SOURCE: Mymetics Corporation and Texas Biomedical Research Institute

Mymetics Corporation and Texas Biomedical Research Institute

30 sept. 2014 07h21 HE

Le candidat vaccin prometteur contre le VIH de Mymetic obtient un financement pour démarrer une étude au Texas Biomedical Research Institute (Institut de recherche biomédicale du Texas)

ÉPALINGES, SUISSE--(Marketwired - Sep 30, 2014) - Mymetics Corporation (OTCQB : MYMX), un pionnier de la recherche et du développement de vaccins à base de virosomes pour prévenir la transmission de maladies infectieuses à travers les muqueuses, a annoncé aujourd'hui que son candidat vaccin innovant contre le VIH va entrer dans une nouvelle phase de tests pré-cliniques, afin de confirmer les excellents résultats obtenus au cours d'un test précédent.

La recherche sera financée par la fondation Bill & Melinda Gates.

L'étude sera dirigée par le Dr. Ruth Ruprecht, scientifique et directrice du programme de recherche sur le SIDA de Texas Biomed. Cette nouvelle étude fait suite à une étude de moindre envergure effectuée à l'institut du laboratoire de science animale (ILAS) de Beijing en Chine, au cours de laquelle un vaccin à deux composants a protégé tous les singes exposés systématiquement au virus du SIDA d'une infection persistante, un résultat sans précédent.(1) L'un des composants du vaccin a en outre montré un profil d'innocuité et de forte tolérance au cours de tests cliniques de phase I sur des volontaires.

Le Dr. Ruth Ruprecht a déclaré : « La conception du candidat vaccin contre le VIH de Mymetics est unique. Tout d'abord, il utilise des blocs de construction d'une partie spécifique de la protéine de l'enveloppe du VIH appelée gp41, et ensuite, il a été conçu pour empêcher le VIH de traverser les barrières muqueuses, avec des résultats initiaux prometteurs. Nous sommes extrêmement fiers que cette étude soit financée par la fondation Bill & Melinda Gates. Nous espérons confirmer les résultats précédents et en apprendre plus sur les mécanismes grâce auxquels ce vaccin fournit une protection des muqueuses ».

Ronald Kempers, PDG de Mymetics, a déclaré : « Nous sommes très honorés et heureux de notre collaboration avec le Dr. Ruth Ruprecht, une experte de haut niveau dans le domaine du VIH. Cette collaboration et ce financement représentent une étape majeure et la reconnaissance du travail effectué par l'équipe et les partenaires de Mymetics au cours de ces dernières années, et fournissent une fondation sur laquelle nous pouvons nous appuyer pour développer notre vaccin contre le VIH ».

Et d'ajouter : « Après la signature, au début de cette année, de l'accord de licence et de collaboration pour notre candidat vaccin contre le virus syncytial respiratoire, financé par Astellas Pharma, ce nouveau financement et cette nouvelle collaboration pour notre candidat vaccin contre le VIH sont une confirmation de plus du fait que nous sommes sur la bonne voie et que nous construisons une solide fondation avec les bons partenaires ».

Un nouveau test débutera en octobre 2014

Avec son candidat vaccin contre le VIH-1 (virus immunodéficitaire humain de type 1), produit au moyen de sa technologie brevetée à base de virosomes, et une conception antigénique judicieuse, Mymetics a pour objectif de fournir à la fois une première ligne de défense grâce à la protection de la muqueuse, et une seconde ligne de défense contre l'infection grâce à la génération d'anticorps sanguins. Le nouveau test, qui débutera en octobre 2014, sera effectué sur 36 macaques rhésus (12 par groupe) et comparera deux schémas de vaccination de l'antigène avec un placebo, suivi de défis intra-vaginaux avec des virus vivants dont l'enveloppe est différente de celle utilisée pour la préparation du vaccin. Les résultats sont attendus fin 2015.

À propos du VIH et de l'approche de Mymetics relative aux vaccins

En 2012, 2,3 millions de personnes supplémentaires ont été infectées par le VIH et 1,6 millions de personnes sont mortes du SIDA (source : OMS). Les maladies liées au VIH sont parmi les principales causes de décès dans le monde, et devraient le rester au cours des décennies à venir. Il n'y a actuellement aucun vaccin contre le VIH. Cependant, les résultats d'une vaste étude clinique de phase III menée en Thaïlande ont montré un effet protecteur modeste de 31%, fournissant un soutien encourageant à la faisabilité d'un vaccin efficace contre le VIH. L'étude thaï a testé des candidats vaccins contre le VIH non connexes et a été mentionnée dans le New England Journal of Medicine de septembre 2009.

Les approches traditionnelles en vue de la création d'un vaccin contre le VIH ont eu pour objectif de découvrir des anticorps sanguins spécifiques ou CTL (cellules T cytotoxiques). À ce jour, les deux approches ont largement échoué et, en particulier, très peu ou pas de protection n'a été observée avec des défis hétérologues dans lesquels la souche du virus diffère du vaccin original. Un autre désavantage de l'approche CTL est que l'infection doit déjà avoir eu lieu. Malgré leur importance en tant que mécanismes de protection, aucune des deux approches ne permet de prévenir la transmission muqueuse initiale du VIH.

