AGENCE CANADIENNE DE DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL - ACDI

AGENCE CANADIENNE DE DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL - ACDI

06 mars 2009 14h24 HE

Le Canada lance une initiative de formation de premier plan au profit des pays en développement

WHITBY, ONTARIO--(Marketwire - 6 mars 2009) - La ministre de la Coopération internationale, l'honorable Beverley J. Oda, a lancé aujourd'hui une nouvelle Initiative de développement des compétences pour l'emploi, qui vise à aider les pays en développement à développer une main d'oeuvre qualifiée nécessaire à leur croissance économique. Cette initiative renforcera les établissements de formation locaux, en partenariat avec les collèges communautaires canadiens, et permettra aux étudiants d'acquérir des compétences techniques et professionnelles de qualité requises pour un emploi productif.

"Pour les personnes les plus démunies des pays en développement, l'éducation de base n'est qu'une première étape vers la réussite. En effet, ces personnes doivent également pouvoir acquérir une formation et des compétences et trouver un emploi intéressant pour vivre une vie productive, a déclaré la ministre Oda. La création d'une main-d'oeuvre qualifiée renforce la base des entreprises et des industries et contribue à la stabilité sociale des collectivités. Le Canada dispose des outils nécessaires pour apporter le savoir-faire nécessaire et contribuer à la création d'une main-d'oeuvre qualifiée dans les pays en développement. Or, ce sont justement là les objectifs de l'Initiative de développement des compétences pour l'emploi."

La nouvelle initiative, qui dispose d'un budget de 95 millions de dollars, appuiera des projets de formation technique et professionnelle principalement en Afrique, en Asie et dans le Amériques. Ce nouveau financement s'ajoute aux 140 millions de dollars que l'ACDI consacre en moyenne chaque année à la formation professionnelle.

"Les étudiants des collèges et des instituts acquièrent des compétences avancées qui les préparent au marché de l'emploi et qui sont essentielles à la croissance économique et à la productivité du Canada, a déclaré James Knight, président-directeur général de l'Association des collèges communautaires du Canada (ACCC). L'appui que nous apportons à des établissements d'enseignement à l'étranger se traduit par des résultats positifs et contribue à internationaliser nos propres campus, de sorte que nos étudiants et les membres du corps professoral sont mieux à même de faire face à la mondialisation de l'économie." L'ACCC représente 152 collèges communautaires, instituts de technologie, instituts de formation professionnelle, cégeps et collèges universitaires du Canada.

La ministre Oda a également annoncé aujourd'hui que le Canada investirait 22,3 millions de dollars au profit de l'Afrique dans le cadre du premier volet de l'Initiative de développement des compétences pour l'emploi. La ministre a précisé que ce premier volet ciblerait plus particulièrement le Sénégal, la Tanzanie, le Mozambique, la Namibie, la République démocratique du Congo, le Niger, le Rwanda, le Burkina Faso et l'Afrique du Sud. L'appui ainsi fourni contribuera à former plus de 2 000 personnes qui deviendront des gens de métier et des techniciens certifiés et qualifiés.

Cette contribution va dans le sens de l'engagement pris par le Canada de doubler son aide à l'Afrique.


FICHE D'INFORMATION

INITIATIVE SUR LES COMPETENCES POUR L'EMPLOI

Le Canada est reconnu dans le monde pour son solide système d'éducation, pour la très haute qualité de ses programmes d'éducation et de développement des compétences aux niveaux des écoles secondaires, des collèges communautaires et des universités, ainsi que pour ses compétences en gestion de la réforme de l'éducation. Tenant compte des besoins en développement définis par ses pays partenaires, l'ACDI intensifie son engagement à fournir une aide au développement pertinente et durable dans le domaine de l'enseignement et de la formation techniques et professionnels (EFTP) grâce à l'Initiative sur les compétences pour l'emploi.

L'Initiative sur les compétences pour l'emploi permettra de consolider les investissements actuels dans le développement des compétences, l'enseignement professionnel et la formation technique, afin de soutenir les stratégies de développement durable des pays et leur capacité de surveiller les besoins du marché du travail et de planifier et d'agir en fonction de ces besoins. Cette nouvelle initiative de 95 millions de dollars s'ajoute aux 140 millions de dollars que l'ACDI investit en moyenne chaque année pour la formation technique et professionnelle.

Mise en oeuvre en collaboration avec des partenaires comme l'Association des collèges communautaires du Canada, cette initiative comporte une série de programmes qui appuieront les efforts que font les pays en développement pour mettre en place de solides systèmes d'EFPT. Elle fera en sorte que les collèges communautaires canadiens et leurs homologues dans ces pays travaillent ensemble à mettre en place des programmes d'EFPT qui généreront des résultats concrets et quantifiables.

