Ministère du Patrimoine canadien

Ministère du Patrimoine canadien

12 janv. 2017 09h00 HE

Le Canada retourne des biens patrimoniaux à la République populaire de Chine

Il s'agit de la troisième restitution de biens patrimoniaux par le gouvernement du Canada à la Chine

BEIJING, CHINE--(Marketwired - 12 jan. 2017) - Ministère du Patrimoine canadien

L'honorable Mélanie Joly, ministre du Patrimoine canadien, a rencontré Liu Yuzhu, directeur de l'Autorité nationale du patrimoine culturel, et a confirmé la restitution à la Chine de biens culturels importés illégalement au Canada. Une cérémonie officielle aura lieu à Ottawa le 18 janvier.

Les objets patrimoniaux importants qui sont retournés sont : un fossile du poisson saurichthys vieux de 220 millions d'années de la province du Guizhou, en Chine; un fossile de l'ancêtre des ichthyosauria datant probablement du début de la période triasique (il y a de 247 à 252 millions d'années) et provenant de la Chine; ainsi qu'une paire de montants de toit sculptés dans le bois, provenant du sud-ouest de la Chine. Ces objets ont été illégalement exportés de Chine et ils étaient détenus par l'Agence des services frontaliers du Canada et la Gendarmerie royale du Canada. La Chine considère que ces biens culturels lui appartiennent et elle a demandé leur restitution.

Cette restitution témoigne de l'engagement soutenu du Canada à prévenir le commerce illicite de biens culturels et à voir à ce que ceux-ci soient retournés dans le pays d'origine. Voilà un exemple de la collaboration fructueuse des ministères et organismes qui œuvrent ensemble à l'application de la Loi sur l'exportation et l'importation de biens culturels.

Citations

« Le Canada reconnaît que l'importation et l'exportation illicite de biens culturels appauvrissent le patrimoine d'un pays et il continuera à poursuivre ses efforts pour empêcher cette pratique. Nous sommes ravis de retourner ces objets patrimoniaux importants au gouvernement de la République populaire de Chine. Comme en témoigne le programme de coopération culturelle Canada-Chine, lequel a été renouvelé par le premier ministre Justin Trudeau l'automne dernier, le Canada et la Chine ont la volonté de protéger leur patrimoine respectif et de collaborer dans ce domaine. »

- L'honorable Mélanie Joly, ministre du Patrimoine canadien

Les faits en bref

  • Le Canada et la Chine sont signataires de la Convention concernant les mesures à prendre pour interdire et empêcher l'importation, l'exportation et le transfert de propriété illicites des biens culturels 1970 de l'UNESCO. En vertu de la Convention, les États participants conviennent de s'entraider afin de récupérer des biens culturels exportés illégalement ou volés.
  • Au Canada, la ministre du Patrimoine canadien est responsable des obligations du Canada liées à la Convention de 1970 par l'entremise de sa législation de mise en œuvre, la Loi sur l'exportation et l'importation de biens culturels. En vertu de la Loi, il est illégal d'importer au Canada tout bien culturel exporté illégalement d'un autre État partie à la Convention de 1970 de l'UNESCO à compter de la date d'entrée en vigueur de la Convention, tant au Canada que dans l'État visé.
  • Depuis 1997, le Canada a retourné à 12 États différents des biens culturels exportés illégalement, et ce, à 21 occasions.

Liens connexes

Restitution de biens culturels

Restez branchés

Suivez-nous sur Twitter, YouTube, Facebook, Instagram et Flickr.

Renseignements

  • Pour obtenir plus de renseignements (médias seulement) :
    Pierre-Olivier Herbert
    Attaché de presse
    Cabinet de la ministre du Patrimoine canadien
    819-997-7788

    Relations avec les médias
    Patrimoine canadien
    819-994-9101
    1-866-569-6155
    pch.media-media.pch@canada.ca