Association des pilotes d'Air Canada

Association des pilotes d'Air Canada

06 mai 2011 16h05 HE

Le CCRI rejette toutes les plaintes contre l'Association des pilotes d'Air Canada

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 6 mai 2011) - Le Conseil canadien des relations industrielles (CCRI) a intégralement rejeté toutes les plaintes déposées par 67 pilotes opposés à la retraite à l'âge de 60 ans, qui prétendaient qu'ils n'avaient pas été équitablement représentés par l'Association des pilotes d'Air Canada (ACPA).

« Nous avons été totalement exonérés par le CCRI de toutes les charges portées à notre encontre par les plaignants, a expliqué le capitaine Paul Strachan, président de l'APAC. Nous sommes ravis de la décision de ce corps impartial, qui confirme que notre Association a agit en toute bonne foi. »

En rejetant la plainte, le CCRI a indiqué que « le syndicat a pris les revendications des plaignants très au sérieux. Elle a réalisé des enquêtes auprès de ses membres, commandé des études sur la question et a pris en considération l'histoire de la disposition de retraite obligatoire dans le contexte des compagnies aériennes, ainsi que l'état actuel de la loi et les intérêts de l'ensemble de ses membres. Le syndicat est parvenu à la décision mûrement réfléchie qu'il ne pouvait soutenir le cas des plaignants. Le Conseil n'est pas en mesure de juger que le refus du syndicat de saisir les tribunaux au nom des plaignants était arbitraire, discriminatoire ou de mauvaise foi. »

« Cette décision confirme à nouveau notre conviction que notre façon de faire est la bonne en ce qui concerne notre approche à la question de l'âge de la retraite, a ajouté le capitaine Strachan. Nous pensons que nos membres sont en droit de négocier un âge commun de départ à la retraite par l'intermédiaire de la convention collective et nous demeurons confiants que nous surmonterons toute attaque judiciaire sur nos droits. »

Le CCRI a également jugé qu' « il n'était pas discriminatoire pour le syndicat de déterminer que les plaignants n'étaient pas en droit, en vertu des termes de la convention collective, d'être traités différemment de tout autre pilote dans l'unité de négociation, s'agissant de l'âge de départ à la retraite. »

Le capitaine Strachan a déclaré que les conclusions du CCRI faisaient écho à ce que l'association des pilotes revendique depuis des années. « C'est absurde de déclarer que les pilotes d'Air Canada se discriminent entre eux en négociant un âge commun de départ à la retraite. Les pilotes ont conscience des dispositions de retraite et de pension lorsqu'ils acceptent leur emploi. Ils comprennent qu'un âge commun de départ à la retraite offre un accès juste et équitable à des opportunités de promotion professionnelle. C'est contradictoire pour ceux qui ont bénéficié de ces dispositions tout au long de leur carrière de dire qu'il est en quelque sorte injuste que nous nous assurions que tous nos membres jouissent des mêmes avantages. »

La décision du CCRI met un terme à la procédure initiée par Raymond Hall en août 2010 et pourrait entraîner le retrait d'autres plaintes déposées. En effet, le CIRB a noté qu'il existait « un certain nombre d'autres plaintes similaires actuellement en attente » et a déclaré que « le Conseil considère qu'il est approprié de traiter cette plainte afin de fournir aux parties une orientation pour l'avenir. »

L'Association des pilotes d'Air Canada est le groupe de pilotes professionnels le plus important au Canada, représentant les plus de 3 000 pilotes qui constituent la flotte des grandes lignes d'Air Canada.

NOTE : Une copie complète de la décision du CCRI est disponible sur le site : www.acpa.ca

Renseignements