Congrès du travail du Canada

Congrès du travail du Canada

06 sept. 2013 15h20 HE

Le chômage des jeunes et la qualité des emplois, un sujet d'inquiétude

Georgetti comments on disappointing August job numbers

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 6 sept. 2013) - Selon le président du Congrès du travail du Canada, le chômage des jeunes et la qualité des emplois dans l'ensemble des secteurs de l'économie restent très préoccupants.

Ken Georgetti réagissait à la publication par Statistique Canada des résultats de son Enquête sur la population active pour le mois d'août 2013 : 1 362 000 personnes étaient au chômage et le taux de chômage global était de 7,1 %. Dans la catégorie des 15-24 ans, le taux de chômage officiel s'élève à 14,1 %, contre 13,9 % en juillet. 48,3 % des jeunes travailleuses et travailleurs étaient employés à temps partiel, contre 47,9 % en juillet.

« Le chômage des jeunes était déjà trop élevé en juillet et il a encore augmenté en août », déclare Ken Georgetti, « La plupart des emplois créés en août étaient à temps partiel. On ne peut pas vivre décemment et subvenir aux besoins d'une famille en travaillant à temps partiel. »

Ken Georgetti appelle les gouvernements et les employeurs à investir dans la création d'emplois et dans la formation. « Au Canada, il existe un besoin flagrant d'infrastructures physiques et de services sociaux de qualité, et les personnes aux chômage ne demandent pas mieux que de travailler pour le bien du pays. »

Il explique que le gouvernement fédéral a lâché des milliards de dollars en réductions d'impôt accordées aux entreprises dans l'espoir que ces dernières investiraient dans la création d'emplois et dans la formation. « Ces entreprises engrangent l'argent au lieu d'investir dans la création d'emplois et dans la formation. Elles doivent faire travailler cet argent au profit de l'économie. »

Ken Georgetti ajoute que le gouvernement fédéral doit établir une nouvelle orientation en matière d'aide à la création d'emplois à l'occasion du discours du Trône en octobre.

Analyse succincte d'Angella MacEwen, économiste principale, CTC

En août 2013, il y avait 1,36 million de chômeuses et de chômeurs au Canada, et le taux de chômage atteignait 7,1 %. La progression limitée de l'emploi en août a compensé les pertes de juillet, mais elle concernait surtout le travail à temps partiel et le travail autonome. La progression dans les secteurs des soins de santé et des services sociaux, de l'information, de la culture et des loisirs, de l'hôtellerie et de la restauration a compensé les pertes dans d'autres secteurs tels que l'éducation, les banques, les assurances, l'immobilier et la location, et d'autres services.

En août, le taux de chômage réel de la catégorie des 15-24 ans était de 19,1 %, à l'instar des trois dernières années à la même période et il a augmenté de cinq points de pourcentage par rapport au taux d'avant la récession. Par comparaison, le taux de chômage réel pour les travailleuses et travailleurs de plus de 25 ans est de 8,5 %, soit une augmentation de 1 % par rapport au taux d'avant la récession.

L'augmentation des emplois à temps partiel concernait les jeunes et les femmes de plus de 55 ans. Le travail à temps partiel involontaire reste élevé à 30 % chez les travailleuses et travailleurs à temps partiel qui voudraient travailler à temps plein. Avant la récession, le taux était de 25 %. La proportion des jeunes travailleuses et travailleurs occupant des emplois à temps partiel se situe en août à 48,3 %, soit une augmentation de 1 % par rapport à août 2012. L'augmentation du travail à temps partiel chez les jeunes explique pourquoi la moyenne des heures travaillées par les étudiants cet été est tombée à 23,7 par semaine; c'est la première baisse des heures travaillées depuis 2009.

Alors qu'il y avait 246 100 emplois de plus en août 2013 par rapport à août 2012, la population active a augmenté de 237 500 pendant la même période; par conséquent, le chômage net n'a donc diminué que de 8 700 personnes.

Le Congrès du travail du Canada, voix nationale du mouvement syndical, représente 3,3 millions de travailleuses et travailleurs canadiens. Le CTC réunit les syndicats nationaux et internationaux du Canada, les fédérations provinciales et territoriales du travail et 130 conseils du travail régionaux.

Site Web : www.congresdutravail.ca.

Suivez-nous sur Twitter : @CanadianLabour

Renseignements

  • Angella MacEwen
    Economiste principale, CTC
    613-526-7412

    Dennis Gruending
    Communications, CTC
    tél. : 613-526-7431
    Cell. et SMS : 613-878-6040
    courriel : dgruending@clc-ctc.ca