Le Conseil international du Canada

Le Conseil international du Canada

13 août 2008 14h13 HE

Le Canada ne peut plus ignorer le monde circumpolaire, soutient une nouvelle étude

TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 13 août 2008) - Le Canada est à peine conscient de l'existence d'un monde circumpolaire formant une région distincte propice aussi bien à la coopération qu'à des conflits internationaux, même si la rive canadienne de l'océan Arctique est la plus étendue après celle de la Russie, affirme Franklyn Griffiths dans une étude publiée aujourd'hui par le Conseil international du Canada (CIC).

"Nous ne sommes pas prêts à tirer parti des possibilités offertes par l'Arctique ni vraiment prévenus des menaces qui se profilent à l'horizon des changements climatiques et qui nécessiteront des mesures d'adaptation à l'échelle du Nord circumpolaire", poursuit l'auteur et boursier du premier programme de bourses de recherche du CIC.

L'Arctique ne se réduit pas à son territoire canadien mais englobe une vaste région qui nous concerne directement. "Or nous avons aboli le poste d'ambassadeur des affaires circumpolaires et renoncé à mettre en oeuvre le Volet nordique de la politique étrangère canadienne. Malgré d'occasionnelles professions de foi en faveur du Nord, ces décisions n'ont suscité qu'un murmure de réprobation chez les Canadiens."

"Si le Canada ne prend pas sans délai le ferme engagement de développer l'Arctique en tant que région, il risque d'y perdre sa souveraineté et sa sécurité pendant plusieurs décennies, prévient l'auteur. Nous devons prendre au sérieux l'enjeu circumpolaire et collaborer dès maintenant avec les autres Etats du Nord et les peuples autochtones à l'intendance collective de l'Arctique en tant que région de plein droit."

Franklyn Griffiths est l'un des huit boursiers choisis en début d'année par le CIC pour enrichir le débat et le dialogue sur des enjeux clés de la politique étrangère canadienne. Les champs d'intérêt du premier programme 2008-2009 englobent les thèmes suivants : Chine, Questions frontalières, Souveraineté et sécurité dans l'Arctique, Energie.

Pour de plus amples renseignements sur le CIC et les boursiers retenus, prière de visiter le www.canadianinternationalcouncil.org

Le Conseil international du Canada (CIC) est un organisme national et non partisan créé en vue de renforcer le rôle du Canada dans les affaires internationales. Il vise à favoriser la recherche et le dialogue sur les enjeux mondiaux en appuyant un réseau d'étude de la politique étrangère canadienne qui traverse les disciplines, les orientations politiques et les secteurs économiques. Le CIC a créé un programme de bourses de financé par le secteur privé et soutenu par un réseau de groupes de travail spécialisés. Rigoureusement sélectionnés, ses membres se consacrent à d'importantes questions de politique étrangère en lien avec des universités et des établissements de recherche de tout le pays.

Renseignements