Ministère de la Défense nationale

Ministère de la Défense nationale

22 avr. 2012 10h19 HE

Le CMR Saint-Jean exerce son droit de cité à Saint-Jean-sur-Richelieu

SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU, QUÉBEC--(Marketwire - 22 avril 2012) - Aujourd'hui, le Collège militaire royal de Saint-Jean (CMR Saint-Jean) a exercé son droit de cité à la ville de Saint-Jean-sur-Richelieu. L'élève-officier Grégory Hamel, commandant de l'escadre des élèves-officiers, a mené l'ensemble des élèves-officiers à l'hôtel de ville où le maire, M. Gilles Dolbec, a passé en revue l'escadre. Le maire et le commandant du Collège militaire royal de Saint-Jean, le colonel Guy Maillet, se sont tour à tour adressés aux troupes.

« Le CMR Saint-Jean est un des joyaux de la ville de Saint-Jean-sur-Richelieu, a déclaré le maire Gilles Dolbec. Au nom du conseil municipal et des résidents de Saint-Jean-sur-Richelieu, je tiens à exprimer ma reconnaissance envers le CMR Saint-Jean pour la contribution qu'il continue à apporter à notre collectivité et à notre pays. »

Accompagnés de la Musique du Royal 22e Régiment, près de 190 élèves-officiers ont défilé du CMR Saint-Jean jusqu'à l'hôtel de ville. Après avoir été escorté par le directeur des services de police de la municipalité de Saint-Jean-sur Richelieu, l'élève-officier Hamel, commandant de l'escadre des élèves-officiers, a cogné à la porte de l'hôtel de ville pour demander au maire l'autorisation d'exercer le droit de cité.

« Le droit de cité est la plus haute marque d'honneur qu'une ville peut conférer à une unité militaire, et c'est avec beaucoup de fierté que nous acceptons d'exercer ce droit que nous accorde la ville de Saint-Jean-sur-Richelieu », a déclaré le colonel Guy Maillet, commandant du CMR Saint-Jean. « Nous entretenons d'excellentes relations avec la ville de Saint-Jean-sur-Richelieu, et cette cérémonie est un moyen concret d'assurer la pérennité de cette chaleureuse relation entre le CMR Saint-Jean et la communauté locale. »

Le Droit de cité est une tradition militaire qui remonte à la guerre des Deux-Roses, qui a eu lieu durant l'ère médiévale. Durant cette série de guerres civiles, les unités militaires des deux camps harcelaient constamment les villes. Pour cette raison, avant d'être admis dans l'enceinte de la ville, les soldats devaient expliquer au responsable de la sécurité publique pourquoi ils souhaitaient entrer. Leur commandant était ensuite escorté jusqu'à la salle du conseil municipal. Si les dirigeants jugeaient que l'unité était digne de confiance, ils lui accordaient le privilège du droit de cité. L'unité pouvait alors entrer dans la ville tambours battants, drapeaux au vent et baïonnettes au canon.

La ville a accordé le Droit de cité au Collège militaire royal de Saint-Jean (CMR) le 1er octobre 1977, et ce droit a été exercé en 1992 et en 1995. Ouvert en 1952, le CMR a été fermé en 1995. Lors de la réouverture du Collège en 2008, l'unité été doté d'un nom bilingue : Collège militaire royal de Saint-Jean (CMR Saint-Jean) et Royal Military College Saint-Jean (RMC Saint-Jean). Cette année, le CMR Saint-Jean célèbre le 60e anniversaire de sa fondation.

Le CMR Saint-Jean a pour mission de préparer les élèves-officiers à une brillante carrière en tant qu'officier des Forces canadiennes par le truchement de ses programmes d'études, de leadership, de sport et de bilinguisme.

Renseignements