Depuis 2006, notre gouvernement et nos partenaires dans le monde font beaucoup d'efforts pour améliorer l'accès à un enseignement de base de qualité pour tous. Des progrès ont été faits - plus d'enfants que jamais, filles et garçons, commencent à fréquenter l'école et persévèrent. Compte tenu du nombre croissant d'élèves qui terminent leurs études primaires et du nombre sans précédent de jeunes qui entrent sur le marché du travail, les gouvernements des pays en développement s'intéressent de plus en plus à l'enseignement postprimaire et à ses liens indéniables avec l'emploi. Des programmes d'EFTP pertinents servent de lien avec le marché du travail et constituent un important outil pour le développement économique et social et la réduction de la pauvreté.

Les investissements du Canada dans ce domaine devraient permettre de soutenir l'examen des politiques nationales sur l'EFTP et le perfectionnement de la main-d'oeuvre, afin de mieux aligner la formation sur les besoins du marché, de renforcer les structures régionales et de garantir une meilleure coordination des programmes de formation, de créer les mécanismes appropriés pour faire participer les associations professionnelles, de gens d'affaires et d'industries, et d'améliorer les partenariats entre les institutions de formation au Canada et dans les pays en développement.

Des programmes efficaces d'enseignement et de formation techniques et professionnels au Canada ont contribué au développement d'une main-d'oeuvre hautement qualifiée qui répond aux besoins du marché du travail et qui est compétitive sur le marché mondial. Le succès du Canada sur le plan de l'enseignement et de la formation techniques et professionnels est attribuable en partie à l'engagement stratégique du secteur privé et à l'harmonisation des programmes avec les besoins du marché du travail. L'Initiative sur les compétences pour l'emploi misera sur ce succès et permettra aux pays en développement d'avoir accès aux meilleures compétences et connaissances et au meilleur savoir que le Canada a à offrir.


FICHE D'INFORMATION

DES COMPETENCES POUR L'EMPLOI - AFRIQUE

Dans le cadre de l'Initiative sur les compétences pour l'emploi de l'Agence canadienne de développement international (ACDI), le gouvernement du Canada investit 22,3 millions de dollars pour aider des pays d'Afrique à arrêter des stratégies qui permettront d'offrir une formation professionnelle plus moderne, à concevoir de nouveaux programmes de formation axée sur des compétences qui sont propres aux nouveaux besoins du marché du travail, et à encourager l'établissement de solides partenariats.

Mise en oeuvre en collaboration avec des partenaires comme l'Association des collèges communautaires du Canada, l'Initiative sur les compétences pour l'emploi, à hauteur de 95 millions de dollars, vise à appuyer les efforts que font les pays en développement pour mettre en place de solides systèmes d'enseignement et de formation techniques et professionnels. Cette formation offre aux jeunes et à d'autres personnes l'occasion d'acquérir les compétences requises pour obtenir des emplois qui leur permettent de contribuer au développement économique et social de leurs collectivités.

Le programme sur les compétences pour l'emploi en Afrique sera axé sur le Sénégal, la Tanzanie, le Mozambique, la Namibie, la République démocratique du Congo, le Niger, le Rwanda, le Burkina Faso et l'Afrique du Sud. Le but de l'initiative est de faire en sorte que les collèges communautaires canadiens et leurs homologues dans ces pays travaillent ensemble à mettre en place des programmes d'enseignement et de formation techniques et professionnels qui généreront des résultats concrets et quantifiables.

Les investissements du Canada dans l'Initiative sur les compétences pour l'emploi en Afrique permettront de soutenir la formation de la main-d'oeuvre et les microentreprises dans des secteurs de l'économie où il manque de travailleurs qualifiés et d'entrepreneurs. Ils offriront également aux pays bénéficiaires l'occasion d'apprendre à planifier attentivement les changements requis, à mettre en place les installations nécessaires ou à moderniser les installations existantes, à actualiser les programmes d'études, à former des formateurs dans des disciplines clés, à évaluer les besoins du secteur privé et à améliorer les partenariats entre les établissements de formation canadiens et africains.

Nombre de gouvernements de pays en développement sont d'avis que des programmes structurés et pertinents d'enseignement et de formation techniques et professionnels qui sont étroitement liés au marché du travail faciliteront la stabilité et l'inclusion sociales, la réduction de la pauvreté et le développement économique durable.

Le but ultime de l'Initiative sur les compétences pour l'emploi est d'augmenter fortement le nombre de jeunes femmes et de jeunes hommes qui occupent des emplois qualifiés et valorisants. L'initiative permettra de mettre en oeuvre des politiques et des structures nationales, de même que des programmes de formation axée sur les compétences, qui bénéficieront à plus de 2 000 personnes et qui formeront des travailleurs techniques et de métier qualifiés et agréés pour les secteurs ciblés dans ces pays.

Renseignements

  • Bureau de la ministre de la Coopération internationale
    Michelle Coates
    Attachée de presse
    819-953-6238
    ou
    Agence canadienne de développement international (ACDI)
    Bureau des relations avec les médias
    819-953-6534
    media@acdi-cida.gc.ca