Un vaccin qui bloque la transmission du VIH à travers les muqueuses constitue une approche hautement prometteuse pour la prévention de l'infection par le VIH ; cependant, peu d'études ont été consacrées à cette approche, jusqu'à maintenant. Néanmoins, elle repose sur le fait que certaines personnes ne sont pas infectées par le VIH, bien qu'elles y soient fréquemment exposées. Les femmes et les hommes qui produisent des anticorps IgA contre la protéine gp41 du VIH dans leurs sécrétions muqueuses se sont révélés résistants à la transmission du VIH et à l'infection par celui-ci. Mymetics a utilisé sa technologie et son expertise pour concevoir un candidat vaccin spécialement destiné à provoquer une réponse immunitaire de la muqueuse contre le VIH, tout en générant des anticorps sanguins.

À propos de Mymetics

Mymetics Corporation (OTCQB : MYMX) est une entreprise de biotechnologie basée en Suisse, enregistrée aux États-Unis et cotée sur les marchés OTCQB des entreprises américaines et internationales naissantes ou en cours de développement. Les bilans de ces entreprises sont à jour et sont soumis à un processus annuel de certification de vérification et de gestion.

Mymetics développe une nouvelle génération de vaccins préventifs contre les maladies infectieuses. Le cœur de la technologie et de l'expertise de Mymetics consiste à utiliser les virosomes, des transporteurs à base de lipides contenant des protéines de fusion virale fonctionnelles, en combinaison avec des antigènes conçus rationnellement. Les vaccins de la société sont élaborés pour induire une protection contre la transmission précoce et l'infection en se concentrant sur la réponse immunitaire de la muqueuse comme première ligne de défense, ce qui, dans le cas de certains agents pathogènes, peut être essentiel au développement d'un vaccin prophylactique efficace.

Mymetics compte actuellement cinq vaccins dans son portefeuille : VIH-1/SIDA, grippe intranasale, paludisme, virus Herpes Simplex et vaccin anti-VRS (concédé sous licence à ClearPath - Astellas). Les vaccins de la société contre le VIH-1 et la grippe intranasale ont achevé des essais cliniques de phase 1 chez des volontaires humains en bonne santé. Des essais cliniques de phase 1b pour son vaccin contre le paludisme portant sur des enfants en Tanzanie ont été achevés, tandis que le candidat vaccin HSV est en phase préclinique. Pour tout complément d'information, veuillez consulter le site mymetics.com.

À propos de Texas Biomedical Research Institute

Texas Biomed, anciennement connu sous le nom de Southwest Foundation for Biomedical Research (Fondation du sud-ouest pour la recherche biomédicale), est l'une des plus importantes institutions indépendantes de recherche biomédicale au monde, qui se consacre à faire progresser la santé dans le monde grâce à une recherche biomédicale innovante. Situé sur un complexe de 81 hectares au nord-ouest de San Antonio au Texas, l'Institut travaille en partenariat avec des centaines de chercheurs et d'institutions dans le monde entier pour développer des vaccins et des thérapies contre les agents pathogènes viraux causant le sida, l'hépatite, l'herpès, les fièvres hémorragiques, et les maladies parasitaires responsables du paludisme, de la schistosomiase et de la maladie de Chagas. L'Institut compte également des programmes de recherche génétique pour les maladies cardiovasculaires, le diabète, l'obésité, les troubles psychiatriques et d'autres maladies. Pour de plus amples informations sur Texas Biomed, rendez-vous sur www.TxBiomed.org.

Énoncés prospectifs

Le Private Securities Litigation Reform Act de 1995 prévoit un « refuge » pour les énoncés prospectifs, qui sont identifiés par les mots « croire », « s'attendre à », « anticiper », « avoir l'intention », « planifier » et autres expressions similaires. Les déclarations contenues dans le présent document qui ne sont pas fondées sur des faits historiques sont des énoncés prospectifs qui impliquent des risques et des incertitudes connues et inconnues susceptibles d'affecter de manière significative nos résultats, nos performances ou nos réalisations réel(le)s à l'avenir et, par conséquent, de tel(le)s résultats, performances ou réalisations peuvent différer sensiblement de ceux (celles) exprimé(e)s ou sous-entendu(e)s dans les énoncés prospectifs formulés par nous ou en notre nom. Ces risques et incertitudes comprennent notamment les risques associés à notre capacité à développer fructueusement et protéger notre propriété intellectuelle, notre capacité à lever des capitaux supplémentaires pour financer nos opérations futures et la conformité avec les lois et modifications apportées à ces lois et avec l'administration de ces lois. Pour obtenir de plus amples informations sur ces risques, incertitudes et autres facteurs, veuillez consulter le plus récent formulaire 10-K de Mymetics. Les lecteurs sont priés de ne pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs valables uniquement à la date de leur formulation.






----------                                                                 

(1)  Immunity, février 2011, Bomsel et autres.                                      



(2)  PLOSONE, février 2013, Leroux-Roels et autres.                                 



Renseignements



  • Contacts :
    Mymetics Corporation
    Ronald Kempers
    PDG
    Tél. : +41 21 653 4535

    Texas Biomedical Research Institute
    Lisa Cruz
    Directrice des relations publiques
    San Antonio, Texas, USA
    Bureau : 210-258-9437 / Portable : 210-724-1691
    Courriel : lcruz@txbiomed.org

    Médias :
    Christophe Lamps
    Associé principal
    Dynamics Group
    Portable : + 41 79 476 26 87
    E-mail : cla@dynamicsgroup.ch

    États-Unis :
    Michelle Linn
    Tél. : +1 774 696 38 03
    linnmich@comcast.net