Centre canadien de lutte contre l'alcoolisme et les toxicomanies

Centre canadien de lutte contre l'alcoolisme et les toxicomanies

09 mai 2013 17h32 HE

Le CCLT invite les Canadiens à jeter en lieu sûr leurs médicaments d'ordonnance inutilisés

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 9 mai 2013) - Le Centre canadien de lutte contre les toxicomanies (CCLT) se joint à l'Association canadienne des chefs de police (ACCP), Sécurité publique Canada et d'autres organismes pour inviter les Canadiens à se débarrasser de leurs médicaments d'ordonnance inutilisés de façon sécuritaire. Le samedi 11 mai est la Journée nationale de collecte de médicaments d'ordonnance, initiative de l'ACCP mise en action par les services policiers au pays. Le CCLT est fier de s'associer à cette initiative.

« La Journée nationale de collecte de médicaments d'ordonnance est une excellente initiative et une occasion idéale de diminuer la consommation de médicaments à des fins non médicales au Canada. Les données montrent clairement qu'une bonne partie des jeunes qui prennent des médicaments d'ordonnance pour leurs effets euphoriques se les procurent à la maison. J'encourage donc les Canadiens à profiter de cette journée pour se débarrasser en toute sécurité de leurs médicaments inutilisés, pour faire en sorte qu'ils n'aboutissent pas entre de mauvaises mains », a déclaré Michel Perron, premier dirigeant du CCLT. Cette initiative s'inscrit dans la stratégie nationale sur les médicaments d'ordonnance du Canada rendue publique le 27 mars dernier.

Le CCLT a lancé la stratégie et le plan d'action S'abstenir de faire du mal : Répondre à la crise liée aux médicaments d'ordonnance au Canada. La stratégie tient compte des commentaires de plus d'une trentaine de regroupements, dont des professionnels de la santé, des policiers, des organismes des Premières Nations et l'industrie pharmaceutique, et formule 58 recommandations. Cette stratégie décennale guidera le CCLT et ses partenaires dans la réalisation des recommandations.

« Le problème de l'abus de médicaments d'ordonnance, et particulièrement d'opioïdes, est très important au Canada. Avec ses partenaires, le CCLT prend la question au sérieux et intervient pour endiguer cette crise de santé publique, a ajouté M. Perron. Cette journée nationale est une recommandation de S'abstenir de faire du mal et elle facilitera l'élimination des médicaments inutilisés, pour la sécurité de tous. »

On note une hausse du nombre de décès liés aux opioïdes, de visites à l'urgence et de la demande pour des services de traitement. Le Canada est maintenant le deuxième consommateur mondial par personne d'opioïdes sur ordonnance, derrière les États-Unis (Organe international de contrôle des stupéfiants, 2013). Le taux de consommation des Canadiens a augmenté de 203 % entre 2000 et 2010, ce qui représente une hausse plus marquée que celle des États-Unis (Organe international de contrôle des stupéfiants).

Lorsqu'ils sont utilisés sur ordonnance, les opioïdes, les sédatifs, les tranquillisants et les stimulants procurent des bienfaits thérapeutiques aux personnes souffrant de douleur ou atteintes de certaines maladies. Le CCLT et ses partenaires s'efforcent de faire du Canada un pays qui permet de bénéficier des avantages des médicaments d'ordonnance, tout en réduisant au minimum les méfaits qui y sont associés.

Le Centre canadien de lutte contre les toxicomanies

Le CCLT transforme des vies en mobilisant les gens et les connaissances afin de réduire les méfaits de l'alcool et des drogues sur la société. En partenariat avec des organismes publics et privés et des organisations non gouvernementales, il travaille à améliorer la santé et la sécurité des Canadiens.

Renseignements

  • Suzanne Stoltz
    Conseillère en communication
    CCLT
    613-235-4048 poste 240
    media@ccsa.ca
    Twitter : @CCLTcanada