Pêches et Océans Canada

Pêches et Océans Canada

20 juin 2016 10h05 HE

Le Canada prend des mesures sur les plans global et intérieur pour faire face aux faibles taux de montaison du saumon de l'Atlantique

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 20 juin 2016) - L'honorable Dominic LeBlanc, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, annonce que le Canada va prendre des mesures sur le plan intérieur et à l'échelle mondiale pour permettre au saumon sauvage de l'Atlantique de revenir sur la côte Est du Canada.

Sur le plan intérieur, le Ministre a publié aujourd'hui le Plan prospectif pour le saumon de l'Atlantique pour promouvoir les 61 recommandations contenues dans le Rapport spécial sur le saumon sauvage de l'Atlantique dans l'Est du Canada, présenté par le Comité consultatif ministériel sur le saumon de l'Atlantique en juillet 2015.

Le plan contient notamment comme points saillants l'examen de la Politique de conservation du saumon sauvage de l'Atlantique et le besoin d'améliorer la coordination de la science et de la recherche relatives au saumon sauvage de l'Atlantique, au moyen d'une coentreprise de recherche sur le saumon de l'Atlantique.

Grâce au nouveau financement dans les sciences annoncé dans le cadre du budget de 2016, le Ministère compte également s'engager activement avec ses partenaires en vue de mieux comprendre les conditions de survie en mer du saumon de l'Atlantique et en vue d'accroître la surveillance des rivières pour contrôler les taux de montaison du saumon dans un certain nombre de rivières.

L'investissement de 197,1 millions de dollars dans les sciences océaniques et des eaux douces, annoncé dans le budget de 2016 va permettre d'embaucher des scientifiques et de promouvoir d'autres initiatives de même que des partenariats, qui prôneront le rétablissement à long terme du stock du saumon de l'Atlantique.

Sur le plan international, le Canada a participé récemment à la réunion annuelle de 2016 de l'Organisation pour la conservation du saumon de l'Atlantique Nord (OCSAN), qui a eu lieu en Allemagne du 7 au 10 juin 2016.

Les positions clés du Canada étaient les suivantes :

  • Encourager le Groenland à mettre en œuvre ses nouvelles mesures de gestion visant à améliorer le contrôle et le signalement des niveaux de prises du saumon de l'Atlantique.
  • Encourager Saint-Pierre et Miquelon à adhérer à l'OCSAN et à réduire ses niveaux de prises du saumon de l'Atlantique.
  • Travailler avec les autres membres de l'OCSAN pour trouver les meilleures pratiques en vue de régler les questions liées à l'aquaculture, telles que le confinement des poissons et les mesures de lutte contre le pou du poisson.

La délégation canadienne était heureuse que le Groenland a confirmé son intention de réduire ses niveaux de prises pour 2016, de 45 tonnes à 32 tonnes. À la suite d'une demande directe du Canada, le Groenland a également indiqué qu'il est probable qu'il suspendra la pêche commerciale pour 2016. Le Groenland autorise à la fois une pêche de subsistance et commerciale. Le Canada continue à inciter le Groenland à réduire ses prises de saumon sauvage de l'Atlantique à des niveaux qui permettent la conservation du saumon.

Citations

« Je comprends l'importance vitale de rétablir les stocks de saumon de l'Atlantique pour les Canadiens et les peuples autochtones. Notre Plan prospectif pour le saumon de l'Atlantique s'appuie sur les travaux du Comité consultatif ministériel et nous permettra de nous attaquer au déclin des taux de montaisons dans le Canada atlantique. Nous ne pouvons pas y parvenir seuls. Le retour du saumon sauvage de l'Atlantique est une responsabilité partagée et constitue un processus continu à long terme qui nécessite des efforts concertés de tous, à la fois chez nous et à l'échelle mondiale. Nous continuerons à travailler avec nos partenaires nationaux et nos partenaires de l'OCSAN pour nous assurer que notre saumon de l'Atlantique prospère de nouveau. »

- L'honorable Dominic LeBlanc, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

« Je suis très heureux que le ministre LeBlanc donne suite aux recommandations du Comité consultatif ministériel. Nous avons été épatés par la passion et l'engagement que les représentants des ONG, des associations de protection des rivières, les organismes communautaires, les Premières Nations et les groupes autochtones, qui ont fait de nombreux exposés fort clairvoyants, qui ont été intégrés aux recommandations de notre rapport. Je n'ai nul doute que les partenaires, les intervenants et les bénévoles, qui se sont adressés à notre comité, seront là pour nous aider de quelque manière que ce soit. »

- Greg Roach, président, Comité consultative du saumon atlantique

Liens connexes

- Plan prospectif pour le saumon atlantique : Stratégie ministérielle visant à mettre en oeuvre les recommandations du comité consultatif ministériel sur le saumon de l'Atlantique

- Établissement d'un plan conjoint de recherche sur le saumon de l'Atlantique

- Rapport spécial sur le saumon sauvage de l'Atlantique dans l'Est du Canada

- Organisation pour la conservation du saumon de l'Atlantique Nord

- L'histoire de notre saumon de l'Atlantique

Internet : www.dfo-mpo.gc.ca

Suivez-nous sur Twitter! www.Twitter.com/MPO_DFO

Renseignements