Institut professionnel de la fonction publique du Canada

Institut professionnel de la fonction publique du Canada

17 sept. 2015 14h42 HE

Le combat de Tony Turner est celui de tous les fonctionnaires, selon l'IPFPC

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 17 sept. 2015) - Dans une déclaration diffusée aujourd'hui pour coïncider avec la diffusion pancanadienne d'une chanson populaire engagée composée par Tony Turner, un scientifique fédéral représenté par l'Institut professionnel de la fonction publique du Canada (IPFPC), l'IPFPC soutient que « le combat de Tony est celui de tous les fonctionnaires fédéraux. À vrai dire, c'est aussi le combat de tous les citoyens ».

M. Turner, qui a écrit et enregistré une vidéo sur YouTube dans ses temps libres au début de l'année, fait l'objet d'une enquête menée par son employeur, Environnement Canada, qui l'accuse d'avoir porté atteinte aux valeurs et au code d'éthique du gouvernement Harper. Il est actuellement en congé administratif en attendant la conclusion de l'enquête et ne devrait pas chanter sa chanson avec les autres participants sur la Colline du Parlement aujourd'hui.

« En 1991, la Cour suprême du Canada a statué que les fonctionnaires ont le droit à la libre expression durant les campagnes électorales, explique la présidente de l'IPFPC, Debi Daviau. Depuis, à quelques exceptions près, les fonctionnaires fédéraux peuvent exercer ce droit protégé par la Charte, qui ne nuit nullement à l'exercice de leurs fonctions professionnelles à l'égard du gouvernement ou du public.

L'IPFPC est déterminé à défendre le droit que la Charte confère à Tony Turner et à tous nos membres d'exprimer leurs opinions politiques en dehors du travail, comme n'importe quel citoyen pleinement engagé d'un pays libre et démocratique.

Cette question a pourtant été réglée par la Cour suprême il y a plusieurs dizaines d'années, ajoute Mme Daviau. C'est pourquoi, en tant que syndicat représentant Tony Turner, nous nous démenons pour lui et nous prendrons tous les moyens à notre disposition pour que Tony et ses collègues syndiqués continuent d'être libres d'exprimer leurs opinions en dehors du travail. C'est notre droit de citoyens ».

L'Institut professionnel de la fonction publique du Canada représente près de 55 000 professionnels du secteur public canadien.

Renseignements

  • Pierre Villon
    613 228-6310, poste 2228 (bureau)
    613 794-9369 (cell.)