Agence spatiale canadienne



Agence spatiale canadienne

25 févr. 2013 10h03 HE

Le Canada se maintient à l'avant-scène du créneau des télescopes spatiaux avec le lancement d'un tout nouveau satellite de surveillance

LONGUEUIL, QUÉBEC--(Marketwire - 25 fév. 2013) - L'honorable Christian Paradis, ministre de l'Industrie et ministre responsable de l'Agence spatiale canadienne (ASC) a souligné aujourd'hui le succès du lancement de NEOSSat, un satellite canadien de surveillance des objets circumterrestres. NEOSSat a été lancé à 7 h 31(HNE) depuis Sriharikota, en Inde, à bord d'une fusée Polar Satellite Launch Vehicle (PSLV). Outre NEOSSat, la fusée indienne transportait également à son bord le satellite Sapphire du ministère de la Défense nationale.

« Aujourd'hui, le secteur spatial canadien, réputé à l'échelle internationale, franchit un autre jalon important. Le microsatellite NEOSSat témoigne de l'ingéniosité et du leadership du Canada dans le créneau des technologies spatiales de pointe », de dire le ministre Paradis. « Notre gouvernement continuera de soutenir la croissance de ce secteur essentiel afin de s'assurer qu'il continue de favoriser le développement de technologies novatrices et la création d'emplois hautement qualifiés pour les Canadiens ».

Surnommé « la sentinelle de l'espace », NEOSSat est le premier microsatellite expérimental au monde capable de détecter et de suivre des objets spatiaux, comme des débris et des satellites. Financé et géré conjointement par l'Agence spatiale canadienne (ASC) et Recherche et développement pour la défense Canada (RDDC), NEOSSat remplira plusieurs tâches tout en menant simultanément deux missions distinctes visant à répondre aux besoins des milieux scientifique et militaire.

Gilles Leclerc, président intérimaire de l'ASC, a déclaré : « Le lancement réussi d'aujourd'hui constitue une grande réalisation. Ce sont l'expertise et les avancés des technologies canadiennes qui nous ont permis de littéralement repousser les limites de l'innovation ». Lorsqu'il sera entièrement opérationnel, dans les conditions optimales d'observation de l'espace, NEOSSat nous fournira des données et des images indispensables et deviendra effectivement notre « sentinelle de l'espace ».

De la taille d'une mallette, le télescope NEOSSat évoluera à environ 800 km d'altitude à la recherche d'astéroïdes circumterrestres et d'objets spatiaux difficiles à détecter à l'aide de télescopes au sol. En raison de son orbite, NEOSSat ne sera pas limité par le cycle diurne-nocturne et il pourra fonctionner 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Pour plus de détails sur le microsatellite NEOSSat, consulter le site suivant : http://www.asc-csa.gc.ca/fra/satellites/neossat/default.asp

Renseignements