Bureau du Conseil Privé

Bureau du Conseil Privé

26 févr. 2009 10h41 HE

Le Comité consultatif du Premier ministre recommande d'améliorer la gestion du risque et d'éliminer les règles et les procédures inutiles dans la fonction publique

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 26 fév. 2009) - Le troisième rapport du Comité consultatif sur la fonction publique, coprésidé par le très honorable Donald F. Mazankowski et l'honorable Paul M. Tellier, recommande que la fonction publique soit outillée de sorte à pouvoir se concentrer sur les résultats tout en gérant le risque. Le rapport comprend trois recommandations en matière de renouvellement de la fonction publique qui visent à obtenir des résultats par la gestion du risque en s'attaquant à "la prolifération des règles" et en se penchant sur l'état actuel des systèmes et des technologies utilisés dans la fonction publique.

"Etant donné les défis qui se dessinent devant nous, il est urgent que, par l'entreprise de la fonction publique, le gouvernement obtienne les résultats annoncés aux Canadiennes et aux Canadiens", indique le coprésident du comité, le très hon. Donald F. Mazankowski. "Les Canadiennes et les Canadiens ont besoin d'une fonction publique capable de s'adapter et de passer rapidement à l'action dans un contexte incertain."

Se concentrant d'abord sur l'approche en matière de gestion du risque en vigueur dans la fonction publique, le Comité recommande l'adoption d'une approche de principes s'appuyant sur les connaissances et l'expérience des gestionnaires, et visant à établir un équilibre entre les exigences dictées par les règles et les degrés de risque en cause.

Le Comité consultatif, qui ne veut surtout pas minimiser l'importance des règles et des procédures, soutient qu'un trop grand nombre de celles-ci ne favorisent guère la prise de décisions en temps et lieu, la productivité et l'innovation.

Selon le coprésident, l'honorable Paul M. Tellier, "l'importance de la gestion des risques ne peut être sous-estimée au sein de la fonction publique." "La gestion du risque est un outil puissant dont disposent les gestionnaires pour accélérer la prise de décisions ou obtenir les résultats escomptés. Il s'agit d'un élément essentiel au renouvellement de la fonction publique."

Le Comité reconnaît aussi le besoin de moderniser les systèmes et les processus de gestion interne de la fonction publique et, surtout, la priorité de mettre sur pied un système central d'administration de rémunération.

La fonction publique du Canada, qui compte quelque 250 000 employés répartis dans 200 ministères et organismes, est l'institution la plus grande et la plus complexe au pays.

Le Comité consultatif sur la fonction publique mis sur pied par le Premier ministre à l'automne 2006 a pour mandat de conseiller ce dernier ainsi que le greffier du Conseil privé sur le renouvellement de la fonction publique. Il se compose de neuf Canadiens de premier plan.

Le dernier rapport du Comité, intitulé "L'atteinte de résultats : responsabilité et action," peut être consulté au www.pco-bcp.gc.ca



DOCUMENT D'INFORMATION

Comité consultatif sur la fonction publique nommé par le Premier ministre
Recommandations

Dans son troisième rapport, le Comité consultatif sur la fonction publique nommé par le Premier ministre formule trois recommandations pour le développement futur de la fonction publique du Canada.

Le Comité recommande :

1. Il faut adopter une approche pangouvernementale de gestion des risques fondée sur les principes afin de donner à la fonction publique la capacité de mettre l'accent sur les résultats.

- Les cadres supérieurs et les représentants élus doivent être prêts à prendre des risques éclairés pour accélérer la prise de décisions et de mesures sur les priorités établies, afin de donner aux Canadiens les résultats escomptés.

Ils doivent en outre soutenir les fonctionnaires en reconnaissant que la gestion de questions ou de dossiers complexes comporte inévitablement des risques.

- Les organismes centraux doivent réduire la surveillance des ministères qui ont de bons rendements (c.-à-d. ceux qui ont fait leurs preuves dans la gestion efficace des ressources et des risques).

- Il faut inciter les ministères et les organismes à prendre des mesures décisives pour trouver des solutions à leur propre prolifération des règles.

Il convient d'intervenir sur tous ces fronts simultanément afin de générer un changement et un élan visibles.

2. Il faut établir un programme de renouvellement des systèmes et des technologies dans la fonction publique. La modernisation du système de rémunération doit figurer parmi les grandes priorités.

3. Le renouvellement de la fonction publique, qui comprend un programme de recrutement de nouveaux employés, doit demeurer une priorité première, surtout en cette période de conjoncture difficile.

Renseignements