construction d'une nouvelle centrale (qui abritera deux ou trois turbines) près de l'installation existante, de même qu'un canal et une conduite forcée pour déplacer l'eau de l'ouvrage de captage actuel à la nouvelle centrale. La composante Mayo B accroîtra de 5 ou 6 MW la capacité de production énergétique propre du site. Cette augmentation sera rendue possible par la construction de la nouvelle centrale dans un endroit où la chute d'altitude est deux fois plus importante par rapport au lac Wareham. Cela a pour effet de doubler la quantité d'énergie pouvant être engendrée par la circulation de l'eau dans les turbines, sans nouveaux barrages, sans nouveaux réservoirs et sans nouvelle injection d'eau.

Les travaux prévus aux fins de la deuxième phase de la ligne de transport d'énergie Carmaks-Stewart visent à relier les deux réseaux de distribution du Yukon (Whitehorse-Ajax-Farrow et Mayo-Dawson) et à permettre à la Société d'énergie du Yukon d'utiliser ses surplus d'énergie dans une région géographique plus vaste. Le territoire estime le coût total de ce projet à 160 millions de dollars. On prévoit que la construction de ce projet sera prête à démarrer en 2009, pour se terminer en 2013.

Selon les prévisions, sans ce projet, il faudrait chaque année au territoire 20 millions de dollars de diesel d'ici 2012 pour répondre à la demande projetée. Cette quantité de diesel générerait 50 000 tonnes de gaz à effet de serre. Le projet devrait permettre de réduire la production future de diesel d'ici 2012, ce qui permettra une réduction des gaz à effet de serre issus de la production d'énergie par rapport aux niveaux actuels.

Le gouvernement du Canada a consenti à financer une partie des coûts totaux admissibles liés aux améliorations de l'installation hydroélectrique de Mayo et à la deuxième phase de la ligne de transport d'énergie Carmacks-Stewart, jusqu'à concurrence de 71 millions de dollars.

Le soutien financier fédéral accordé à ces améliorations de l'infrastructure est conditionnel à la signature d'une entente de contribution avec le gouvernement du Yukon, en vertu du Fonds pour l'infrastructure verte.

Pour en savoir davantage, veuillez consulter le document d'information sur le Fonds pour l'infrastructure verte.

Renseignements

  • Bureau de Brian Jean, député, Fort McMurray-
    Athabasca, Secrétaire parlementaire du
    ministre des Transports, de l'Infrastructure et
    des Collectivités
    Kimberley Michelutti, Adjointe particulière
    613-992-1154
    ou
    Cabinet du ministre des Transports et de
    l'Infrastructure du Canada
    Chris Day, Attaché de presse
    613-991-0700
    ou
    Gouvernement du Yukon
    Emily Younker
    Communications du Cabinet
    867-633-7961
    emily.younker@gov.yk.ca
    ou
    Infrastructure Canada
    613-948-1148