La Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada
TSX : CNR
NYSE : CNI

La Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada

12 sept. 2007 16h01 HE

Le CN célèbre l'ouverture du terminal à conteneurs du port de Prince Rupert

PRINCE RUPERT, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(Marketwire - 12 sept. 2007) - Le CN s'est réjoui de l'ouverture aujourd'hui du terminal à conteneurs du port de Prince Rupert et remercie ses partenaires - la société Maher Terminals, l'autorité portuaire de Prince Rupert ainsi que les gouvernements de la Colombie-Britannique et du Canada -, pour leur vision et leur engagement à l'égard de la porte d'entrée du Pacifique.

"Grâce notamment aux efforts concertés des gouvernements, le CN est maintenant en mesure d'offrir aux expéditeurs une solution de transport de porte à porte sans rupture, et peut assurer l'acheminement des biens en toute sécurité à l'échelle du continent nord-américain, a déclaré James M. Foote, vice-président exécutif Ventes et marketing du CN. Le CN, en partenariat avec l'autorité portuaire et la société Maher Terminals, offrira aux expéditeurs l'itinéraire d'acheminement le plus rapide, efficace et efficient qui soit pour le trafic asiatique transporté à destination et en provenance de différents points de l'Amérique du Nord, notamment des villes de Toronto, Montréal, Chicago et Memphis."

Le port de Prince Rupert est l'installation portuaire la plus rapprochée de l'Asie. La traversée vers l'Asie nécessite jusqu'à 58 heures de moins qu'à partir des autres ports nord-américains de la côte ouest, ce qui permet aux expéditeurs de bénéficier d'un aller-retour supplémentaire environ par année. Le port est stratégiquement positionné pour gérer le trop-plein de l'un des corridors maritimes les plus achalandés du monde, et des projets d'expansion sont prévus dans un avenir rapproché.

Maintenant que le terminal est officiellement ouvert et que le premier client important, COSCO Container Lines Americas, Inc., s'est joint à l'aventure, le CN (Bourse de Toronto : CNR)(Bourse de New York : CNI) s'est bien positionné comme principal acteur dans la desserte de la plus récente porte d'entrée du Pacifique en Amérique du Nord.

"Le CN est bien placé pour tirer parti des occasions créées par le terminal à conteneurs en raison de l'efficacité de son réseau nord-américain, de son modèle d'exploitation ferroviaire fondé sur la précision et de ses ressources financières, a ajouté M. Foote. Le CN continue d'investir dans son réseau de l'ouest du Canada, ce dont bénéficie la porte d'entrée du Pacifique. Ces investissements portent notamment sur l'amélioration des systèmes de contrôle de la circulation ferroviaire à l'ouest de Prince George et sur le prolongement de voies d'évitement en vue d'accroître la capacité du corridor Prince Rupert - Memphis. Le CN a amélioré des tunnels et des ponts, construit de nouveaux terminaux intermodaux à Prince George et à Edmonton et acquis des wagons intermodaux à éléments multiples (2 250 éléments au total) et 50 nouvelles locomotives ultra perfectionnées pour effectuer cette desserte."

Couvrant le Canada et le centre des Etats-Unis, de l'Atlantique au Pacifique et jusqu'au golfe du Mexique, le réseau du CN - la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada et ses filiales ferroviaires actives - dessert les ports de Vancouver et Prince Rupert, en Colombie-Britannique, Montréal, Halifax, La Nouvelle-Orléans et Mobile, en Alabama, ainsi que les grandes villes que sont Toronto, Buffalo, Chicago, Detroit, Duluth et Minneapolis-St. Paul, au Minnesota, Superior et Green Bay, au Wisconsin, et Memphis, Saint Louis et Jackson, au Mississippi. Il a en outre des liaisons avec toutes les régions de l'Amérique du Nord. Pour de plus amples renseignements sur la Compagnie, veuillez visiter le site www.cn.ca.

Le présent communiqué de presse contient des énoncés de nature prospective. Le CN met le lecteur en garde contre le fait que ces énoncés, de par leur caractère prospectif, impliquent des risques et des incertitudes - notamment en ce qui concerne l'hypothèse selon laquelle, bien que la Compagnie s'attende à ce que la faiblesse de certains segments de l'économie nord-américaine puisse persister à court terme, la conjoncture économique demeurera positive en Amérique du Nord et dans le monde -, et que les résultats obtenus pourraient différer grandement de ceux que l'on retrouve de manière implicite ou explicite dans lesdits énoncés. Les éléments importants qui pourraient provoquer de tels écarts comprennent, sans en exclure d'autres, la concurrence dans le secteur, les nouvelles dispositions législatives ou réglementaires, la conformité aux lois et règlements sur l'environnement, les différents événements qui pourraient perturber l'exploitation, y compris les événements naturels comme les intempéries, les sécheresses, les inondations et les tremblements de terre, les effets d'une conjoncture économique et commerciale générale défavorable, l'inflation, les fluctuations monétaires, les variations de prix du carburant, les interruptions de travail, les réclamations, enquêtes ou poursuites liées à l'environnement, les autres types de réclamations et de litiges, de même que les autres risques décrits de temps à autre de façon détaillée dans des rapports déposés par le CN auprès des organismes de réglementation du commerce des valeurs mobilières au Canada et aux Etats-Unis. On pourra trouver un résumé des principaux facteurs de risque dans le plus récent formulaire 40-F déposé par le CN auprès de la Securities and Exchange Commission des Etats-Unis, dans la Notice annuelle déposée auprès des organismes de réglementation du commerce des valeurs mobilières au Canada, dans les Etats financiers consolidés annuels et Notes afférentes et le Rapport de gestion de 2006 de la Compagnie, ainsi que dans ses Etats financiers consolidés et ses Rapports de gestion trimestriels de 2007.

www.cn.ca

Renseignements

  • CN
    Kelli Svendsen
    Directrice régionale Affaires publiques et gouvernementales
    (604) 240-7037