Centre canadien de lutte contre l'alcoolisme et les toxicomanies

Centre canadien de lutte contre l'alcoolisme et les toxicomanies

06 déc. 2010 09h51 HE

Le chef du CCLAT nommé président d'un comité sur la politique antidrogue internationale

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 6 déc. 2010) - Le Canada a accepté un rôle crucial en matière de stratégie antidrogue mondiale avec la récente nomination de Michel Perron, premier dirigeant du Centre canadien de lutte contre l'alcoolisme etles toxicomanies (CCLAT) à la présidence du Comité de Vienne des ONG sur les stupéfiants (VNGOC). Le CCLAT est vu, tant sur la scène canadienne qu'internationale, comme une organisation non gouvernementale influente dans la mobilisation des efforts de collaboration visant à réduire les méfaits liés à l'alcool et aux autres drogues.

Le VNGOC est un lien essentiel entre les ONG et les organismes internationaux et intergouvernementaux clés s'intéressant à la politique, à la stratégie et au contrôle des stupéfiants, à savoir la Commission des stupéfiants, l'Organe international de contrôle des stupéfiants et l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC). Créé en 1983, le VNGOC contribue aux travaux de l'ONUDC, fournit de l'information concernant les activités des ONG et incite un grand segment de la société civile à participer aux efforts de sensibilisation sur les politiques globales en matière de contrôle des drogues.

Créer un consensus

« Avec la communauté mondiale des ONG allant de l'avant, nous pouvons grandement progresser en collaborant avec nos partenaires gouvernementaux, les institutions multilatérales et entre nous, a affirmé Michel Perron. « Le VNGOC a vraiment tout mis en oeuvre pour concilier les multiples approches et philosophies des ONG grâce au processus d'Au-delà de 2008, qui a permis à plus de 900 ONG de 145 pays de s'exprimer sur la politique antidrogue internationale. Nous nous devons, au VNGOC, de tirer parti de la déclaration et des résolutions d'Audelà de 2008, car elles constituent un consensus inédit et une voie à suivre pour lutter contre l'abus de drogues. Je suis certain que nos nombreux membres seront en mesure de franchir de grands pas vers la concrétisation de nos recommandations. »

« Au Canada, M. Perron a été l'un des premiers à défendre la création d'un Cadre national d'action pour réduire les méfaits liés à l'alcool et aux autres drogues et substances », a affirmé David Turner, président sortant du VNGOC. « L'approche qu'il a adoptée au Canada et à l'étranger repose sur des partenariats axés sur les résultats entre les gouvernements et les secteursrivé et à but non lucratif. J'ai confiance en son savoir et son leadership, et le travail qu'il a mené sur Au-delà de 2008 n'est que le début d'un nouveau chapitre fructueux au VNGOC. » 

« Pour s'attaquer au problème de la drogue, nous devons garder le contact avec le savoir et'expertise de première ligne. Nos principaux partenaires ONG nous donnent ce contexte et nous appuient tant à l'échelle locale que mondiale », a déclaré Yury Fedotov, directeur exécutif de l'ONUDC.

Le mandat de président de M. Perron débutera le 1er janvier 2011, et l'une de ses premières tâches sera d'organiser les efforts du VNGOC en vue de la prochaine réunion de la Commission des stupéfiants qui se tiendra à Vienne (Autriche) en mars 2011.

Au sujet du CCLAT

Titulaire d'un mandat législatif visant à réduire les méfaits liés à l'alcool et aux autres drogues, le Centre canadien de lutte contre l'alcoolisme et les toxicomanies (CCLAT) assure un leadership quant aux priorités nationales, favorise l'application des connaissances dans le domaine et crée des partenariats durables qui optimisent les efforts collectifs. Le CCLAT reçoit l'appui financier de Santé Canada.

Renseignements

  • Centre canadien de lutte contre l'alcoolisme
    et les toxicomanies
    Yasmina Pepa - Conseillère en communication
    613-235-4048, poste 276
    ypepa@ccsa.ca
    ou
    Playbook Communications
    Donna Lindell
    416-690-5777, poste 166
    donna@playbookcommunications.com