Ministère de la Défense nationale

Ministère de la Défense nationale

20 déc. 2013 10h55 HE

Le chef d'état-major de la Défense et le commandant de l'Armée émettent une déclaration conjointe au sujet de l'annulation du processus d'acquisition des véhicules de combat rapproché

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 20 déc. 2013) - Le programme relatif à la famille des véhicules de combat terrestre de l'Armée canadienne porte sur l'acquisition d'un ensemble de nouvelles capacités de combat dans l'objectif de s'assurer que l'Armée canadienne continue d'être forte, fière et prête à servir le Canada et les Canadiens.

À ce jour, le programme incluait la mise à niveau des véhicules blindés légers, des véhicules de patrouille blindés tactiques, des engins blindés du génie et des véhicules de combat rapproché, ou VCR.

L'exécution du programme relatif à la famille des véhicules de combat terrestre s'est avérée une tâche complexe au cours de laquelle nous avons constamment évalué et validé le succès du programme à faire correspondre les nouvelles capacités en matière d'équipement avec les besoins identifiés dans le cadre de chaque projet du programme. C'est cette évaluation continue qui nous a conduits à considérer la possibilité de faire des changements en cours de route.

La plateforme VCR avait été envisagée pour combler les lacunes en matière de protection, de mobilité et de puissance de feu entre le véhicule blindé léger et le char de combat principal. Cependant, depuis le lancement du programme des véhicules de combat terrestre en 2009, des améliorations qui ont permis de combler les lacunes en matière de protection. Les capacités du véhicule blindé léger III modernisé sont de beaucoup supérieures à ce qui avait été prévu au départ. De plus, d'importants investissements dans nos capacités de renseignement, de surveillance et de reconnaissance, des progrès significatifs en matière de capacités anti-engins explosifs improvisés et l'améliorations des tactiques, techniques et procédures de l'Armée canadienne ont permis de réduire considérablement les risques tactiques auxquels doivent faire face nos soldats déployés dans le cadre d'opérations de combat.

En se fondant sur cette évaluation et sur le principe fondamental voulant que les Forces armées canadiennes ne fassent l'acquisition de capacités que si celles-ci sont absolument nécessaires à la réalisation de leur mandat - le mandat énoncé dans la Stratégie de défense Le Canada d'abord - nous avons recommandé au gouvernement du Canada de ne pas aller de l'avant avec le processus d'acquisition des véhicules de combat rapproché.

Nous sommes convaincus que l'Armée demeure pleinement capable de soutenir toutes les opérations confiées aux Forces armées canadiennes par le gouvernement du Canada.

Note à l'intention du rédacteur en chef/directeur de l'information :

Personne-ressource :

Quartier général de l'Armée canadienne : capitaine Denny Brown, officier des affaires publiques, 613-971-7118

Renseignements