La Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada
TSX : CNR
NYSE : CNI

La Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada

24 avr. 2007 08h42 HE

Le CN fait un don pour favoriser la sécurité des enfants du Nouveau-Brunswick

MONCTON, NOUVEAU-BRUNSWICK--(CCNMatthews - 24 avril 2007) - Le CN a annoncé aujourd'hui qu'il avait fait un don de 125 000 dollars afin d'étendre au Nouveau-Brunswick le programme très fructueux de prévention des blessures intitulé Lien à la sécurité d'enfant, ce qui aidera à faire de cette province un endroit plus sûr où vivre, apprendre, jouer et se déplacer pour les enfants. Le programme de Lien à la sécurité d'enfant contribuera à réduire le nombre de blessures chez les enfants grâce à des activités liées à la sécurité à la maison, dans les terrains de jeu et en voiture (sièges d'auto et sièges d'appoint), aux casques de sécurité, à la prévention des empoisonnements et à la sécurité ferroviaire.

Grâce au soutien financier du CN, la Corporation des sciences de la santé de l'Atlantique, à Saint John, l'organisme Lien à la sécurité d'enfant, en Nouvelle-Ecosse, et SécuriJeunes Canada ont créé un partenariat en vue de l'ouverture d'un bureau de Lien à la sécurité d'enfant à Saint John plus tard cette année.

E. Hunter Harrison, président-directeur général du CN, a déclaré : "Au CN, la sécurité fait partie intégrante de toutes nos activités, qu'il s'agisse de la circulation des trains ou du financement de programmes communautaires de sécurité. Nous sommes très heureux de faire en sorte que le programme de Lien à la sécurité d'enfant soit étendu à toutes les collectivités du Nouveau-Brunswick."

Allyson Hewitt, directrice générale de SécuriJeunes Canada, a pour sa part déclaré : "A SécuriJeunes Canada, nous sommes emballés à l'idée de travailler avec le CN et avec nos partenaires régionaux en prévention des blessures qui oeuvrent au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-Ecosse afin de nous assurer que nous ne négligeons aucun moyen pour contribuer à la sécurité des enfants. En favorisant des stratégies éprouvées de prévention des blessures et grâce au précieux soutien du CN, nous savons que nous pouvons faire une différence dans la vie des enfants du Nouveau-Brunswick."

Dans le rapport de 2003 intitulé Le fardeau économique des blessures non intentionnelles dans la région atlantique, publié par l'organisme SAUVE-QUI-PENSE et le Réseau atlantique de prévention des traumatismes (RAPT), les blessures non intentionnelles (évitables) coûtent globalement à la population du Nouveau-Brunswick 502 millions de dollars, soit 664 dollars par citoyen, par année.

Les blessures non intentionnelles sont la principale cause de décès chez les enfants canadiens âgés de 1 à 14 ans. Selon l'organisme SécuriJeunes Canada, les trois principales causes de décès consécutifs à des blessures sont les collisions de véhicules motorisés, la noyade et les accidents affectant la respiration, comme les étouffements et la suffocation. Les chutes sont la principale cause d'hospitalisation pour blessures; elles sont à l'origine de presque la moitié des admissions à l'hôpital au Canada.

Sandra Newton, directrice, Lien à la sécurité d'enfant, a déclaré : "A Lien à la sécurité d'enfant, nous sommes ravis de pouvoir travailler avec des groupes de prévention des blessures du Nouveau-Brunswick, notamment avec la Coalition de prévention des traumatismes du Nouveau-Brunswick. En priorité, nous allons recenser les initiatives et les possibilités qui existent et faire la traduction en français de toutes nos ressources."

Heather Oakley, directrice administrative du programme de traumatologie de la Corporation des sciences de la santé de l'Atlantique (CSSA), a déclaré : "La Corporation des sciences de la santé de l'Atlantique et la Coalition de prévention des traumatismes du Nouveau-Brunswick sont heureuses qu'on leur donne l'occasion de contribuer à réduire le nombre de blessures chez les enfants dans la province. Nous nous efforçons de faire des collectivités du Nouveau-Brunswick un milieu sûr et exempt de blessures pour les enfants et les jeunes. Grâce à ces ressources, nous pourrons adopter une approche globale, élaborer des messages interactifs et éducatifs en matière de sécurité et organiser des activités liées à la sécurité dans les collectivités à l'échelle de la province."

Lien à la sécurité d'enfant est un programme de prévention des blessures chez les enfants qui s'étend à la grandeur des provinces Maritimes et jouit du soutien du Centre de soins de santé IWK, de la société Emera et de Nova Scotia Health Promotion and Protection. Lien à la sécurité d'enfant a pour vision de contribuer à faire des provinces Maritimes un lieu de vie sécuritaire où les enfants et les jeunes peuvent grandir et réaliser leur plein potentiel.

Le CN fait la promotion de la sécurité ferroviaire auprès des adultes et des enfants depuis plus de 25 ans dans le cadre de son programme de sensibilisation communautaire La sécurité, on embarque! La force de ce programme repose en partie sur le lien de collaboration établi avec ses principaux partenaires en sécurité communautaire, notamment SécuriJeunes Canada, l'Opération Gareautrain, la Fondation pour des collectivités sécuritaires, SAUVE-QUI-PENSE et les Mères contre l'alcool au volant (MADD).

Couvrant le Canada et le centre des Etats-Unis, du Pacifique à l'Atlantique et jusqu'au golfe du Mexique, le réseau du CN - la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada - dessert les ports de Vancouver, Prince Rupert, en Colombie-Britannique, Montréal, Halifax, La Nouvelle-Orléans et Mobile, en Alabama, ainsi que les grandes villes que sont Toronto, Buffalo, Chicago, Detroit, Duluth et Minneapolis-St. Paul, au Minnesota, Superior et Green Bay, au Wisconsin, Memphis, Saint Louis et Jackson, au Mississippi. Il a en outre des liaisons avec toutes les régions de l'Amérique du Nord.

www.cn.ca

Renseignements

  • CN
    Julie Senécal
    (514) 399-4048
    ou
    SécuriJeunes Canada
    Jennifer Hall
    (416) 813-6164
    ou
    Lien à la sécurité d'enfant
    Lauren Cardiff-MacDougall
    (902) 470-7165 ou (902) 223-3630 (cellulaire)
    ou
    La Corporation des sciences de la santé de l'Atlantique
    Patricia Crowdis
    (506) 648-6116