Conseil canadien du porc

Conseil canadien du porc

16 mars 2009 16h23 HE

Le CCP invite le fédéral à conclure un accord commercial ambitieux avec l'Union européenne

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 16 mars 2009) - Le Conseil canadien du porc (CCP) souhaite féliciter Les Aliments Lucyporc, la première usine intégrée de transformation de porc au Canada à devenir un établissement autorisé à exporter des produits de porc en Union européenne. L'usine, située à Yamachiche au Québec, a fait l'objet d'un processus d'homologation et l'entreprise a consacré beaucoup de temps, d'énergie et de capitaux pour obtenir cette autorisation.

L'homologation de l'usine ouvre un nouveau débouché à l'entreprise et cette annonce pourrait avoir des répercussions majeures pour l'industrie puisque le gouvernement canadien entreprend des pourparlers de négociations avec l'UE. Le Conseil canadien du porc a suivi avec beaucoup d'intérêt les développements des marchés en Union européenne, depuis le sommet Canada -Union européenne de 2008, dans l'espoir qu'on arrive à conclure éventuellement un partenariat économique. Le CCP considère que les marchés de l'UE recèlent beaucoup de possibilités pour les produits de porc canadiens.

"L'homologation de l'usine d'Aliments Lucyporc, affirme Jurgen Preugschas, président du Conseil canadien du porc, représente non seulement un débouché intéressant pour l'entreprise, mais pour toute l'industrie canadienne du porc, puisque l'usine, croyons-nous, est la première de plusieurs autres usines de transformation canadiennes de porc à recevoir l'autorisation d'exporter en Union européenne."

"Le protectionnisme augmente aux Etats-Unis en raison de la situation économique du pays, a ajouté M. Preugschas. "On est en mesure de constater cette tendance par l'adoption récente aux Etats-Unis de règlements potentiellement très restrictifs en matière d'étiquetage du pays d'origine. L'industrie canadienne du porc, qui est dépendante des exportations pour plus de la moitié de sa production, a besoin de ce marché ainsi que d'autres débouchés pour diversifier davantage ses exportations ailleurs qu'aux Etats-Unis."

Nous souhaitons vivement que le gouvernement du Canada entreprenne des négociations en vue de conclure des accords commerciaux et économiques ambitieux avec l'Union européenne.

"Les retombées pour Les Aliments Lucyporc et l'industrie canadienne du porc dépassent grandement la portée des efforts demandés pour recevoir l'autorisation de l'UE", a fait remarquer Jurgen Pregschas. "Avec une population d'environ 500 millions d'habitants, dont la majorité considère le porc comme leur viande favorite, l'industrie canadienne du porc fera d'importants investissements pour être en mesure de répondre à la demande croissante de porc canadien dans les pays de l'UE."

Le Conseil canadien du porc (CCP) est une association nationale de producteurs, sans but lucratif, gérée par ses membres, qui a pour mission de favoriser la compétitivité du secteur canadien de la production de porcs au sein des marchés mondiaux. Le CCP représente l'ensemble des producteurs de porcs du Canada relativement à une grande variété de politiques publiques qui ont des répercussions directes sur la production de porcs au pays. Grâce à son réseau d'associations provinciales membres, à ses relations fructueuses avec les ministères et agences du gouvernement fédéral ainsi qu'aux liens qu'il entretient à l'échelle internationale, le CCP est en mesure de réagir rapidement et efficacement et de miser sur les possibilités qui s'offrent aux producteurs et à l'industrie pour assurer leur prospérité.

Renseignements

  • Conseil canadien du porc
    Gary Stordy
    Directeur des relations avec les médias
    613-236-9239 poste 277
    Cellulaire : 613-883-0650